Le célèbre designer floral Thierry Boutemy s'apprête à créer une expérience grandeur nature nommée « Jardin Belvedere par Thierry Boutemy » qui sera dévoilée lors de la semaine du design à Milan du 4 au 9 avril 2017.

 

Thierry Boutemy projette une installation réalisée à partir des matières premières utilisées dans la composition de la vodka Belvedere et de sa collection de cocktails pour l’été 2017 : le seigle d’or polonais de Dankowskie, les herbes fraîches, les agrumes et le concombre.

 

Cocktails de printemps de fruits et de fleurs, mêlées d'herbes aromatiques et de céréales en épis, inspirés par  la fameuse Vodka Belvedere ...

 

Et voici le fameux "Jardin Belvédère" signé Thierry Boutemy ...

Le 1er avril 2017, dans le cadre de la Semaine du Design à Milan, Belvedere Vodka a dévoilé le “Jardin Belvedere par Thierry Boutemy” lors d’une soirée de lancement privée au Palazzo Borromeo d’Adda. Thierry Boutemy, célèbre designer floral, avait créé pour cette occasion une installation réalisée à partir des matières premières utilisées dans la composition de la vodka Belvedere et de sa collection de cocktails pour l’été 2017 : le seigle d’or polonais de Dankowskie, les herbes fraîches, les agrumes et le concombre.

 

Lors de la soirée, les invités ont pu découvrir l’univers de Thierry Boutemy, qui, pour faire écho aux arbres iconiques de la bouteille de Belvedere Vodka, avait créé des structures en forme d’arches sous lesquelles chacun pouvait aller et venir.

 

Jusqu’au 9 avril 2017, les visiteurs présents à Milan pour la Semaine du Design pourront vivre l’expérience du "Jardin Belvedere vu par Thierry Boutemy" et découvrir la collection Belvedere Spritz 2017 qui propose une approche minimaliste avec des ingrédients naturels. Le cocktail Belvedere 2017, aux des notes subtiles et naturelles est préparé à base de vodka Belvedere et d’eau finement pétillante, garni de fines herbes ou de fruits frais. A déguster sans tarder quoique avec modération, à Milan ou à Paris !

 

 

Les Jardins de Valloires fêtent leur 30 ans tout au long du week-end du 1er mai. A l'occasion de cet anniversaire, le jardinier et écrivain Gilles Clément, paysagiste de ce jardin remarquable, sera exceptionnellement présent pour une visite-conférence le 28 avril (sur invitation).

Les jardins accueilleront l'exposition de photographies de Franck Boucourt (Les Jardins de Valloires, ed. Ulmer) et plusieurs événements pour le grand public ponctueront ce week-end et la saison jusqu'à l'automne.

 

Au delà d'un jardin paysager, les Jardins de Valloires ont servi d'écrin à la collection de plantes venues du monde entier, du pépiniériste Jean-Louis Cousin. Ils sont aujourd'hui un conservatoire végétal, « un jardin planétaire » qui abrite plus de 5000 espèces. Gilles Clément reviendra sur la genèse de ces jardins, adossés à l'abbaye de Valloires et sur les spécificités liées à la conception de jardins paysagers dans un cadre historique.

 

Gilles Clément parlera à cette occasion de Jean-Baptiste Lamarck, savant humaniste, botaniste, père de la paléontologie et de la météorologie moderne et auteur de la théorie "transformiste", avec lequel il partage une même appréhension du vivant, et pour lequel le Jardin de l'Evolution a été créé.

 

 Valloires est une abbaye cistercienne dans le paysage de la Vallée de l’Authie, situé sur la route de la Baie de Somme. En 1987, le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Côte Picarde associé au Syndicat de Ponthieu-Marquenterre, confiaient à Gilles Clément la mission d’aménager ce site historique et de mettre en valeur la collection du pépiniériste Jean-Louis Cousin. En 2003, Gilles Clément y revient pour créer le Jardin de l’Evolution en hommage au savant humaniste Jean-Baptiste Lamarck, précurseur de l’écologie moderne. A l’occasion de cet anniversaire, les Jardins de Valloires et le Syndicat Mixte Baie de Somme proposent au public des visites guidées hebomadaires «Sur les pas de Lamarck», une conférence avec le jardinier planétaire Gilles Clément le 28 avril pour les professionnels, un week-end anniversaire pour le grand public, les 29 et 30 avril et une exposition « Le photographe et le jardinier» de Franck Boucourt du 28 avril au 12 novembre. Découverte de la programmation et retour sur les principes qui ont guidé la création de ce Jardin paysager Remarquable, créé par Gilles Clément en collaboration avec Philippe Niez, Olivier Baert et Pablo Georgieff de Coloco.

 

Du 28 au 30 avril un week-end anniversaire une exposition-événement de Franck Boucourt jusqu’en novembre Le 28 avril, visite - conférence de Gilles Clément sur la génèse et la conception des jardins de Valloires - 14H30 (réservée aux professionnels) Le samedi 29 et le dimanche 30 avril, un week-end de fête pour le grand public Samedi 29 avril - Ouverture au public de 10h30 à 23h00 11h : visite guidée thématique « les jardins de Valloires, 30 ans d’évolution sur les pas de Lamarck » 16h00 : « La découverte des plantes dans vos assiettes » - animation dans la boutique et au restaurant « La Table du Jardinier » A partir de 19h, buffet des 30 ans 21h00 : Les Jardins enchantés - Ouverture des jardins en nocturne, illuminations et animations Dimanche 30 avril - Ouverture au public de 10h30 à 18h 11h00 : Visite guidée de l’exposition photo 15h30 : Jeu de piste pour les enfants «A la découverte des jardins de Valloires» 16h00 : « La découverte des plantes dans vos assiettes » - animation dans la boutique et à la « Table du Jardinier » Du 29 avril au 12 novembre - Exposition-événement dans les jardins « Le photographe et le jardinier » - Photographies de Franck Boucourt « Photographier c’est un peu jardiner. C’est construire son paysage, composer sa Nature, son environnement dans un espace que l’on ne contrôle pas toujours. Comme le jardinier, le photographe cultive, cadre sa réalité, celle de l’image qu’il retient, qu’il désire et qu’il fabrique. Le photographe et le jardinier sont confrontés aux éléments mais le plus souvent ils composent avec (...) Comme une poupée gigogne les jardins de Valloires sont nombreux mais ils forment un seul espace. Ils suivent une forme d’ordre. Ils s’emboîtent les uns avec les autres même si chacun nous raconte une histoire différente. Pour cette exposition, je devais rendre compte de l’oeuvre existante de la façon la plus neutre possible. J’ai donc choisi d’aborder ce travail à la manière des cartes postales. Elles rendent compte d’un lieu et en offrent un souvenir positif et représentatif. Dans cette exposition au cœur des jardins, les photographies sont comme des cartes postales en taille XXL. » Franck Boucourt 

 

Un jardin-collection et un conservatoire vivant dédié au végétal

 

Les Jardins de Valloires sont un conservatoire végétal, « un jardin planétaire » qui abrite plus de 5000 espèces venues du monde entier. A partir de cette « contrainte » inhabituelle de créer un jardin paysager autour d’une collection, Gilles Clément a choisi de classer les plantes non sur le seul critère botanique mais selon leur aspect esthétique : leurs couleurs, leurs écorces, leurs épines, etc. Cette approche originale met en scène la multitude de ressemblances, particularités et extravagances des plantes. Elle permet de toucher du doigt l’extraordinaire richesse des relations, complicités et usages, encore méconnus, qui animent le monde végétal. « Il fallait concevoir un jardin qui intégrait la collection botanique de Valloires, tout en respectant l’environnement sauvage et le caractère historique des lieux ». Gilles Clément Les Jardins de Valloires sont gérés par la paysagiste Sophie Nothum et son équipe pour le Syndicat Mixte Baie de Somme. Leurs collections sont agréées par le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées.

 

 

Les Jardins de Valloires, un observatoire du temps et de la biodiversité

Les jardins sont adossés à l’Abbaye de Valloires qui fut fondée en 1137 par les moines cisterciens. Plus qu’une copie formelle, ce sont les principes et usages de cette époque qui ont inspiré la conception du jardin. C’est ainsi que le carré – modèle d’architecture cistercienne – a été utilisé par Gilles Clément comme constante dans la Roseraie, le Cloître minéral et la grande perspective centrale du Jardin Régulie, qui offre un espace de silence et de respiration devant la façade principale tandis que les abords accueillent le foisonnement et la diversité. L’allée des cerisiers « Mont Fuji » délimite la partie haute des jardins, plus sauvage qui abrite la prairie et ses ruches, le jardin des 5 sens et le jardin de l’évolution, à la lisière du bois. En continuant, le Jardin des îles forme un archipel où chaque île héberge des espèces distinctes. On passe ainsi de l’Ile de pintemps, à l’Ile du Bizarretum, de l’Ile d’or à l’Ile des Epines douces découvrant à chaque pas, l’extraordinaire créativité de la nature et de l’homme. Dans le contrebas naturel du jardin, le Marais réservé aux hydrophytes (plantes des milieux humides) invite le visiteur à pénétrer « l’épaisseur du végétal ». « Je dois à Valloires d’avoir abordé sans en mensurer la puissance, la richesse d’un sujet qui mêle sans nécessaire distinction la science, l’histoire et l’art...

Jean-Baptiste Lamarck et Gilles Clément, un même engagement humaniste Dans le jardin de l’évolution créé en 2003, « le parcours commence aux plantes primitives et fossiles pour arriver jusqu’aux végétaux les plus évolués. A partir des archaïques prêles et fougères, le promeneur parcourt ainsi plus de 400 millions d’années d’évolution jusqu’à une verdure plus récente où l’on trouve par exemple des graminées » explique Gilles Clé- ment. Après avoir gravi cette spirale des origines, le visiteur pénètre ensuite dans la Chambre des nuages, la Chambre des origines et la Chambre de l’érosion. Gilles Clément y rend hommage au savant humaniste méconnu Jean-Baptiste Lamarck (1744–1829) né en Picardie. Botaniste, père de la paléontologie et de la météorologie moderne, Jean-Baptiste Lamarck est le premier scientifique à avoir nommé les nuages, classifié les espèces et considéré l’évolution dans une approche globale de l’environnement. Plus qu’une vision compétitive de l’évolution, théorisée par la suite par Darwin, sa « théorie transformiste » observe l’adaptation ingénieuse des êtres à leurs milieux, adaptation qui se transmet de génération en génération et laisse ainsi ouvert le champ des possibles. Cette approche d’une incroyable actualité forge pour l’Homme, « un projet, un territoire mental d’espérance. Un jardin ». Gilles Clément © Yann Monel

 

www.jardinsdevalloires.fr

 

 Les rendez-vous et ateliers 2017 Visites guidées «Sur les pas de Lamarck» chaque dimanche à 11h Infos sur www.jardinsdevalloires.fr - wwwbaiedesomme.fr • Printemps Samedi 1er et dimanche 2 avril - Les journées européennes des métiers d’Art - Artistes et artisans s’invitent aux Jardins de Valloires - Entrée gratuite.

 

Samedi 29 et le dimanche 30 avril - Les 30 ans des Jardins de Valloires - Exposition photos, dédicaces, animations, visites guidées, visite nocturne et illumination des jardins

 

Samedi 20 et le dimanche 21 mai - Fête de la Nature - Visite guidée sur « Les supers pouvoirs de la Nature»

 

Sur réservation Samedi 3 et le dimanche 4 juin - Rendez-vous aux Jardins sur le thème «Le partage au jardin»

 

Dimanche 25 juin - Balades musicales - Mini concerts dans les Jardins et l’Abbaye de Valloires de 10h à 18h - Tarif commun : 14,50€/Adultes - 9€/Enfants

 

Dimanche 2 juillet de 10h à 19h - Autour de la rose - Tarif d ‘entrée unique à 5€. Spectacle «Des jardins et des Hommes» avec Mickael Lonsdal - Animations, expositions

 

Dimanche 30 juillet - Journée pique-nique aux Jardins de Valloires. Installez-vous avec votre panier ou laissez vous tneter par le panier en vente au restaurant « La Table du Jardinier».

Dimanche 10 septembre - Carnaval vénitien Déambulation de costumés dans les jardins et menu spécial « Italien » à La Table du Jardinier

Samedi 16 et le dimanche 17 septembre - Journées européennes du patrimoine - Tarif d‘entrée unique à 4€. www.jardinsdevalloires.fr

 

TOUS LES JOURS, DEJEUNER NATURE AU RESTAURANT « LA TABLE DU JARDINIER »

Ouvertures spéciales en soirée et sur réservation : les samedis 11 mars et 27 mai, le samedi 29 et le dimanche 30 avril, les samedis 15 juillet et 12 août © Yann Monel © smbs - GLP www.jardinsdevalloires.fr

 

Informations pratiques

Jardins de Valloires - 80120 Argoules - Tél : 03 22 23 53 55 www.jardinsdevalloires.fr - www.abbaye-valloires.com

 

Les jardins sont ouverts en :

basse saison : du 17/03 au 25/04 et du 01/09 au 11/11 - ouverture de 10h30 à 18h00

haute saison : du 26/04 au 31/08 - ouverture de 10h00 à 19h00

Tarifs pour la visite des Jardins (visite libre) Basse saison : Adulte : 6,50€ - Enfant : 4,50€ Haute saison : Adulte : 9,00€ - Enfant : 5,50€ Billet commun Jardins et Abbaye de Valloires où l’on peut séjourner Tarif adulte : de 13€ à 14€ (selon la saison) Tarif enfant : de 8,50€ à 9€ (selon la saison)

Par la route - GPS : N 50.34726°, E 1.82294°

De Paris : 200 kilomètres. A 16 direction Calais, sortie Baie de Somme.

De Lille : 170 kilomètres. A 1 jusqu’à Arras puis D 925 direction Abbeville.

De Bruxelles : 290 kilomètres. A 7 direction Paris puis A 2, A 1, A 29 et A 16, sortie Baie de Somme.

En train et en bus via les gares les plus proches : Abbeville, Rue, Rang du Fliers, puis réserver un taxi. 

Le génie botanique de Léonard de Vinci au Clos Lucé

Quand les jardins du Clos Lucé mettent en lumière le génie botanique de Léonard de Vinci

 

Troisième lieu le plus visité du Val de Loire, le Château du Clos Lucé compte parmi ses atouts un parc de 7 hectares dans lequel Léonard de Vinci puisait son inspiration pour comprendre, créer, innover.

A l’occasion de la saison "Jardins en Val de Loire", le Château du Clos Lucé propose aux visiteurs un parcours didactique sur la botanique et l’importance de la nature pour Léonard de Vinci, ainsi que des animations destinées aux visiteurs. C’est aussi l’occasion pour les curieux de découvrir ce qu’était un parc à l’anglaise ou encore un jardin de la Renaissance.

 

La fascination de Léonard de Vinci pour la botanique

 

Scientifique accompli, Léonard de Vinci s’intéresse de près à la nature, qui participe de sa vision du monde. Ses œuvres emblématiques* sont empreintes de cette fascination. L’étude de la botanique lui permet en effet de mieux comprendre le fonctionnement du corps humain et d’appréhender le monde d’une nouvelle manière.

Au Château du Clos Lucé transparaissent l’esprit du peintre et ce lien fort avec la nature. François Saint Bris, propriétaire du Château du Clos Lucé, explique : « Nous nous sommes intéressés à la botanique en replantant 30 espèces de plantes et de fleurs que Léonard avait représentées et étudiées dans ses dessins, croquis et tableaux ».

Léonard souhaitait publier ses découvertes, mais son projet de « Livre des Herbes » ne verra pas le jour. Le Château du Clos-Lucé, au travers de ses animations pédagogiques, de l’exposition de plein air, et du Jardin de Léonard, présente le premier herbier réel et virtuel du Génie de la Renaissance.

 

Les Jardins offrent une première reconstitution des paysages du maître italien, mais s’intègrent dans un décor typique du Val de Loire. C’est une rencontre avec la nature qui privilégie l’observation et la compréhension : sources, cascades et grottes permettent de partager les impressions de l’artiste.

 

* La Joconde, La Vierge aux rochers ou encore La Vierge, l’Enfant Jésus et Sainte-Anne.

Le Parc Leonardo da Vinci : une sortie ludique et pédagogique pour toute la famille !

A partir du mois d’avril et dans le cadre de la saison culturelle « Jardins en Val de Loire 2017 », le Château du Clos Lucé invite petits et grands à découvrir le génie botanique de Léonard de Vinci à travers un parcours didactique.

 

Spécialement créés pour l’occasion, des panneaux explicatifs guident l’explorateur à travers le Parc, lui permettant de voyager dans le temps et de retrouver l’artiste dans son processus d’observation et de compréhension de la nature.

 

Un livret pédagogique destiné aux enfants révèle les secrets de l’herbier de Léonard, ses portraits de fleurs et ses dessins de plantes. Le jardinier du Clos Lucé dévoilera également les mystères de la conservation de ce patrimoine unique les 3 et 4 juin.

Le retour des beaux jours est une occasion pour les amoureux des promenades, de l’art, de l’histoire et des sciences de se retrouver en famille dans un cadre hors du temps pour rentrer dans l’intimité de l’artiste,  et ainsi mieux percevoir sa démarche philosophique, la cosa mentale.

 

Horaires : le Château du Clos Lucé et le parc sont ouverts toute l’année, sauf le 25 décembre et le 1er janvier, sans interruption, de 9h à 18h.

 

 www.vinci-closluce.com

 

 

Arbres et Jardins en hiver en repos éphémère

DES ARBRES EN HIVER & DES JARDINS D'HIVER

Du 19 novembre 2016 au 28 février 2017

Domaine de Chaumont-sur-Loire

 

 

Découvrir les milles et une facettes des Jardins d'hiver à Chaumont sur Loire avec 5 nouveaux artistes dans le cadre de l'exposition « Des arbres en hiver» et 3 nouveaux jardins.

 

Loin de s’endormir en automne, le Domaine de Chaumont-sur-Loire accueille, entre le 19 novembre 2016 et le 28 février 2017, cinq nouveaux artistes dans le cadre d’une exposition intitulée « Des arbres en hiver ». Quelle que soit la saison, Chaumont-sur-Loire invite à une rencontre, dans ses multiples galeries intérieures, avec des artistes dont le travail résonne avec le paysage et l’architecture et dialogue poétiquement avec l’esprit du lieu. C’est ainsi que le peintre Stéphane Erouane Dumas nous incite à contempler de sublimes paysages inspirés par ses voyages dans les pays nordiques, tandis qu’Alexandre Hollan nous entraîne, avec ses dessins et ses peintures, dans le secret des vibrations des arbres, qu’il n’a cessé d’interroger pour percer la profondeur de leur mystère. Deux photographes, l’Allemand Michael Lange avec son extraordinaire série “Wald” et le Français Denis Darzacq, nous font également partager la fascination qu’exercent sur eux les arbres et les forêts, quelle que soit la saison, avec une préférence pour leurs fantômatiques silhouettes hivernales. Une sculpture de Nicolas Alquin vient s’ajouter à cet ensemble, auquel feront écho des œuvres des collections permanentes du Domaine de Chaumont-sur-Loire, de Melik Ohanian, Xavier Zimmermann, Manfred Menz, Hélène Schmitz et Jocelyne Alloucherie.

En outre, pour tous les amateurs et les passionnés de jardins, le Domaine de Chaumont sur Loire propose trois « Jardins d’hiver » qui permettront aux visiteurs de flâner, à l’abri du froid, entre les fougères arborescentes, les camphriers, les palmiers, les cactées, les papyrus et bien d’autres végétaux exotiques s’épanouissant sous la lumière des verrières, mais aussi dans la Cour de la Ferme, au cœur d’un jardin extérieur coloré par des arbustes aux écorces de teintes vives et aux feuillages persistants.

 

Les 5 expositions « Des arbres en hiver » et les 3 « Jardins d’hiver » sont ouverts à la visite de 10h à 17h00 du dimanche 20 Novembre 2016 à fin février 2017.

 

Domaine de Chaumont-sur-Loire
41150 Chaumont-sur-Loire
Tél. : 02 54 20 99 22 - +33 
2 54 20 99 22
 

Marché aux bulbes au Keukenhof les 7 et 8 octobre 2016

 

Pendant le weekend des 7 et 8 octobre inclus se tiendra le marché aux bulbes de Keukenhof. Des dizaines de bulbiculteurs, spécialisés dans la culture de variétés atypiques de bulbes, proposent leurs produits.

 

Chaque année, l’automne donne lieu à un marché extraordinaire où des bulbiculteurs réputés présentent leur sélection de bulbes à fleurs. Le marché aux bulbes de Keukenhof est un rendez-vous à ne pas manquer pour tout amateur de bulbes à fleurs et de jardinage. Les bulbiculteurs y proposent un assortiment exceptionnellement large, dont des variétés exclusives. Les visiteurs reçoivent des informations de première main sur la plantation et le soin à apporter aux différentes sortes de bulbes, et des spécialistes leur délivrent leurs conseils pour planter, avec succès, les bulbes chez eux. Ce marché n’est pas seulement un marché pour les passionnés de bulbes exceptionnels, car l’accent est aussi particulièrement mis sur l’aspect pratique et éducatif.

 

Le marché aux bulbes de Keukenhof marque le début de la saison internationale de plantation de bulbes à fleurs. Dans les mois à venir, environ sept millions de bulbes au total seront plantés dans le parc. Les jardiniers de Keukenhof feront des démonstrations de plantation, et donneront leurs conseils et astuces utiles.

 

Le marché aux bulbes se tient du vendredi 7 et samedi 8 octobre inclus, de 10 h à 16 h 30.L’entrée et le parking sont gratuits.

 

Pendant le marché aux bulbes, la mosaïque du thème de 2017 sera présentée en bulbes. Le thème de Keukenhof pour 2017 est Dutch Design.

 

 Keukenhof - The most beautiful Spring Garden

in the world

 

Le parc est ouvert du 23 mars au 21 mai 2017 inclus.

 

 

 

Opening Days: 23 March - 21 May 2017

 

Keukenhof │P.O. Box 66 │ 2160 AB Lisse Holland 

T +31 (0)252 465 505

a.gerards@keukenhof.nl | www.keukenhof.nl

 

 

  

RENDEZ-VOUS AUX JARDINS EN FRANCE  3-4-5 JUIN 2016

 

Près de 2 300 jardins ouverts  à travers toute la France

 

Le thème de ce 14e "Rendez-vous aux jardins » intitulé « Les couleurs du jardin » sera particulièrement à l’honneur dans plus de 2 200 parcs et jardins privés et publics de la France métropolitaine et des territoires d’Outre-mer où une multitude d’animations sera proposée : ateliers, parcours ludiques, spectacles, expositions, conférences, etc. Chacun, qu’il soit amateur ou initié, jardinier en herbe ou confirmé, pourra profiter d’une programmation foisonnante et colorée.

 

Le thème 2016 rappelle combien, tout autant que la structure et la forme, la couleur joue un rôle essentiel dans la composition. De tout temps, le jardinier joue en artiste consommé avec les couleurs pour composer son œuvre et créer différents plans, fonds et perspectives, notamment grâce aux végétaux et aux multiples variétés d'espèces florales ...

 

Cette édition est une nouvelle occasion d’aller à la découverte de la richesse des jardins dans toutes leurs diversités : médiévaux, à la française, à l’anglaise, botaniques, arboretum, urbains, nourriciers, secrets, partagés, ou encore écogèrés ...

Cette année encore, « Rendez-vous aux jardins » fédère les nombreuses initiatives mises en place par les directions régionales des affaires culturelles et les collectivités territoriales.

 

Tout le programme géolocalisé sur :

www.rendezvousauxjardins.fr

En décembre 2015, "Noël au Jardin" revient au Parc de Wesserling (Alsace, Haut-Rhin)

Le Potager de Noël au Parc de Wesserling... ©S.Marbach
Le Potager de Noël au Parc de Wesserling... ©S.Marbach

Quand le site et l’histoire de Wesserling rencontrent Noël, le Parc s’illumine de mille lumières ...  Petits et grands, en famille ou entre amis, tous sont invités à retrouvrer l’esprit de Noël dans une scintillante nuit d’hiver, guidés par l’esprit d’un Noël féerique à Wesserling…

Noël au Jardin, c'est le secret d’un Noël authentique, convivial, intimiste... et unique en Alsace. C'est en effet une animation d’un nouveau genre en Alsace, la région de Noël par excellence, qui marie les traditions de Noël à un lieu et à une histoire, mis en lumière multicolores pour la circonstance. Une façon de redécouvrir Noël dans les jardins du Parc de Wesserling, mais aussi l’ensemble de ce site inscrit aux Monuments Historiques. 

 

Bienvenue au Pays des étoffes...

A la tombée de la nuit, les jardins du Parc de Wesserling s’illuminent comme par magie, le temps d’une visite imaginaire entre passé textile de cette ancienne manufacture royale et féerie d’un conte enchanteur. Entre rêves et magie, Noël au Jardin est un parcours féerique en plein cœur des jardins aux mille lumières. Accompagnés par d’étonnants personnages issus de la saga industrielle de Wesserling, les visiteront se laisseront volontiers conduire au long des jardins de lumière, vers l'univers des contes enchantés, émaillés de surprenantes rencontres et de délicieuses saveurs de Noël...

 

La féerie d’un Noël unique en Alsace : entre partage, convivialité et rêve … 

Intitulé « La Quête de l’Esprit de Noël », Noël au Jardin 2015  s'inspire d’un conte de Charles Dickens, plein d’émotion, qui apporte de riches valeurs humaines et d’esprit de partage à cette 9ème édition. Guidés par un personnage de la manufacture de textile ayant perdu foi en Noël, les visiteurs l’accompagneront et feront avec lui d’étranges rencontres, lui faisant vivre un Noël qu’il n’est pas prêt d’oublier... Tous ensemble, ils partiront à la recherche de l’esprit de Noël lors d’une balade féerique, émouvante et fascinante à travers les jardins du Parc de Wesserling.

Les diverses rencontres avec les esprits des Noël passé, présent et futur vont ainsi lui faire revivre les souvenirs de ses Noëls d’enfance et contempler l'intimité d’une famille unie un soir de Noël.

Ce voyage à travers le temps et les émotions lui permettra-t-il de retrouver le vrai sens de cette fête unique ? Notre protagoniste réussira-t-il à s’attendrir et à ouvrir à nouveau son cœur ?

Surprenant et attachant, ce conte est un vrai cadeau de Noël. Il permettra à tous les visiteurs de retrouver leur âme d’enfant et les valeurs de Noël !

 

L’Agenda de Noël du Parc

 

Le Marché de LëoN

 

6, 7 et 8 décembre à « La Visite », ateliers d’artistes et designers

Les artistes de « La Visite » présentent la 5ème édition de leur Marché de LëoN. Un marché de Noël artistique et d’exception consacré à l’expo/vente de créations originales, issues des univers du textile, des arts graphiques et plastiques, du bijou, de la sculpture et de la céramique.

 

Le marché de Noël au Pavillon des Créateurs

 

7, 8, 14 et 15 décembre au Pavillon des Créateurs

En voilà un marché de Noël authentique et créatif ! Tous les artistes et artisans du Pavillon des Créateurs ainsi qu’une quinzaine d’exposants invités présentent une vaste palette d’idées cadeaux, tous aussi uniques qu’originaux.

 

Horaires et Périodes d’ouverture : sur réservation au 03 89 38 28 08

30 novembre 2015, 1, 6, 7, 8, 13, 14, 15, 20, 21, 22, 23,

26, 27, 28, 29 et 30 décembre 2015 de 17h à 21h

 

Durée du parcours : environ 1h00.

Ensuite, temps libre pour la dégustation d’une bonne tartine paysanne de Noël à la ferme. Pour la visite du musée textile, celui-ci est ouvert jusqu’à 21h les soirs de Noël au Jardin.

 

Tarifs Noël au Jardin

Comprenant l’entrée à Noël au Jardin et à l’Écomusée textile.)

Une boisson offerte par entrée payante (vin chaud ou jus de pomme chaud).

Adulte : 8 €

Enfant de 11 à 18 ans : 4 €

Enfant de 6 à 10 ans : 2 €

Gratuit pour les enfants de - 6 ans

Famille (2 adultes et leurs enfants de - 18 ans) : 21 €

 

Bon à savoir

  • Vêtements chauds et bonnes chaussures recommandés
  • Noël au Jardin, c’est aussi :
  • l’Écomusée textile et sa boutique (jusqu’à 21h)
  • « Le Marché de Noël » et « Le marché de Noël des Créateurs » - artisanat, ateliers d’artistes et designers ouverts, animations...
  • La Halle des Produits Fermiers

Services sur place 

• La ferme du Parc, au décor de Noël au Jardin, proposant de succulentes tartines paysannes de Noël (salées et sucrées) 

• Restaurant et salon de thé « Côté Jardin » : 03 89 75 96 61 

• La Halle des Produits fermiers, le Pavillon des Créateurs et d’autres magasins spécialisés.

 

Accès

RN66 par Thann, direction Epinal, ou par le col de Bussang, direction Mulhouse. À 35 km à l’ouest de Mulhouse.

 

Gare SNCF à 200m du Parc.

 

Parc de Wesserling - Écomusée textile

Rue du Parc - 68470 Husseren-Wesserling

03 89 38 28 08 • info@parc-wesserling.fr

www.parc-wesserling.fr

 

 

Baptême d'une Rose picarde aux Jardins de Valloires


Samedi 6 juin 2015 à 14h30, Jean-Pierre Pernaut et Elodie Gossuin seront exceptionnellement présents aux Jardins de Valloires à l’invitation de l’Association Picarde des Parcs et Jardins, pour baptiser la rose «Séduction picarde». Cette création de l’obtenteur Dominique Massad sera plantée aux côtés des 200 variétés, abritées par la roseraie des jardins, au pied de l’Abbaye.

 

L’Association Picarde des Parcs et Jardins, qui recense 45 parcs et jardins ouverts au public organise cet événement qui s’inscrit dans le cadre de la 13ème édition des « Rendez-vous aux jardins » du Ministère de la Culture et de la Communication.

 

L’occasion d’une promenade botanique au coeur de ce conservatoire végétal et de ces jardins paysagers remarquables.

Depuis 2010, Dominique Massad, l’obtenteur de la rose « Séduction picarde » a façonné sa création en croisant les étamines d’une « Rose de Gerberoy » et les stigmates d’une « Souvenir de Lucien Massad » pour former une rose lumineuse aux reflets bleus gris. Cette rose, à l’aspect chiffonnée, rappelle les roses anciennes du pays Picard. Elle évoque ce pays, séduisant par ses lumières et ses couleurs de gris et de bleu, qui s’étend de la Manche jusqu’à la Champagne et de l’Ile de France jusqu’à la Flandre. Jean-Pierre Dittière, éditeur de cette rose et d’autres roses Picardes : rose de la Paix, rose Alfred Manessier, rose de Gerberoy (etc.) sera également présent pour parler de cette création tout comme Odile Hennebert qui a participé pour l'Associaition au choix de cette rose.


Baptiser une rose est une façon de transmettre et de valoriser le patrimoine végétal de cette région, qui compte de multiples sites naturels et jardins d’exception, tels que les Jardins de Valloires, Séricourt, les Jardins Henri le Sidaner à Gerberoy, Rambures et les jardins du Château de Long.


www.jardinsdevalloires.com

Les Journées des Plantes de Courson à Chantilly, les 15,16 &17 mai 2015

Le Domaine de Chantilly, désormais organisateur des Journées des Plantes, accueille la 62ème session de ce rendez-vous incontournable avec l’aide bienveillante d’Hélène et de Patrice Fustier.

Du parc de Courson, rendez-vous des plus grands paysagistes des XIXe et XXe siècles, au parc de Chantilly, écrin du Grand parterre d’André Le Nôtre réalisé à la fin du XVIIIe siècle et du Jardin Anglais dessiné par Victor Dubois en 1817, les Journées des Plantes de Courson à Chantilly s’apprêtent à illustrer à leur tour, cette osmose si particulière entre un lieu où s’écrit l’histoire du jardin et du paysagisme avec celle des plantes ornementales.

 

Au cours de cette année de transition, les sessions de printemps et d’automne des Journées des Plantes de Courson à Chantilly seront dédiées à la transmission traitée selon les variétés.

 

 

Le Domaine de Chantilly, un lieu d’exception

 

Alors que les visites des pépiniéristes et de l’ensemble des exposants des Journées des Plantes de Courson se succèdent à Chantilly afin d’y découvrir le Jardin Anglais, futur cadre de la manifestation, l’ensemble du Domaine se met sur son trente et un en l’honneur de l’événement. Ainsi, tout est étudié, testé, peaufiné pour que cette première session soit un enchantement aux yeux exigeants des « habitués de Courson », des jardiniers avertis aux simples amateurs, mais aussi de tous ceux qui aiment profiter de ce rendez-vous et de son atmosphère particulière pour une sortie en famille ou entre amis.Les Journées des Plantes se dérouleront sur une longue prairie, déclinant en pente douce depuis le cadre somptueux du bassin de Beauvais et de sa cascade et, s’ouvrant au-delà des douves, sur une splendide vue du Château. Une situation idéale pour embrasser d’un seul coup d’œil ce paysage grandiose, façonné par le génie de ses bâtisseurs et concepteurs successifs.Quel plus beau lieu pour parler des plantes et du jardin que de se retrouver dans ce lieu témoin de l’art paysager depuis plus de quatre siècles ?

 

De Courson à Chantilly, une même exigence

Dahlia Imperialis
Dahlia Imperialis

Acquise au cours de ces trois dernières décennies, la renommée hors frontières des Journées des Plantes de Courson s’est imposée grâce à son Jury National et à son Jury International, tous deux garants du respect de la Charte de Courson. Composés par les représen-tants de la fine fleur de la botanique et de l’horticulture européenne, ces jurys se retrouveront à Chantilly pour continuer à décerner les Mérites désormais de Chantilly selon les critères d’excellence des Mérites de Courson en vigueur depuis 1989.

Iris
Iris

Plantes & Transmission, le thème 2015

 

Au cours de cette année de transition, les sessions de printemps et d’automne des Journées des Plantes de Courson à Chantilly

seront dédiées à la transmission traitée selon les plantes.

 

Quels sont les arbres, arbustes, vivaces et bulbes aptes à résister aux époques et aux modes ? Depuis quelques années, la transmission s’inscrit dans les sujets d’actualité régulièrement traités par les magazines spécialisés. Dans le domaine du jardin, s’il est souvent question de la nécessaire transmission des savoir-faire, celle du végétal n’est que rarement abordée.

Ce thème, « Plantes & Transmission », est l’occasion de rencontrer des pépiniéristes afin qu’ils sélectionnent dans leur production la plante qui, selon leur expérience et leurs observations, répond le mieux aux critères de transmission. Il sera question de beauté bien entendu, mais aussi de rusticité, d’adaptabilité, de sols et d’expositions.

 

Un inventaire qui sera enrichi par l’intervention de paysagistes mais aussi de personnalités oeuvrant dans des jardins botaniques et des jardins historiques. Ces plantes et réflexions seront réunies dans une première Fiche Thématique consacrée au printemps avec des arbustes beaux du printemps à l’automne que ce soit par leur floraison, leur parfum, leur feuillage et leur fructification ; les grimpantes, merveilleuses acrobates, seront de la partie et, bien sûr, toutes sortes de vivaces !

Chacune de ces plantes sera accompagnée des précieux conseils de « son » pépiniériste.

 

Iris
Iris

Plantes & Transmission, le thème 2015

 

Au cours de cette année de transition, les sessions de printemps et d’automne des Journées des Plantes de Courson à Chantilly

seront dédiées à la transmission traitée selon les plantes.

 

Quels sont les arbres, arbustes, vivaces et bulbes aptes à résister aux époques et aux modes ? Depuis quelques années, la transmission s’inscrit dans les sujets d’actualité régulièrement traités par les magazines spécialisés. Dans le domaine du jardin, s’il est souvent question de la nécessaire transmission des savoir-faire, celle du végétal n’est que rarement abordée.

Ce thème, « Plantes & Transmission », est l’occasion de rencontrer des pépiniéristes afin qu’ils sélectionnent dans leur production la plante qui, selon leur expérience et leurs observations, répond le mieux aux critères de transmission. Il sera question de beauté bien entendu, mais aussi de rusticité, d’adaptabilité, de sols et d’expositions.

 

Un inventaire qui sera enrichi par l’intervention de paysagistes mais aussi de personnalités oeuvrant dans des jardins botaniques et des jardins historiques. Ces plantes et réflexions seront réunies dans une première Fiche Thématique consacrée au printemps avec des arbustes beaux du printemps à l’automne que ce soit par leur floraison, leur parfum, leur feuillage et leur fructification ; les grimpantes, merveilleuses acrobates, seront de la partie et, bien sûr, toutes sortes de vivaces !

Chacune de ces plantes sera accompagnée des précieux conseils de « son » pépiniériste.

 

Le père Jean-Marie Delavay, missionnaire chrétien des Missions étrangères de Paris, botaniste et grand collecteur de plantes en Chine, né en Haute-Savoie le 28 décembre 1834 et mort en Chine le 31 décembre 1895.
Le père Jean-Marie Delavay (1834-1895).

Le thème dans les allées

Il sera traité par une majorité de pépiniéristes et d’associations dont :

Franck Sadrin d’Un Jardin au Mont-Blanc prépare une exposition consacrée aux plantes rapportées du Yunnan (Chine), par le père Jean-Marie Delavay au cours de la seconde moitié du xixe siècle.

Sempervivum & Cie, nouvel exposant, présentera un poster présentant l’ADN, support de la transmission de l’information génétique. Régulièrement au cours de ces trois journées, des démonstrations d’extraction d’ADN de plantes auront lieu sur le stand à partir de produits du quotidien.

La Société Française d’Illustration Botanique traitera du thème de la transmission avec une illustration de la rose "Domaine de Courson".

Trois baptêmes annoncés !

Prunus Serrulata
Prunus Serrulata

Un Jardin au Mont-Blanc, le 15 mai à 11h

- Prunus "Chantilly" - Un petit cerisier pleureur, à floraison double, blanche au coeur teinté de rose en fin de floraison. Il ne dépasse pas 4 mètres en hauteur comme en largeur. Il fleurit début avril et est très florifère.

- Prunus serrulata "Princesse Irène" - Un magnifique cerisier à fleurs bicolores, simples, blanches, délicatement ourlées de rose, extrêmement florifère, sain et vigoureux. Il s’agit d’un hybride de cerisiers originaires de la province d’Hokkaido, dans le nord de l’archipeljaponais. Parfaitement rustique (-30° C !), son port est plutôt arrondi à étalé avec l’âge. De taille moyenne, il convient à la plupart des jardins actuels. La pépinière remercie la Princesse Irène Sturdza, en charge du Jardin du Vasterival, pour avoir accepté d’accorder son nom à cet arbuste.

Flos sabaudiae, le 15 mai à 14h30

- Boehmeria spicata "Chantilly". Une belle histoire de transmission est à l’origine de cette très originale Urticacée. Thibaut et Lydia Casagranda de la pépinière Flos sabaudiae ont demandé à leur ami Guy Maillot (Maillot Bonsaï) qui se rendait au Japon de rechercher sur place des plantes originaires de la montagne. Beaucoup de pépiniéristes japonais sont à la fois producteurs et collectionneurs et c’est ainsi que cette plante très intéressante par sa panachure inédite fait son entrée en France et en Europe. Elle mesure 80 cm de haut, est caduque et fleurit en épis blanc rosé. Son feuillage est donc panaché, un peu comme si le blanc était pixélisé sur le vert. Elle aime les sols frais et une exposition mi-ombragée.

OEillets, Tulipes, Anémones. Les fleurs du Grand Condé.

Cabinet des Livres du Château de Chantilly, du 13 mai au 13 août 2015

 

En cette année consacrée à la transmission, le patrimoine conservé par le Cabinet des Livres du Château de Chantilly offre une magnifique opportunité d’illustrer ce thème autour du Grand Condé. Acteur de la Fronde, ce redoutable guerrier, condamné, exilé puis pardonné, partageait avec Louis XIV, le goût de la grandeur comme en témoigne, pour l’un et l’autre, leur parc respectif dessiné

par André Le Nôtre. Au terme d’une véritable enquête effectuée dans le coeur précieux des archives, tout un pan méconnu de la personnalité du Grand Condé se révèle. Des courriers, des plans, des livres de comptes datés entre 1670 et 1695 mettent en évidence le goût des plantes d’un véritable amateur. Les jardiniers le savent, le jardin est une passion qui se partage, qui fut souvent l’objet de riches correspondances. Cette passion, le Grand Condé la partageait avec son conseiller Henry Caboud, avocat au parlement de Paris mais collectionneur de bulbes avant tout ! Il l’entretenait auprès du jardinier du roi, le célèbre La Quintinie, mais aussi auprès de son personnel en charge des collections de fleurs. Les livres de comptes signalent non seulement les prix prohibitifs de certaines plantes, mais également fleurs origines lointaines, comme celles des bulbes en provenance de l’Empire Ottoman qui transitaient par le port de Gênes avant de gagner la France. Une histoire passionnante et inédite à découvrir en exclusivité au Château de Chantilly !

 

Collection Pépinières et Roseraies George Delbard
Collection Pépinières et Roseraies George Delbard

 Jardins événementiels

 

• Pour fêter ses 80 ans, les pépinières et roseraies Georges Delbard créent quatre jardins extraordinaires pour raconter 80 années de création.

- 1935/1955 - Un jardin du goût autour d’arbres fruitiers « maison » formés en palmette et cordon avec, au centre, un potager gourmand où découvrir des petits fruits, des fraisiers, des aromatiques et des légumes avec une mise en scène « vintage ».

- 1955/1975 – Les grandes créations soit un jardin de roses dont trois sublimes rosiers tiges "Impératrice Farah"® aux élégantes fleurs bicolores et ourlées.

- 1975-1995 – Collection grands parfums soit un jardin pyramidal réalisé avec les rosiers "Mitsouko’’®, "Fragonard’’® et "Grand Nord’’® .

- 1995-2015 – Collection des peintres où chaque rosier sera mis en valeur dans un pot émaillé dont le coloris offrira un beau contraste avec la floraison, avec en « toile » de fond, des reproductions de tableaux impressionnistes.

 

• Nouvel exposant : Vertdis / Gamm Vert - Une mise en scène de « jardin idéal » sera spécialement créée pour l’occasion avec un potager, des fruitiers, un bassin et un poulailler. La présentation sera axée sur les bonnes pratiques jardinières dont le paillage, la récupération de l’eau, la gestion des déchets. Elle s’articulera autour du concept « Potager Citoyen » selon lequel des plants et des sachets de graines sont offerts aux clients de Gamm Vert à la condition que ces derniers s’engagent à les cultiver, à les récolter et à les rapporter en magasin lors des collectes organisées au profit des Restos du Coeur.

 

• Truffaut réalisera un jardin blanc - Un jardin qui évoquera la lumière particulière de ces floraisons particulières qui agissent comme des réflecteurs et qui sont les seules à être visuellement perceptibles dans la nuit pour peu que la lune soit au rendez-vous. Une manière aussi d’évoquer la grande paysagiste que fut Vita Sackville- West quand, dans les années 1930, elle créait son célèbre jardin blanc à Sissinghurst dans le Kent.

 

Jardiland a fait appel à ZEA, paysagistes dplg, pour imaginer un jardin qui conjugue les savoir-faire liés aux plantes avec les savoir-vivre qu’elles inspirent. Savoir-faire des métiers qui se transmettent au coeur des pépinières où ils s’adaptent aux spécificités des plantes, en particulier selon les sols et climats des différentes régions de France. Les experts Jardiland feront découvrir ou redécouvrir quantité de variétés végétales de manière insolite dans des univers dédiés aux savoir-vivre mis en scène par un mobilier évolutif et inédit.

( A suivre...)

 

A vos gants ! Cuisinart vous donne rendez-vous au jardin !

Les beaux jours arrivent et les BBQ vont à nouveau attirer tous nos supporters dans nos parcs et jardins !


L'occasion de s'équiper sérieusement : à défaut de mausolées de pierres réfractaires ou d'anciens fours à pain dans les communs, on optera pour le nouveau barbecue de Cuisinart, qui nous permettra de  cuisiner en double commande, gambas, viandes, brochettes de légumes et tutti quanti !

Exposition "Hybridations" aux Grandes Serres du Jardin des Plantes

Pour la Paris Design Week et pendant tout l’automne, le designer Alexis Tricoire investit les Grandes Serres du Jardin des Plantes avec une vaste exposition-installation délirante du 6 septembre au 24 novembre 2014. Les grandes Serres du Jardin des Plantes deviennent le théâtre d’une intervention artistique avec une quarantaine de «scènes» dans l’esprit du Land Art qui investiront différents milieux : la serre des forêts tropicales humides, serre des déserts et milieux arides, serre de Nouvelle-Calédonie, et serre de l'Histoire des plantes. Les éléments installés en «populations», pièces et matériaux issus du recyclage de l’industrie et de l’artisanat de la Brosserie française, révèlent et transcendent la beauté des paysages hybrides apportant une nouvelle lecture de la relation entre l’objet et la plante entre le naturel et le synthétique.

 

Révéler la puissance du végétal

Les Grandes Serres du Jardin des Plantes présentent une grande variété de scènes naturelles dans un petit périmètre qui font voyager le visiteur dans une rêverie poétique associée à une quête de connaissance botanique. L'environnement est si puissant et si majestueux que la démarche habituelle du designer Alexis Tricoire s'en trouve ici inversée ; il ne s'agit plus de la création et de la mise en scène de contenants de plantes dans un cadre urbain mais de sublimer la beauté de cette nature recomposée en y insérant une dimension culturelle et industrielle. Un éclairage scénographique multicolore LED permettra de révéler le merveilleux, l'onirique de ces paysages hybrides.

Esprit land art du naturel à l' artificiel

Selon Christo, l'artiste qui revisite le Land Art avec des composants modernes, l'apport d'un élément peut révéler la structure, l'usage, la beauté ou la dimension symbolique d'un lieu naturel. Dans ce contexte, le produit industriel, ici des matériaux issus de l'Industrie et l'artisanat de la Brosserie perd son identité d'outil fonctionnel pour rejoindre le statut symbolique de composants artistique par une métaphore biomimetique : il recompose un nouveau paysage hybride féérique et surréaliste. Cet assemblage inattendu invite à un autre regard sur la dualité nature/culture ou naturel/artificiel, à prendre du recul sur l'évolution des produits de notre civilisation au regard d'une nature immuable mais aussi il permet de réaliser combien notre développement industriel s'est fait à l'image de la nature dans sa capacité à produire de grandes variétés d'espèces différentes en moyennes quantités.

 

Une approche éco-responsable et up cycling

Intégrer des éléments synthétiques et industriels au milieu de la nature peut apparaître contre-nature. Pourtant la serre accueille un assemblage de végétaux entretenus et non une vraie forêt ; l'écosystème n'y est pas réel. La lecture symbolique de cette intervention artistique peut être l'occasion de réveiller notre conscience écologique, d'inviter le visiteur à réfléchir à la protection des grandes forêts primaires, au recyclage, aux solutions futures pour un monde sans produits dérivés des hydrocarbures. Cette exposition s'engage à respecter les principes d'éco-responsabilité et d'éviter le gaspillage de matière. Aussi les brosses utilisées seront issues des stocks des industriels, produits défectueux, commandes annulée ..Il s'agit donc d'un principe d'Up cycling où le rebut devient oeuvre d'art.

 

“HYBRIDATIONS” aux Grandes Serres du Jardin des Plantes, à Paris

Exposition du 6 septembre au 24 novembre

Conception et scénographie : Alexis Tricoire

 

Partenaires de l'exposition

Paris Design Week parisdesignweek.fr  

Muséum national d'histoire naturelle mnhn.fr/fr

Fédération Française de la Brosserie dumenagealart.com 

Guzzini Eclairage iguzzini.fr

 

Accès Muséum national d'histoire naturelle / Jardin des Plantes

Entrée par le 47 rue Cuvier - Paris 5e

Ouvert de 10h00 à 18h00 - Fermé le mardi

 

Dégustation sous les Etoiles au Château de Chenonceau

Amateur de vins et de terroir, ne manquez pas la première « Dégustation sous les Etoiles », le samedi 19 juillet 2014 au château de Chenonceau ! Venez déguster, la nuit venue, les AOC Touraine dans le cadre de la Promenade Nocturne estivale du château…

Une nouvelle appellation en Touraine au cœur du Val de Loire

Dans les jardins illuminés, accompagné par la musique d’Arcangelo Corelli, vous rencontrerez, entre autres, les vignerons de la nouvelle AOC Touraine-Chenonceaux qui s’étend sur 26 communes. La terre est ici riche de ce qui fait le goût subtil et inoubliable des vins tranquilles blancs issus du cépage Sauvignon et des vins rouges issus d’un assemblage de Côt et de Cabernet franc.

 

Les amateurs et connaisseurs sauront apprécier ces nouvelles saveurs qui mettront leurs sens en éveil. Le cadre offert à la présentation de l’AOC Touraine-Chenonceaux ajoutera une indéniable touche de magie et de féérie à vos rencontres et vos dégustations.

 

Informations pratiques 

• De 21h30 à 23h30

• Fermeture de la billetterie à 23h

• Dégustation gratuite - Tarif entrée individuelle de la « Promenade Nocturne » : 6 euros

Dégustation sous les Etoiles 

 

A la découverte d’un large éventail de saveurs viticoles…

Nous n’en doutons pas, dans ce cadre féérique du château de Chenonceau, vous tomberez sous le charme de nos vignerons et de leurs productions.

Alors ne vous arrêtez pas là et partez à la découverte de tout un terroir, de la vallée du Cher en Val de Loire en passant par le Vendômois, entre AOC Touraine, Cheverny, Cour-Cheverny, Crémant de Loire, Valençay ou encore, plus au nord, Coteaux du Vendômois.

Les saveurs se déclinent au fil de la composition des terres et des savoir-faire des vignerons. A leur rencontre, vous découvrirez souvent des histoires de famille, un amour partagé pour les métiers du vin. Trois domaines viticoles proposent par ailleurs des visites dédiées aux familles, pour apprendre en s’amusant tout le travail de la vigne. Retrouvez ces domaines sur le site www.les-ptits-curieux.com.

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération

Ballade de printemps à Villandry : parterres fleuris, potagers et soies brodées

Le Château de Villandry et ses magnifiques jardins et potagers en terrasse
Le Château de Villandry et ses magnifiques jardins et potagers en terrasse

Dernier des châteaux de La Loire érigés à la Renaissance, le Château de Villandry bénéficie d’une renommée internationale due à ses six jardins en terrasse, chef d’œuvre végétal. Présentés sur des terrasses successives, du potager décoratif Renaissance au jardin soleil en passant par le jardin d’eau, ils possèdent chacun une identité propre. D’autre part, en phase avec la volonté de rétablir l’équilibre écologique des Jardins de Villandry, le chef-jardinier Laurent Portuguez a permis le passage des jardins de Villandry au « bio »

 

Cette démarche a été récompensée par l’obtention du label « Eco-Jardin ». Depuis, les jardins de Villandry s’engagent à poursuivre et à développer leur engagement pour la préservation de l’environnement.

 

À ne pas manquer 

 

Exposition de Brigitte Chappaz "Envolée de soie à Villandry" (15 mars-10 juin 2014)

Passionnée de soies anciennes et précieuses chinées dans les brocantes, Brigitte Chappaz brode avec virtuosité des tapisseries grand format, des petits tableaux ou bien encore des livres reliés, soulignant de perles anciennes églantines, oiseaux et papillons ... Un précieux patrimoine perpétué par cette artiste hors norme...

 

 

Rendez-vous aux jardins (31 mai-1er juin 2014) - « L’enfant au jardin »

Seront proposées des visites guidées des jardins et des promenades en calèche. Des peintres russes de renommée internationale investiront également les jardins pour y peindre et proposer aux familles de réaliser des portraits d’enfants.

 

La Nuit des mille feux, l’illumination de l'un des plus beaux jardins du monde

Sous les étoiles des nuits de juillet, les jardins de Villandry accueillent l’un des spectacles les plus féériques du Val de Loire. 1000 feux, voire… le double !

Ce ne sont pas moins de 2000 bougies en effet qui viennent souligner les lignes élégantes des aménagements paysagers du château, offrant aux visiteurs une balade nocturne tout à la fois feutrée et spectaculaire, juste avant que les lumières pyrotechniques ne viennent embraser la nuit ligérienne.

 

Pratique  

Les 4 et 5 juillet, de 21h à minuit. Château et jardins de Villandry.

Adulte plein tarif : 9,50 € TTC par personne.

Contact : 02 47 50 02 09

Château & Jardins de Villandry

Hébergement poétique et floral à Villandry

La tradition des animations nocturnes en Touraine

A côté de Villandry, nombreux sont les châteaux proposant des animations estivales au cœur des douces nuits d’été ligériennes. Cette année par exemple, la grande fresque historique (des Gallo-romains jusqu’à la révolution de 1789 !) « Scénoféérie de Semblançay » fêtera ses 25 ans d’existence, tandis qu’à Montbazon, ce sont « Les nuits de la forteresse du Faucon Noir » qui animeront vos soirées.

Outre les spectacles dans les châteaux, les gourmands et hédonistes sauront apprécier les marchés nocturnes ou encore la soirée « dégustation sous les étoiles » organisée le 19 juillet dans les jardins de Chenonceau. Les romantiques seront quant à eux comblés par une balade sur la Loire au clair de lune, voire toute une nuit de bivouac sur une île de Loire. La Touraine n’a pas fini de Nous étonner !

http://www.scenofeerie.fr

Pratique

Informations pour vos prochaines vacances en Touraine.

Agence départementale du Tourisme de Touraine

Office du Tourisme de Tours Val de Loire : 0247703737

Chaumont-sur-Loire : Un festival international incontournable

Le Domaine Régional de Chaumont-sur-Loire possède un parc paysager planté de cèdres centenaires. Il est le premier Centre d’Arts et de Nature consacré à la relation entre la création artistique et la nature. Depuis 1992, il accueille ainsi le Festival International des Jardins, évènement majeur dans la création jardiniste et paysagère. Chaque année, des concepteurs venus du monde entier présentent des projets singuliers autour d’un thème unique. Gage de qualité exceptionnelle, le parc et son festival possèdent le label « Jardins remarquables » attribué par le Ministère de la Culture et de la Communication.

 

À ne pas manquer 

Festival International des Jardins (25 avril-2 novembre 2014)

23e édition du Festival sur le thème « Jardins des péchés capitaux ». Vaste programme !

Baptême de la Rose Anne-Sophie Pic à la Cour des Senteurs, à Versailles

 

Un plat se découvre d'abord par le regard, se hume ensuite par les délicats capteurs olfactifs, se goûte à fleur de papilles, et enfin se savoure au fond du palais ...

Seule femme chef trois étoiles au guide Michelin en France, Anne-Sophie Pic, en collaboration avec Philippe Bousseton, son talentueux complice parfumeur chez Takasago, a créé des parfums dérivant de cette quadruple émotion sensorielle, la même qui inspire les mets qu’elle créée pour La Dame de Pic, son restaurant parisien.

Aujourd’hui, les roses Guillot créent une rose qui lui est dédiée et dont le parfum riche et exaltant contient des promesses gourmandes. Elle a été présentée le 3 juillet dernier, à Versailles, dans le cadre de la Cour des Senteurs, inaugurée il y a quelques semaines par François de Mazières, député-maire de la Ville.

Avec les qualités rustiques de la rose ancienne et tous les atouts de roses modernes, la rose Anne-Sophie Pic, issue de la famille Generosa, signe l’alliance de la tradition et de l’innovation. A l’image de son nom, la qualité première de la rose Generosa est la générosité : parfum, floribondité, forme, couleurs … tout en elle s’épanouit en effluves généreuses et luxuriantes. La rose Anne-Sophie Pic est un rosier unique, fruit de l’aboutissement de plusieurs années de recherche, que seuls savent mener les grands obtenteurs.


 

 

 

 

LA COUR DES SENTEURS

Un nouveau lieu unique

Une balade historique, sensorielle et poétique, au cœur de la cité royale...

Ville emblématique dans l’histoire du parfum en France depuis le 18ème siècle et siège de l’Institut Supérieur International du Parfum (Isipca), Versailles est, aujourd’hui encore, le lieu de rendez-vous des plus grands parfumeurs du monde.

Au printemps 2013, la Ville de Versailles a inauguré la Cour des Senteurs, réunissant dans un même lieu les fragrances les plus rares, les traditions, les savoir-faire et les matières premières qui composent l’univers des parfums.


Situé à 100 mètres du Château, ce site d’accès libre bénéficie d’un concept original conçu comme une promenade des sens permettant de découvrir l’art du parfum. La Maison des Parfums est un espace d’interprétation conçu par l’architecte-scénographe Philippe
 Pumain, en collaboration avec Elisabeth de Feydeau, historienne des parfums. Elle ouvre sur les Jardins des Senteurs, dessinés par l’architecte-paysagiste Nicolas Gilsoul, comprenant cabinets de curiosités pour initier au langage et aux matières fétiches du parfumeur, collections botaniques et promenades buissonnières dans l’univers théâtral des fragrances.


Quatre grands noms représentatifs des savoir-faire et de l’excellence française –Guerlain, Lenôtre, Diptyque et la Maison Fabre - se sont joints à ce projet en y installant boutiques et ateliers aux concepts inédits, mettant en scène fragrances et senteurs.


An emblematic place in the history of perfumes in France ever since the 18th century and home to the Institut Supérieur International du Parfum (Isipca), Versailles is still today the meeting place for the world’s greatest perfume creators.


On Thursday 25
th April 2013, on the initiative of François de Mazières, deputy-mayor of Versailles and former president of the Cité de l’architecture et du patrimoine, the municipality of Versailles will officially launch the Cour des Senteurs, bringing together in one place the rarest fragrances and the traditions, savoir-faire and primary materials which go to make up the world of perfume.


Situated just 100 metres from the Palace of Versailles, the Cour des Senteurs is open to all and incorporates an original concept designed as a sensory trail enabling visitors to discover the art of perfumery. The Maison des Parfums is an interpretation centre designed by the architect and scenographer Philippe Pumain in collaboration with the perfume historian Elisabeth de Feydeau.


It opens onto the Jardins des Senteurs, designed by the landscape architect Nicholas Gilsoul and consisting of a series of cabinets of curiosities introducing visitors to the language and favourite materials of perfume creators as well as botanical collections and shrub walks through the theatrical world of fragrances.


Les fruits et légumes à l'honneur avec Giraudet au Salon Jardin Jardins

Du 31 mai au 2 juin 2013, au coeur du Jardin des Tuileries, se tiendra la 10ème édition de Jardins, Jardin, événement référence du jardin et du design extérieur. Pendant toute la durée du salon, la Maison Giraudet, profondément ancrée dans l’univers de la nature et du jardin (potager) avec ses soupes de légumes et de fruits fera découvrir au grand public sa nouvelle collection de soupes printemps été 2013. L’occasion pour la Maison centenaire au savoir-faire ancestral de partager son inventivité autour de trois valeurs fondamentales : fraîcheur, naturalité, créativité.

Jardins à la Française - Exposition et Promenade aux Marchés Paul Bert et Serpette de Saint Ouen

Chaise-longue Perret & Vibert
Chaise-longue Perret & Vibert

Paul Bert & Serpette, les deux marchés “star” des Puces de Saint-Ouen, le plus grand marché d’antiquités au monde, invitent ce printemps à une exposition exceptionnelle dans la toute nouvelle Galerie des Puces. Sous la thématique de “l’art de vivre au jardin”, l’exposition sera prolongée par une promenade bucolique dedans-dehors à travers les 400 stands des antiquaires des marchés.

 

En cette année 2013, anniversaire des 400 ans de la naissance de l’architecte-paysagiste André Le Nôtre, jardinier du Roy, créateur des “Jardins à la Française” dont Les Tuileries et Versailles sont les chefs-d’oeuvre les plus emblématiques, les antiquaires des marchés Paul Bert et Serpette rendent hommage à celui qui porta les jardins au rang d’oeuvre d’art.

Le paysagiste et collectionneur Olivier Riols, co-fondateur de l’événement “Jardins, Jardin aux Tuileries” qui célèbre avec le Louvre cet événement en grande pompe ainsi que le 10è anniversaire de la manifestation, sera le directeur artistique de l’exposition. Une  sélection de pièces d’exception sera présentée sur Jardins, Jardin du 30 mai au 2 juin.

 

Avec “Jardins à la Française”, ce sont près de quatre siècles d’histoire de l’art de vivre au jardin que vont nous évoquer la centaine de pièces de mobilier, vasques, jardinières, sculptures, tableaux, jardins d’hiver, tapisseries, tapis, parures, art de la table, céramiques, étoffes, objets de curiosité... qui seront sélectionnés et chinés spécialement auprès des antiquaires des  marchés Paul-Bert & Serpette.

 

Cette exposition est aussi l’occasion de découvrir ou redécouvrir le charme et  l’exception des marchés Paul Bert & Serpette,  la “Galerie des Puces”, nouvel espace d’expositions temporaires, la vingtaine de  marchands nouvellement installés, se restaurer “design” au nouveau restaurant Ma Cocotte conçu par Philippe Starck ... tout en goûtant le plaisir de flâner dans un cadre unique à la rencontre de personnalités hors du commun.

 

22ème Festival International des Jardins de Chaumont sur Loire

Paradis végétal à la Jérôme Bosch, au Festival 2012
Paradis végétal à la Jérôme Bosch, au Festival 2012

Du 24 avril au 20 octobre 2013, le domaine de Chaumont-sur-Loire vous invite à sa nouvelle édition du Festival International des Jardins, autour du thème des « Jardins des sensations »...

 

Les sens, sans dessus-dessous !

Pour sa 22ème édition, le Festival International des Jardins a invité des concepteurs venus du monde entier à imaginer les projets les plus étonnants. Cette année encore, il promet la surprise autour du thème « Jardins des sensations ». Le Festival sera également rythmé par de nombreux rendez-vous, tout au long de la saison.

 

Fondé en 1992, le Festival International des Jardins a su s’imposer comme un rendez-vous incontournable de la création paysagère et jardiniste. Prisé des professionnels du monde entier, le concours international préalable à chaque édition reçoit des centaines de propositions. Une vingtaine de projets d’exception a été retenue par un jury présidé en 2013 par le célèbre journaliste littéraire Bernard Pivot. La sélection sera, cette année encore, résolument internationale puisque de nombreux pays y sont représentés.

Cette nouvelle édition laissera également « carte verte » à plusieurs personnalités invitées. Faisant preuve de recherche, d’innovation scientifique et artistique, veillant à une très grande diversité végétale et incitant au respect de l’environnement, chacun de ces créateurs proposera des œuvres ou des jardins originaux, novateurs, audacieux ou oniriques.


Cette 22ème édition du Festival déclinera le thème « Jardins des sensations » dans toutes ses interprétations. Réduction du monde, le jardin fait appel à tous les sens. L’air y circule au gré du souffle du vent, l’ombre et la lumière y alternent, le froid et le chaud, le lisse et le rugueux, le liquide et le solide, le plat et l’escarpé s’y succèdent à l’unisson des sens et des sensations. Tressant un réseau de sensations, les jardins mêleront l’illusion et le trouble : ainsi certaines fleurs extraordinaires ont-elles des parfums d’aliments ou d’épices et diffusent-elles un goût de sucre, de miel ou de vanille. Certaines feuilles peuvent, elles aussi, nous surprendre et nous offrir un goût de fraise ou de chocolat, avoir la douceur du velours … Saveurs, flaveurs, fragrances mêlées … et voilà nos sens perdus, subjugués, envoûtés en un jardin, dont les matières, les textures et les végétaux se caressent de l’œil et de la main, où les sons, les murmures et les musiques ensorcèlent les âmes...

 

Ouvert pour une durée de six mois, d’avril à octobre 2013, le Festival International des Jardins est également rythmé par plusieurs rendez-vous. Les « Conversations sous l’arbre » proposeront une série de rencontres philosophiques, écologiques et artistiques en écho au thème de cette année. Les « Jardins de Lumière », programmés plusieurs soirs par semaine, transformeront quant à eux le Festival durant l’été, pour une visite nocturne et scénographiée.

 

 

Rendez-vous aux Cortis d'en Haut, avec les jardiniers de montagne

7ÈME RENCONTRE DES JARDINIERS DE MONTAGNE « LES CORTIS D'EN HAUT »

Thème 2012 : La pomme de terre dans tous ses états !

Dimanche 9 septembre - Fontaine de Nâves de 9h à 18h

La Maison de la Montage de Nâves organise pour la 7ème année consécutive, la Rencontre des Jardiniers de Montagne. Cette année, les pommes de terre sont à l'honneur, celles que l'on cultive à plus de 700 mètres d'altitude !

 

Au programme de la journée : exposition de variétés de pommes de terre, projection de film sur l'histoire de la pomme de terre, troc de recette, concours de la « patate » la plus insolite, conférence et vente de produits, fruits, fleurs et légumes des jardins de Nâves.

Les jardiniers d'altitude viennent à la rencontre du grand public afin de leurtransmettre leurs savoir-faire et leur apprendre quelques recettes traditionnelles réalisées avec les légumes des jardins naverains.


Dans le marché artisanal installé pour l'occasion, les visiteurs peuvent acheter les produits de la région : fruits et légumes des jardins de Nâves, pain, fromages, confiture, miel, vin et charcuterie de Savoie. Mais aussi des ouvrages et des films sur le jardinage.

Conférence de Dédé le jardinier, (Jean-Pierre DESHAIRES), personnalité bien connue des auditeurs de Radio France Bleu Pays de Savoie. Il accompagne ensuite les visiteurs pour une balade contée autour des jardins de Fontaine.


Programme 

- De 9h à 18h : marché artisanal des producteurs, troc de recette, animation compostage, exposition et projection de film sur la pomme de terre, promenade en calèche.

- De 9h à 12h : marché des jardiniers de Naves 

- 13h30 : Repas traditionnel

- 14h30 : Conférence de Dédé le Jardinier

 

De la plante aromatique à l'huile essentielle en haute Provence

Située sur les contreforts du Mont Ventoux, à 750 mètres d'altitude, AROMA'PLANTES est une exploitation agricole familiale en culture biologique, spécialisée dans la production de plantes aromatiques et médicinales. La Famille Liardet y cultive la Lavande fine, le Lavandin, la Sauge officinale, la Sarriette, l'Hélichryse et des dizaines de plantes que randonneurs et visiteurs peuvent découvrir au long de deux sentiers balisés qui bordent leurs champs.

Sur les collines du Mont Ventoux, les champs de lavande s'étendent à perte de vue  ... Photo A. Hocquel
Sur les collines du Mont Ventoux, les champs de lavande s'étendent à perte de vue ... Photo A. Hocquel

Cette exploitation de 65 hectares, héritage familial en grande partie, produit, depuis une trentaine d'années, une jolie gamme de plantes aromatiques et médicinales adaptées aux hauts plateaux du Val de Sault. Outre la Lavande, le Lavandin et une vingtaine de plantes et résineux, elle produit aussi le Petit Épeautre de Haute Provence, ancêtre des céréales modernes qui bénéfice d'une IGP (Identification Géographique protégée).

 

 

Au mois d'août, la récolte de lavande bat son plein ... Photo Alain Hocquel
Au mois d'août, la récolte de lavande bat son plein ... Photo Alain Hocquel

 

Certaines plantes, et variétés florales font l'objet de culture, d'autres sont directement cueillies dans leur milieu naturel comme l'Absinthe ou la carotte sauvage ou encore les bois de cèdre, pin et genévrier. La distillerie, ouverte au public, permet de transformer sur place la production et ainsi de proposer Huiles Essentielles et Eaux Florales et pour parfumer les armoires comme autrefois de charmants bouquets de plantes séchées.


 

Lors de campagnes de récolte, c'est dans une atmosphère entêtante, saturée d'arômes de lavande et d'autres variétés florales, qu'on peut assister à la distillation des plantes (d'abord séchées pour la plupart) dans les trois alambics qui fonctionnent une grande partie de l'année.

Une vente des produits est proposée sur place, dans les anciennes écuries voûtées de la ferme. La visite de la distillerie est guidée et gratuite. 

 

 

Les cuves de distillation permettent d'extraire les huiles essentielles - Photo Alain Hocquel
Les cuves de distillation permettent d'extraire les huiles essentielles - Photo Alain Hocquel

Deux jolies balades au milieu des lavandes bleues ...

Photo Alain Hocquel
Photo Alain Hocquel

Au départ de la distillerie, deux circuits découverte ont été aménagés et balisés, permettant de parcourir à son rythme la campagne et les champs de plantes qui bordent les sentiers. Au choix : "Champelle" : (45 minutes environ, dénivelé 30 mètres, niveau facile)  jolie balade sur 2,3 km, au milieu des champs de Lavandes, Lavandins, Sarriette, Romarin ou à peine plus sportif, "Les grandes terres" (1h15 environ, dénivelé 100 mètres, niveau facile), petite rando de 3,5 km,au milieu de paysages plus sauvages où se mêlent Lavande Fine, Sauge officinale... 

 

 


L'accès aux sentiers est libre. Un petit document, permettant d'identifier les plantes sur le parcours, est remis à la boutique.

De Juin à Septembre : du Lundi au Samedi (sauf 15 Août) de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 19h00.
Avril, Mai et Octobre : du Lundi au Samedi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à18h00.
Le reste de l'année, sur rendez-vous.

Distillerie Aroma'plantes
Route du Mont Ventoux
84390 Sault
Tél. +33 (0)4 90 64 04 02 ou +33(0)6 08 95 20 28

aroma-plantes.gaec@orange.fr
http://www.distillerie-aromaplantes.com

Les Iris aussi ont leurs fans !

Les Iris de Patrick Le Bouard, avocat et collectionneur de variétés florales à rhizomes
Les Iris de Patrick Le Bouard, avocat et collectionneur de variétés florales à rhizomes
Une sorte d'orchidée occidentale...
Une sorte d'orchidée occidentale...

L’iris est si mystérieux, hermaphrodite sauvage qui apparaît au printemps sur les berges des étangs et des rivières … Son bulbe noueux serpente, affleurant les vasières, et sa tige forte et droite se dresse comme une lance. Ses pétales sont pourtant si fragiles, semblables aux ailes des papillons, qu’on peut les froisser en les effleurant à peine ... Serait-ce pour cela qu'on l'aime ? ek

 


12-16 juillet 2012 : Journées Internationales de la Rose de Doué-la-Fontaine

Roses de l'Espérance © Photo Patrick Le Bouard PLB Consulting
Roses de l'Espérance © Photo Patrick Le Bouard PLB Consulting

 

Le temps d'un week-end, lors des Journées Internationales de la Rose, se dégagent à Doué-la-Fontaine de suaves effluves: 100 000 boutons de roses sont mis en scène au cœur d'exceptionnelles caves de falun célébrant ainsi l'alliance sacrée du charme et de l'insolite, du végétal et du minéral.

Comme chaque année, un concours international d'art floral et un Trophée de la plus belle rose de jardin offriront l'occasion aux pépiniéristes et aux artisans-fleuristes d'exprimer toutes les facettes de leur talent et de leur créativité.

Au milieu de cascades cristallines et des lumières savamment distillées, l'art des rosiéristes et des paysagistes excelle, donnant leu à de féériques mises en scène...

 

www.ot-douelafontaine.fr

LA ROSE DE L'ESPÉRANCE

 

Le succès des Journées Internationales de la Rose de Doué-la-Fontaine a entrainé, en 1972, la création d'une fondation en faveur de l'enfance en difficulté. Les sommes recueillies par la Rose de l'Espérance permettent de parrainer des projets présentés par des établissements accueillant des enfants inadaptés.

Le montant des bourses attribuées, chaque année, est d’environ 17 000 €.

 

 

 


Les 11è Journées de la Rose à l'Abbaye de Chaalis : un pur enchantement...

6 & 8 juillet : Cuisiner et manger en Chine, week-end gourmet à Branly

Pique-nique culturel dans les jardins du musée
Pique-nique culturel dans les jardins du musée

A l’occasion de l’exposition LES SEDUCTIONS DU PALAIS, Cuisiner et manger en Chine (du 19 juin au 30 septembre), le musée du quai Branly organise un week-end d’activités autour de la gastronomie et des traditions chinoises, les 6, 7 et 8 juillet 2012.

Au programme : une déambulation gastronomique dans le jardin, des ateliers d’initiation au majhong, des visites contées, un après-midi consacré à la cérémonie du thé, une rencontre avec Yu Zhou, auteur de l’ouvrage La Baguette et la fourchette, les tribulations d’un gastronome chinois en France, qui décrypte pour les français les traditions de l’empire du Milieu.

 Accès libre dans la limite des places disponibles


 

 ENTRÉES DU MUSÉE

  • entrée Debilly - 37, quai Branly - face à la passerelle Debilly
  • entrée Université - 218, rue de l’Université
  • entrée des Bassins - 206, rue de l’Université 

accès réservé aux personnes en situation de handicap moteur - entrée des Bassins - 206, rue de l’Université


http://www.quaibranly.fr/fr/musee/venir-au-musee/musee-pratique-acces.html


 


BALADE BUCCOLIQUE ET PIQUE-NIQUE AU PAYS BASQUE AVEC PHILIPPE

La cueillette de fleurs des champs, détente nature
La cueillette de fleurs des champs, détente nature

Le mois de juin…  déjà ! Et l’été qui arrive avec la fête de la musique et bientôt celle des mamans …
Alors venez avec nous, à pied dans la vallées des chercheurs d’or, du côté de Bidarray, sillonner le royaume des vautours, déguster le printemps nature, toujours frais, vert tendre, si généreux…

Rendez-vous le 10 juin, avec Isabelle Barataaccompagnatrice en montagne et animatrice éducation environnement, diplômée d’état. Nous piqueniquerons loin de la ville, au chant des oiseaux, sous le vol des « fauves », nous réapprendrons les plantes et les fleurs comestibles, médicinales, les ronces, les tubéreux, les pousses, les baies sauvages…

 
Au Programme :

  • Départ : rendez-vous à 9h30  le dimanche 10 juin à l’entrée de Bidarray, au pont Noblia, parking de l’hôtel Noblia.
  • Niveau : très facile, 200m de dénivelé seulement.
  • Repas : pique-nique de randonneurs fourni agrémenté de notre cueillette.
  • Dress-code : chaussures de marche.
  • Prix : 35 € par personne  todo incluido. A partir de Bidarray.
  • Chaleur humaine garantie.
  • En cas de mauvais temps, un Kway et/ou un parapluie fera l’affaire. 

 

UNE IDEE BASQUE DE...

 

Restaurant PHILIPPE

30 avenue du Lac Marion
F. 64200 B I A R R I T Z
Tél : 05.59.23.13.12      

www.restaurant-biarritz.com

 


LE LYS BLANC DE BUZET TRES FLEUR BLEUE

 

 

 

Elle a marqué l’histoire des Vignerons de Buzet pendant de longues années. Beaucoup d’amateurs des fameux vins du Lot et Garonne souhaitaient le retour de  la fameuse bouteille teintée. Après une absence de près de 5 ans, célébrons aujourd’hui son grand retour !

Cette bouteille qui habillera exclusivement « LE LYS BLANC SEC 2011 »est accompagnée d’une nouvelle étiquette et capsule, elles aussi marquées de touches bleutées.

  A découvrir dès ce printemps 2012 !

Circuit de distribution : CHR (cavistes et restauration)

PVC cavistes recommandé : 5,50 euros

Lancement : Avril 2012

 

« Le Buzet, un grand vignoble grand comme la main ». Un petit territoire mais un vin d'AOC, connu dans le monde entier, dès les années 50, grâce aux vrignerons de ce terroir qui ont entrepris sa commercialisation eux-mêmes hors des circuits des négociants.

Le vignoble de Buzet s'étend sur 27 communes du Pays d'Albret : Ambrus, Anzex, Barbaste, Bruch, Buzet-sur-Baïse, Calignac, Caubeyres, Damazan, Espiens, Feugarolles, Lavardac, Leyritz-Moncassin, Moncaut, Montagnac-sur-Auvignon, Montesquieu, Montgaillard, Nérac, Pompiey, Puch-d'Agenais, Razimet, Sainte-Colombe-en-Bruilhois, Saint-Léon, Saint-Pierre-de-Buzet, Sérignac-sur-Garonne, Vianne, Villefranche-du-Queyran et Xaintrailles7.

 

Les cépages utilisés sont :

pour les blancs : muscadelle, sauvignon et sémillon

pour les rouges : cabernet-franc, cabernet sauvignon, côt et merlot

LE JARDIN DES BAUCHES ... UNE OASIS AU COEUR DE PARIS

Lové en plein coeur du quartier de la Muette à Paris, le Jardin des Bauges est une véritable oasis de calme et de verdure. C'est là que se déroulent cocktails, séminaires et réceptions, entre un pavillon de ville, et trois murs habillés de vigne vierge... A louer pour un jour, un soir, ou le temps d'un week-end...

Le Jardin des Bauches, 9 rue des Bauches, Paris 75016 France

Tél : + 33 645 12 83 72

@ : valluet@wanadoo.fr

 

Un exquis bouquet signé d'un fleuriste de talent, Pierre KAVACIUK, décorateur floral : 06 74 43 82 50. Photo E.Kaufmann 2012
Un exquis bouquet signé d'un fleuriste de talent, Pierre KAVACIUK, décorateur floral : 06 74 43 82 50. Photo E.Kaufmann 2012

 

 

La jeune demi-finaliste de Masterchef 2011, Nathalie Nguyen a été distinguée comme Etoile Montante 2012 par Saveurs d'Etoiles, traiteur et créateur d'événements gourmands. C'est justement au Jardin des Bauches qu'elle a présenté le 26 mars dernier  trois de ses pièces de cocktail printemps, apportant une note délicate et aérienne aux savoureuses créations de Romuald, chef attitré de la maison créée en 2002 par Isabelle Racine.


Escadrille de délicieux papillons, créée par Nathalie Nguyen pour Saveurs d'Etoiles, traiteur gourmet
Escadrille de délicieux papillons, créée par Nathalie Nguyen pour Saveurs d'Etoiles, traiteur gourmet