Soirée de gala Jaeger-LeCoultre à Venise en hommage au cinéma

La Maison de Haute Horlogerie suisse Jaeger-LeCoultre soutient le septième art depuis plus de dix ans. Elle jouit d’affinités particulières avec le monde du cinéma, car horlogers et réalisateurs visent le même objectif : marquer chaque seconde d’une impression d’éternité.

 

Sponsor du Festival international du film de Venise depuis treize ans, Jaeger-LeCoultre a célébré cet engagement de tous les instants au cours d’un dîner de gala donné le 5 septembre à l’Arsenal de Venise.

 

Geoffroy Lefebvre, Deputy CEO de Jaeger-LeCoultre, a accueilli des amis de la Maison et de nombreux invités de prestige, parmi lesquels Catherine Deneuve, Diane Kruger, Rebecca Hall, membre du jury du festival, les actrices italiennes Cristiana Capotondi et Eva Riccobono, les stars internationales Ann Hsu, Shi Ke et Geng Le, et la réalisatrice Vivian Qu.

 

Au cours de la soirée, Jaeger-LeCoultre a rendu hommage à Catherine Deneuvepour sa contribution unique à l’art cinématographique. Fidèle amie de la Maison, c'est l’actrice Diane Kruger  qui a remis un prix à la grande dame du cinéma français au nom de Jaeger-LeCoultre.

 

Associée au monde du cinéma depuis sa création, la collection de montres pour femmes Rendez-Vous avait ce soir-là une place de choix sous le feu des projecteurs. L’Arsenal de Venise a été transformé en une magnifique salle de cinéma doublée d’un splendide studio de tournage. 

 

@jaegerlecoultre #LikeinaMovi

Invitation à la valse viennoise, avec le Bal des Parisiennes, à Paris ...

Samedi 17 juin 2017, le désormais traditionnel Bal des Parisiennes, le Bal viennois de Paris, était donné au Grand Hôtel Intercontinental. Placé sous le haut patronage de Madame Ulrike Butscher, ministre plénipotentaire à l'Ambassade d'Autriche à Paris, de Stéphane Bern et du Dr Michael Häupl, maire et gouverneur de Vienne, qui a tout au long de la soirée manifesté sa satisfaction qu'un tel bal puisse créer des liens culturels et sociaux.

Les dames et demoiselles parées de leurs plus beaux atours recevaient en cadeau de la ville de Vienne, capitale de l'Autriche et de la valse, un magnifique bijou commémorant le 300è anniversaire de la naissance de l'impératrice Marie-Thérèse, archiduchesse d'Autriche, reine de Hongrie, de Bohème et de Croatie, duchesse de Lorraine et grande-duchesse de Toscane, mère de Marie-Antoinette, reine de France, morte martyre.

Comme le soulignait Charles de Lauzun, fondateur du Bal, avec Hélène, sa charmante épouse, "Un Bal Viennois n'est pas une fête de la valse, mais une célébration de l'ensemble des arts de la fête. Son génie est de réussir à conjuguer tous les arts, qu'ils soient lyriques, musicaux et dansants". C'est ainsi que le Bal des Parisiennes célébrait les 150 ans du "Beau Danube Bleu", l'oeuvre majeure de Johann Strauss, qui depuis l'Exposition Universelle de Paris en 1867 enthousiasme le public du monde entier épris de beauté.

Les débutantes en robe blanche immaculée au bras de leurs cavaliers, après une polka, ouvraient le bal par une valse. Tournoyant sous la magnificence des décors de l'ancienne salle de bal, elles s'évadaient dans l'univers merveilleux des rêves de princesse et de prince charmant, tandis que l'élégance et la délicatesse des gestes étaient aussi une invitation au savoir-vivre à la française.

 

Nicolas Chotard

Fondateur du Bal de la Saint-Nicolas

Exposition Oscar Wilde au Petit Palais, à Paris ( FR )

Le Petit Palais présente la totue première grande exposition française consacrée au célèbre écrivain Oscar Wilde et rend hommage à ce parfait francophone et ardent francophile. En effet, Oscar Wilde fit de nombreux séjours à Paris entre 1883 et 1890, et y mourut dans le dénuement et la misère après sa condamnation à Londres pour homosexualité en 1895. Il fut l’ami d’André Gide, de Pierre Louÿs, fréquenta Mallarmé, Verlaine, Victor Hugo. Il écrivit directement en français sa pièce de théâtre Salomé dont il destinait le rôle-titre à Sarah Bernhardt. Son tombeau au cimetière du Père Lachaise est surmonté d’une sculpture de Jacob Epstein. 

 

Pour cette grande première, le Petit Palais retracera la vie et l’œuvre d’Oscar Wilde à travers un ensemble de plus de 200 pièces rassemblant documents exceptionnels, manuscrits, photographies, dessins, caricatures, effets personnels, et tableaux empruntés en Irlande et en Angleterre, mais aussi aux Etats-Unis, au Canada, en Italie, dans les musées français (musée d’Orsay, BnF...) et dans différentes collections privées. La partie biographique présentera un caractère inédit en réunissant plusieurs portraits jamais vus ensemble jusqu’ici, notamment celui peint par Harper Pennington (UCLA, William Andrews Clark Memorial Library, Los Angeles). De même la présentation dans son ensemble de la série des 27 portraits photographiques par Sarony, réalisés pendant la tournée américaine de Wilde sera une première.

Divers portraits de parents, d’amis et de familiers (Constance, Lord Alfred Douglas...) permettront d’évoquer ses relations littéraires, sa vie personnelle, complétés par quelques memorabilia et plusieurs dessins, aquarelles, paysages réalisés par Oscar Wilde lui-même. L’exposition comportera bien sûr des manuscrits des œuvres les plus importantes. L’accent sera mis notamment sur Salomé publié en français en 1893, dont seront présentées en regard les fameuses illustrations par Beardsley. La partie biographique présentera un caractère inédit en réunissant plusieurs portraits jamais vus ensemble jusqu’ici, notamment celui peint par Harper Pennington (UCLA, William Andrews Clark Memorial Library, Los Angeles). De même la présentation dans son ensemble de la série des 27 portraits photographiques par Sarony, réalisés pendant la tournée américaine de Wilde sera une première. Divers portraits de parents, d’amis et de familiers (Constance, Lord Alfred Douglas...) permettront d’évoquer ses relations littéraires, sa vie personnelle, complétés par quelques memorabilia et plusieurs dessins, aquarelles, paysages réalisés par Oscar Wilde lui-même. L’exposition comportera bien sûr des manuscrits des œuvres les plus importantes. L’accent sera mis notamment sur Salomé publié en français en 1893, dont seront présentées en regard les fameuses illustrations par Beardsley.

L’exposition regroupera un choix de tableaux préraphaélites (Millais, Richmond...) montrés à la Grosvenor Gallery de Londres en 1877 et 1879 et qui suscitèrent d’abondants commentaires de Wilde. 

Le parcours sera également ponctué d’extraits de films mémorables, d’interviews de Merlin Holland, petit-fils d’Oscar Wilde, et de Robert Badinter, auteur de la pièce C.3.3. consacrée au procès et à l’incarcération d’Oscar Wilde, et d’enregistrements de textes lus par l’acteur britannique Rupert Everett.

 

Commissaires :

Dominique Morel : Conservateur en chef au Petit Palais

Merlin Holland : Conseiller scientifique

Cette exposition a été rendue possible grâce au généreux soutien d’Ömer Koç

En coopération avec l’Ambassade d’Irlande

Avec le soutien du Crédit Municipal de Paris et le concours exceptionnel du Musée d'Orsay

 

 

 

CONCOURS D’ELEGANCE

LA LISTE DES CONCEPT-CARS & COUTURIERS

& UNE PREMIERE MONDIALE

 

Allemande, britannique, française, italienne et japonaise… Autant de nationalités pour une représentation internationale de ce qui se fait de plus raffiné et de plus élégant en matière d’exception automobile. Ainsi huit constructeurs dont les noms sont l’incarnation à la fois du luxe et de la performance ont-ils choisi de présenter un concept-car au 3ème Concours d’Elégance de Chantilly qui se déroulera dimanche prochain.

 

Aston Martin, BMW, Bugatti, DS Automobiles, Lexus, McLaren, Mercedes-Benz et Rolls-Royce ont sélectionné le concept-car et le couturier dans lesquels ils placent leurs espoirs de séduire le jury et le public de l’édition 2016. Place désormais à la liste des candidats au Premier Prix :

 

Constructeur : Aston Martin 
Concept-Car : Aston Martin Vanquish Zagato Coupé 
Couturier : Jean-Paul Gaultier
 
Aston Martin et le grand designer italien Zagato sont fiers de présenter la Vanquish Zagato Concept, dernière création de leur long partenariat. Il s’agit de la cinquième voiture à émerger d’une collaboration qui s’étend sur cinq décennies, mariant le dynamisme et la sportivité chers à Aston Martin à la signature stylistique de Zagato. La Vanquish Zagato Concept a été dessinée en étroite collaboration entre, d’une part, le team d’Aston Martin Design, dirigé par Marek Reichman et, d’autre part, Andrea Zagato et son équipe de Milan. 

 
Constructeur : BMW
Concept-Car : BMW Mille Miglia Coupé Concept 
Couturier : Balmain 
 

La BMW Concept Coupé Mille Miglia ne se veut pas la réplique d’une voiture de course ancienne et elle n’annonce pas davantage les lignes de modèles à venir. Elle est un hommage aux efforts et aux succès de ces ingénieurs qui ont hissé BMW jusqu’à la domination sportive et technique, voici des dizaines d’années. À la fin des années 1930, les 328 avaient su imposer leur vision, en matière de moteur, de châssis ou d’aérodynamique et triompher dans les plus difficiles épreuves, comme les 24 Heures du Mans ou les Mille Miglia.

 
Constructeur : Bugatti 
Concept-Car : Bugatti Chiron 
Couturier : Giorgio Armani 
 
Selon Achim Anscheidt, qui en a dessiné la ligne, ‘‘la Chiron porte le niveau de jeu à d’autres altitudes. Elle est de loin la plus luxueuse, la plus puissante dans l’univers du Grand Tourisme.’’ De par son architecture spécifique à Bugatti, son seize-cylindres délivre un couple incroyable, des accélérations sans limites et une vitesse de pointe vertigineuse, sans équivalent. 
 

Constructeur : DS Automobiles

Concept-Car : DS E-TENSE

Couturier : Eymeric François

 

Un an après le lancement de la Marque, et quelques jours après avoir fini de renouveler tous ses modèles européens, DS crée une nouvelle fois l’évènement avec une voiture unique : DS E-TENSE. Fruit d’un savoir-faire artisanal digne des grandes maisons de luxe françaises, combiné à l’utilisation d’outils numériques, DS E-TENSE est unique tant par son design extérieur que par la sensation de conduite procurée : un mélange de luxe, de high-tech et de haute performance. Vision technologique et stylistique de la Marque, cette création d’avant-garde ouvre les pistes du futur et embarque ainsi une chaine de traction électrique performante.

 

Constructeur : Lexus

Concept-Car : Lexus LC 500

Couturier : Jorgen Simonsen

 

Le Lexus LC est la représentation même du savoir-faire de Lexus en termes de design et de talent de ses maîtres-artisans ‘‘Takumi’’. Design racé, proportions et aspect dynamiques. Caractérisée par une forme athlétique et aérodynamique conjuguée avec brio à des courbes sensuelles, la ligne de toit du Lexus LC lui confère une silhouette à l’allure imposante alliant de façon harmonieuse design exaltant, efficacité et performances.

 

Constructeur : McLaren

Concept-Car : 570GT By McLaren Special Operations

Couturier : Jean-Paul Gaultier

 

Comme son prénom l’indique, la McLaren 570 GT, dernière-née des McLaren de route, est plus particulièrement dédiée au voyage. Toutefois, il appartient à chacun de régler le curseur et d’affiner la personnalité de chaque exemplaire produit. McLaren Special Operations (MSO) est une division dédiée à cette élaboration sur mesure. MSO crée des voitures autour des goûts précis d’un propriétaire, qu’il s’agisse d’options de personnalisation sur mesure, de la construction de modèles en édition limitée ou de la réalisation de modèles absolument uniques.

 

Constructeur : Mercedes-Benz

Concept-Car : Vision Mercedes-Maybach 6

Couturier : Jean-Paul Gaultier

 

Ce rassemblement de magnifiques voitures classiques est l’endroit parfait pour dévoiler pour la première fois en Europe l’exclusive Vision Mercedes-Maybach 6, un sensationnel coupé de grand luxe. Ce 2+2 est un hommage à l’époque glorieuse des coupés aérodynamiques et il projette cette tradition vers le futur. Le coupé pousse à l’extrême les principes d’un style classique et émouvant, selon la philosophie Mercedes d’une élégance à la pureté sensuelle. 

 
Constructeur : Rolls-Royce 
Concept-Car : Wraith Black Badge 
Couturier : Timothy Everest 
 

Puissante, dynamique et raffinée, Wraith Black Badge est l’ultime coupé fastback moderne. Le capot immense et la voie arrière très large évoquent les prouesses athlétiques, tandis que les lignes effilées confèrent un profil qui glisse sans effort à travers la nuit. La silhouette dynamique est rehaussée par les hautes roues de carbone. Développées exclusivement pour Black Badge, ces jantes empruntent leur dessin aux supercars italiennes des années Soixante. Wraith Black Badge est la plus puissante des Rolls-Royce jamais construites.

 
 
 

MV Agusta F4 Zagato

Première mondiale en lever de rideau du Concours d’Elégance

 

 

Présentée hors concours, la F4Z est la nouvelle moto atelier "by Zagato", œuvre du maître carrossier milanais, pour le fabricant italien MV Agusta. Pièce unique personnalisée pour un entrepreneur japonais - collectionneur des modèles Zagato - la F4Z incarne les valeurs communes aux deux marques : la culture aéronautique et l’amour de la course. Pour l’entreprise fondée par Ugo Zagato en 1919, spécialisée dans les Spider et Coupé depuis ses débuts, cette aventure représente une incursion au-delà de l’univers automobile, son traditionnel champ d’expression. Avec la F4Z, la marque de moto appartenant au groupe de Giovanni Agusta entre dans la niche des motos de collection sur-mesure. A l’instar de la philosophie d’une voiture de collection, la F4Z est composée d’un nombre limité de pièces, dont la plupart sont issues de matériaux nobles comme l’aluminium et la fibre de carbone. La F4Z, dont la base mécanique est issue de la production de la F4, a été entièrement réalisée à la main dans les ateliers Zagato à Milan.

 

Courses de galop, garden-party chic et Brigitte en concert

 

Dimanche 19 Juin, l’hippodrome de Chantilly accueille la 167è édition du Prix de Diane Longines : la plus grande course de pouliches au monde, et la plus dotée avec 1 million d’euros d’allocation et assurément la plus élégante et festive de la saison.

 

 

Des courses d’excellence

C’est dans le cadre d’une garden party féérique que se tiendront 9 grandes courses de galop de top niveau mondial dont la plus attendue, le Prix de Diane Longines, couronnera la pouliche de 3 ans la plus rapide de sa génération. Qui succédera à Star of Seville menée à la victoire par Francky Dettori en 2015 ? La liste des candidates à ce trophée de prestige ne sera définitive que vendredi 17 juin mais certains noms se détachent : Camprock entraînée par Pia Brandt ou encore La Cressonnière, lauréate des poules d’essai à Deauville et invaincue en 6 courses.

 

 

Le rendez-vous de l’élégance

Plus d’un siècle et demi après la création de cette course de légende, le Prix de Diane Longines demeure le rendez-vous hippique le plus chic de l’année. Mais aussi l’une des rares occasions pour les dames de rivaliser de charme et d’audace dans le choix de leur chapeau. L’événement accueille le traditionnel concours Mademoiselle Diane qui désignera la femme la plus élégante de la journée et à laquelle Longines offrira la montre Dolce Vita.

 

 

Brigitte en ouverture du Prix de Diane Longines

La journée débutera à 12h30 par un concert de Brigitte, le délicieux duo formé par Aurélie Saada et Sylvie Hoarau. Elles y interprèteront leurs titres les plus savoureux des albums « Et Vous, tu m’aimes ? » et du plus récent « A bouche que veux-tu » pour lancer le Prix de Diane Longines sur un tempo léger et langoureux.

 

Des événements et des surprises

Entre deux courses et après avoir dégusté le pique-nique spécialement confectionné par Fauchon sur la pelouse ou la somptueuse table d’hôtes dressée au cœur du village, les spectateurs auront tout le loisir de boire une coupe au spectaculaire bar à champagne, confectionner couronnes de fleurs fraîches et boutonnières, s’envoler sur la grande roue ou les balançoires ou encore jouer au croquet et aux quilles…

 

L’After Diane avec Domenico Torti

Débutée en musique, la journée s’achèvera au son électro du DJ Domenico Torti qui animera l’After Diane en partenariat avec Virgin Radio. Sa set list éclectique comprend des remixes fameux de Christine & The Queens, Daft PunkJustice… réputés pour mettre le feu aux plus grandes salles de France.

 

PRIX DE DIANE LONGINES

Dimanche 19 Juin 2016

 

Hippodrome de Chantilly

Avenue de la Plaine des Aigles

60500 Chantilly ( France

 

Entrée à partir de 10 euros.

Gratuit pour les -18 ans.

http://www.prix-de-diane.com/

 


 

 

31è Festival Automobile International Exposition Concept Cars à Paris

31è édition du FESTIVAL AUTOMOBILE INTERNATIONAL Exposition Concept Cars à Paris.

Plus de 20 concept cars en première mondiale, européenne ou nationale, 3 000 m2 consacrés au design automobile 5 jours d'exception automobile !

 

EXPOSITION CONCEPT CARS & DESIGN AUTOMOBILE

Le 31è Festival Automobile International, ouvrira les portes de l’exposition « Concept Cars » du 27 au 31 janvier 2016 à Paris dans le cadre de l'Hôtel national des Invalides. Les plus belles et les plus récentes créations automobiles seront ainsi présentées au pied de l’Hôtel des Invalides à Paris, dans un espace de 3 000 m2 scénographié par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Une occasion unique d’approcher des concept cars rares, dont certains présentés en avant première. Les plus grands designers au monde présenteront dans une approche « Haute Couture », leurs plus beaux modèles, véritables œuvres d’art à part entière qui préfigurent l’automobile de demain. Des visites guidées de l’exposition seront organisées pour les visiteurs désireux d’en savoir plus sur les œuvres exposées. Plus de 35 000 visiteurs sont attendus pour cette grande célébration du design automobile.

 

Plus d'une vingtaine de concept cars d'exception seront présentés en avant première mondiale, européenne ou nationale : ASTON MARTIN DBX, BMW 3.0 CSL HOMMAGE R, BUGATTI VISION GT, ICONA NEO, ITAL DESIGN GIUGIARO GEA, MASERATI GHIBLI ZEGNA, MAZDA RX VISION H, MERCEDES-BENZ IAA, PEUGEOT FRACTAL, PEUGEOT 308 R HYBRID, PORSCHE MISSION E, RENAULT ALASKAN mais aussi FORMULA E et en première mondiale : KTM X-Bow GT4 ...

 

Un hommage au design de Marcello Gandini

L'exposition cette année mettra à l'honneur l’un des plus grands designers automobile du XXème siècle, Marcello Gandini, le créateur de la Miura, l’homme qui a imaginé les concept cars les plus impressionnants réalisés chez Bertone, Lamborghini puis Maserati entre autre. Seront exposées notamment : la Maserati Khamsin, les Lamborghini Countach et Miura.

 

Un espace Ecole de Design

Le Festival met à l'honneur les futurs talents du design auto en accueillant les meilleures écoles : ISD RUBIKA, CREAPOLE et STRATE, Ecole de design afin de renseigner les étudiants désireux de se lancer dans cette carrière.

 

Une vente aux enchères

Pour la troisième année consécutive, le Festival Automobile International accueillera le 3 février 2016 dans sa structure une vente aux enchères automobile par la célèbre maison de vente RM Sotheby’s.

http://www.rmauctions.com

http://www.festivalautomobile.com/fr/exposition/index.php

 

C'est le 26 janvier 2016 qu'aura lieu la CÉRÉMONIE DE REMISE DE PRIX DU FESTIVAL en présence des personnalités les plus importantes de l'industrie automobile, les plus grands designers internationaux et tous les acteurs clés du monde de l'automobile.

 

Révélation de ''La Plus Belle Voiture de l'Année 2015"

La "Plus Belle Voiture de l'Année 2015" sera révélée le 26 janvier 2016 lors de la cérémonie des Grands Prix du Festival Automobile International et exposée dans le cadre de l'Exposition de Concept Cars et design Automobile du 27 au 31 janvier 2016. Les internautes ont voté du 03 décembre 2015 au 17 janvier au fil des étapes éliminatoires.

Rappel des 7 candidates : INFINITI Q30, JAGUAR F-PACE, MAZDA CX-3, MERCEDES-BENZ GLC, MERCEDES-BENZ CLASS C COUPE, MINI CLUBMAN et RENAULT TALISMAN

 

Révélation des Grands Prix du Festival

Douze "Grands Prix" et une "Palme d'Or" seront décernés par le Jury du Festival EXPOSITION CONCEPT CARS & DESIGN AUTOMOBILE 2016

 

 

FESTIVAL AUTOMOBILE INTERNATIONAL Exposition Concept Cars 

du 27 au 31 janvier 2016

Informations pratiques

Dates et horaires 

du 27 janvier au 31 janvier

27 janvier : 13h - 17h

28 janvier : 10h - 20h

29 et 30 janvier : 10h - 19h 31 janvier : 10h - 18h

Hôtel national des Invalides,  Paris 7 Arrt.

(Entrée avenue de Tourville, Place Vauban)

900e anniversaire de l’abbaye cistercienne de Clairvaux (1115-2015)

En 2015, l’abbaye de Clairvaux célèbre le 9e centenaire de sa fondation.  Aube en Champagne Tourisme, en collaboration avec le Conseil général et d’autres partenaires, organise une série de manifestations dans tout le département et à Ville-sous-la-Ferté, commune qui abrite l’abbaye, pour fêter cet anniversaire exceptionnel, avec au programme :

Les nouveaux secrets de l’abbaye de Clairvaux
A partir de juin, les visiteurs vont ainsi suivre un nouveau parcours de visite guidée pour explorer l’abbaye sous un nouvel angle, avec la découverte du réfectoire-chapelle des moines, totalement rénové, considéré comme une pièce maîtresse du site.

Une exposition-événement à Troyes : « Clairvaux. L’aventure cistercienne »
Du 5 juin au 15 novembre, l’Hôtel-Dieu-le-Comte à Troyes accueille une exposition inédite et temporaire réunissant plus de 150 oeuvres et objets rares sur l’histoire de l’abbaye, de sa fondation en 1115 par saint Bernard jusqu’à la Révolution Française.


A voir également : une reconstitution virtuelle en 3D de la transformation de l’abbaye pour comprendre les diverses périodes d’évolution architecturale du site du XIIe au XVIIIe siècle, et une maquette interactive. Pour approfondir ses connaissances : à l’initiative du Conseil général de l’Aube, deux ouvrages sont disponibles : une BD, « Clairvaux, le corps et l’âme » pour le jeune public et un catalogue du nom de l’exposition pour les plus grands.


Une exposition itinérante à découvrir au sein de l’abbaye : « Clairvaux. L’aventure cistercienne »
C’est à Ville-sous-la-Ferté, à l’Hostellerie des Dames, que l’abbaye de Clairvaux présente, du 12 juin au 15 octobre, cette exposition itinérante composée de 38 panneaux retraçant l’histoire de la fondation de l’abbaye.


Trois conférences à dimension internationale
En juin, septembre et octobre, l’agenda des grands événements « Clairvaux 2015 » annonce trois colloques dédiés aux études, aux recherches et aux perspectives de Clairvaux (XIIe – XXIe siècle), puis à l’industrie cistercienne ((XIIe – XXIe siècle), et enfin aux pratiques de l’écrit dans les abbayes cisterciennes (XIIe – milieu du XVIe siècle).

Les matinées de Clairvaux
Au sein de la grande salle de l’Hostellerie des Dames à Clairvaux, le public est invité à participer à une conférence sur le thème de Clairvaux avant d’assister à un concert.

Quatre dates clés : 3 mai, 7 juin, 6 septembre et 4 octobre.


Retrouvez tout le programme des manifestations : www.clairvaux-2015.fr
Pour suivre les actualités liées à Clairvaux : #Clairvaux2015

Grand Prix  Motul - Fondation du Patrimoine au Salon Rétromobile

Racée, élégante malgré son grand âge et ses tavelures, elle rappelle les beaux jours de la construction d'automobiles de luxe par les usines Peugeot d'Issy-les- Moulineaux dont elle fut l'un des plus emblématiques fleurons.

La Peugeot type 176 de 1926, lauréate 2015 du Grand Prix Motul - Fondation du Patrimoine Prix national auto 2015 remis le 4 février 2015 au salon Rétromobile sur le stand Motul

Mercredi 4 février 2015 au salon Rétromobile à Paris sous le patronage du Ministère de la Culture et de la Communication, Vincent Berjot, directeur général des Patrimoines, a remis à Valentin Giron, propriétaire du Musée Automobile de Vendée, Le Grand prix Motul Fondation du Patrimoine doté de 20.000 euros, pour sa Peugeot type 176 SS de 1926, en présence de François-Xavier Bieuville, directeur général de la Fondation du Patrimoine, de Hervé Amelot, président du directoire de Motul.

Au début de la construction automobile, la plupart des voitures de luxe commandées par de riches clients étaient livrées en châssis nu roulant et habillées ensuite par un carrossier choisi par l'acquéreur. Produite en 1926 par Peugeot, et dotée d'un moteur sans soupapes (SS 4 cylindres, 12/ 14 chevaux), cette 176 SS a été carrossée par Felber qui a conçu pour elle un cabriolet comportant deux places sous capote et équipé d'un spider extérieur permettant d'embarquer deux personnes supplémentaires « sans abri ». Ces deux caractéristiques, moteur sans soupapes et habillage exceptionnel, font probablement de ce véhicule un modèle unique.

Valentin Giron, lauréat du Prix national auto 2015 pour sa Peugeot 176 SS de 1926 ( Photos E. Kaufmann)
Valentin Giron, lauréat du Prix national auto 2015 pour sa Peugeot 176 SS de 1926 ( Photos E. Kaufmann)

Lors de son acquisition en 1974, Valentin Giron découvre que le moteur ne fonctionne plus ; il ne lui faudra pas moins de 20 ans pour mettre la main sur un moteur correspondant au modèle d'origine.

La restauration qui sera réalisée en 2015 comportera, outre le nettoyage et la protection de la structure en bois, le décapage et le réajustage de la carrosserie, la restauration du système de capotage, et la création d'une nouvelle capote ainsi que la restauration de la sellerie, des habillages en bois intérieur et du tableau de bord, différents travaux de peinture, le nickelage des pièces, la réhabilitation totale du circuit électrique, la restauration du moteur. Vaste programme qui occupera sans doute tous les week-ends de Valy Giron et de ses amis !


La restauration terminée, elle sera exposée au Musée Automobile de Vendée situé à Talmont-Saint-Hilaire, où elle ne manquera pas d'attirer nombre d'amateurs, la Peugeot 176 ayant été fabriquée à 1512 exemplaires seulement dans les usines Peugeot d'Issy-les-Moulineaux entre 1923 et 1928. Ouvert en 1976, ce musée couvre toute l'histoire de la locomotion motorisée de 1885 à 1970 et abrite plus de 220 véhicules sur plus de 3000 m2.

#SalonduCheval facebook tweeter youtube google+ flickr pinterest
Salon du Cheval 2015 - Achetez vos billers
Venez vivre une expérience festive et enrichissante 
au 43 ème Salon du Cheval de Paris
Achetez vos billets pour le salon ACHETEZ VOS BILLETS 
POUR LE SALON
Achetez vos billets pour la nuit du cheval Découvrez tout le programme des animations infos pratiques

  RENDEZ-VOUS AU SALON DU CHEVAL DE PARIS   ACHETEZ VOS BILLETS POUR LE SALON DU CHEVAL DE PARIS  
 
RENDEZ-VOUS AU SALON DU CHEVAL DE PARIS
 
ACHETEZ VOS BILLETS POUR LE SALON DU CHEVAL DE PARIS
 
 
Pour sa 43ème édition, le Salon du Cheval de Paris vous propose une immersion unique dans l’univers équestre à travers des expériences inédites pour vous néophytes qui souhaitez mieux connaître le cheval. 

Et vous cavaliers qui souhaitez mieux vivre avec lui et progresser dans votre pratique équestre. 2000 chevaux , évoluant sur 6 carrières d’animations , vous y attendent !
 
Connectez-vous dès à présent sur le site du Salon pour acheter vos billets! 
Trois nouveautés cette année: 

Pass Famille week-end 
2 adultes/2 enfants
45€
Billet couplé semaine 
+ week-end adulte
25€
Billet couplé Nuit du Cheval 
+ Salon
80€ (adulte) 
42€ (enfant)
 
  EN SAVOIR PLUS 
  EN SAVOIR PLUS 
 
  VENEZ APPLAUDIR LES ARTISTES DU SPECTACLE DE LA NUIT DU CHEVAL 2014 : HORSEDANCE   EMMENEZ VOS ENFANTS DÉCOUVRIR LE CIRQUE AU VILLAGE ENFANTS  
 
VENEZ APPLAUDIR LES ARTISTES DU SPECTACLE DE LA NUIT DU CHEVAL 2014 : HORSEDANCE
 
EMMENEZ VOS ENFANTS DÉCOUVRIR LE CIRQUE AU VILLAGE ENFANTS
 
 
Manolo du Théatre du Centaure, Sylvie Willms, Gianluca Coppetta et la grande Compagnie de Cordoba Ecuestre s’associeront à la présence traditionnelle de la Garde Républicaine pour offrir un spectacle des plus extraordinaires, mis en scène par Antonio Giarola. 

Rendez-vous Vendredi 28, Samedi 29 et Dimanche 30 Novembre.
 
Sur son rond de voltige et sa nouvelle carrière, de nombreux ateliers permettront à tous d’approcher les poneys et d’en découvrir les multiples facettes. Ce sera l’occasion rêvée d’explorer le monde du cheval et de l’équitation, tout en bénéficiant d’un encadrement et de conseils personnalisés dispensés par des professionnels et passionnés : pansage, baptêmes et initiations en tout genre sont au programme !
 
  EN SAVOIR PLUS 
  EN SAVOIR PLUS 
 
univers00 univers01 univers02 univers03 univers04 univers05 univers06 univers08 univers09 univers00 Téléchargez l'appli mobile
comexposium ceneca Salon du Cheval de Paris. Un événement organisé par Comexposium SAS au capital de 60.000.000 euros - RCS Nanterre 316 780 519 
70 avenue du Général de Gaulle 92058 Paris La Défense Cedex 
Tel : + 33(0) 1 76 77 11 11 
Pour vous désabonner cliquez ici 
Cet email vous est adressé par un automate, merci de ne pas répondre à ce message pour vos demandes d'information. 
Fichier déclaré à la CNIL. Conformément à la Loi " Informatique et Libertés ", vous disposez d'un droit d'accès, de rectification d'opposition et de suppression sur les données vous concernant. Vous pouvez vous opposer à leur communication à des tiers. Pour exercer votre droit d'opposition, il vous suffit de nous écrire à l'adresse indiquée ci-dessous en précisant vos coordonnées Comexposium, ZI les Paluds - 5 avenue du Millet - BP 1435 - 13785 Aubagne Cedex

Course équestre de légende, Les 160km de Florac séduisent Oman

Réservé aux chevaux tous terrains !
Réservé aux chevaux tous terrains !

Du mythe à la réalité : Les 160km de Florac, une course équestre de légende du 11 au 14 septembre 2014

 

Au milieu des années 70, autour d'une initiative du Parc national des Cévennes, les ingrédients d'une aventure humaine et équestre allaient se nouer pour donner naissance au fil des années à un événement hors du commun.

Ainsi est née et s'est développée cette épreuve, summum du plaisir pour des cavaliers passionnés pour qui le comble du bonheur est d'associer en une même journée le plaisir de chevaucher en harmonie un athlète de haut niveau, dans les décors de rêve d'une nature restée très sauvage, le tout relevé par le piment d'une compétition internationale. Sur les 160km de Florac, sans distinction d'âge, amateurs et professionnels concourent pour décrocher l'or !

 

Des parcours réunissant les conditions uniques pour ce que beaucoup considèrent comme la plus belle course au monde : paysages aussi grandioses que variés, dénivelés impressionnants alternant avec d'immenses zones de galop constituant un circuit idéal où s'affrontent depuis 35 ans les plus grands champions !

Les 160km de Florac sont à ce point mythiques qu'atteindre l'arrivée, même en dernière position, est une formidable récompense pour le cavalier et le cheval. Arriver en tête est un exploit physique et mental, lors duquel les chevaux font preuve d'une capacité phénoménale à concourir sur de longues distances dans des conditions très dures. Un classement dans les dix premiers valorise énormément le cheval, et le fait grimper dans la liste des meilleurs chevaux du monde, et donc des plus convoités aussi. L'intérêt des 160km de Florac dépasse aujourd'hui largement le cadre sportif. C'est une locomotive économique qui tire la filière équestre régionale et départementale vers le haut, et impacte l'économie locale, notamment agricole et touristique.

 

Le territoire où le Parc contribue à implanter les deux premiers étalons pur-sang arabe d'origine russe et polonaise réunissait des qualités exceptionnelles aussi bien dans le domaine de l'élevage que dans celui de la compétition. Des plateaux calcaires d'altitude adaptés à un élevage extensif étaient propices en effet à l'amélioration des qualités de chevaux déjà doués génétiquement.

Cette course favorise depuis plusieurs décennies l'élevage de chevaux d'endurance, en Lozère avec le soutien du Parc National des Cévennes et des institutions locales dont la Région Languedoc-Roussillon.

Les 160km de Florac, grâce à leur statut de course mythique, sont indéniablement le catalyseur de cette politique, avec concours d'élevage, présentation-vente de chevaux, installation d'agriculteurs sur tout le circuit (éleveurs et centres d'entraînement à La Citerne, Le Bouquet, La Fichade,...) et synergie avec la finale nationale des Jeunes Chevaux d'Endurance d'UZES : de la participation à cette finale découlent souvent des ventes, et toujours une valorisation des jeunes chevaux pour une vente ultérieure.

 

Le Sultanat d'Oman, et la Cavalerie Royale d'Oman, ont décidé de soutenir Lozère Endurance Equestre dans l'organisation des différentes épreuves en 2014.

 

Oman, terre d'encens bordant l'Océan Indien, est situé à la pointe la plus orientale de la péninsule arabique au carrefour des routes légendaires de la soie et de l'encens.

Les pur-sang du Sultanat d' Oman : rapides, endurants, légers, calmes et racés, passent pour être les plus beaux chevaux au monde. Ce sont les Bédouins qui furent les premiers à les élever. Au Sultanat d'Oman, l'élevage équin est une véritable entreprise nationale. La Cavalerie Royale du sultan est une sorte d'emblème pour tous les Omanais, qu'ils soient riches ou pauvres. À l'hippodrome Al Falaij d'Amer al Rasbi, non loin de la capitale Mascate, on voit certains des meilleurs chevaux de course du pays s'affronter dans une course royale : pour l'élite du pays, c'est une incontournable démonstration de prestige. Oman sur les terres de Lozère pour cette course d'endurance désormais légendaire, c'est une formidable reconnaissance qui consacre les efforts et l'engagement sans faille de toute une région.

 

Le Programme de l'édition 11 au 14 septembre 2014 

 

Jeudi 11 septembre

120km d'Ispagnac CEI et CEN**

140km Critérium des chevaux de 8ans CEI***

 

Samedi 13 septembre

160km de Florac CEI et CEN*

Dimanche 14 septembre

Remise des Prix

 

Renseignements et inscriptions au Comité Départemental de Tourisme de la Lozère

Brigitte Donnadieu Tel: 04 66 65 60 11 b.donnadieu@lozere-tourisme.com

Inger Berckhauer Tel: 04 66 65 60 14 i.berckhauer@lozere-tourisme.com

Parade nautique sur Seine - Le Brunch Blanc 4ème !

Dominique Desseigne & Alexandra Cardinale  ©Rindoff
Dominique Desseigne & Alexandra Cardinale ©Rindoff

Furieusement chic et résolument festif, le désormais célèbre Brunch Blanc a célébré l'arrivée de l'été à Paris pour la quatrième année consécutive ! 

Dimanche 29 juin, La Petite Maison de Nicole, restaurant de l'Hôtel Fouquet's Barrière, et Yachts de Paris ont réuni leurs invités sur le yacht "Le Paquebot" pour la quatrième édition du célèbre Brunch Blanc.

 

Près de 300 invités privilégiés ont pu profiter, ce dimanche 29 juin 2014, d’une croisière d’exception à bord du yacht « Le Paquebot », à l’occasion de la 4ème édition de l’incontournable Brunch Blanc.

 

Le DJ de renommée internationale, Djulco, ancien résident du club L’Arc Paris, était de nouveau au rendez-vous pour rythmer cette journée ensoleillée, accompagné des non moins célèbres DJ Kingstone Paris et Pauline Lefèvre.

 

Nathalie Bellon-Szabo, Présidente des Lieux et Marques de Prestige de Sodexo, et Dominique Desseigne, Président-Directeur général du Groupe Lucien Barrière ont accueilli sur «Le Paquebot » de nombreuses personalités du monde des arts et du spectacle parmi lesquelles on remarquait notamment Liane Foly, Daniel Bravo, Alexandra Cardinale, Nicole Rubi, Michel Corbière et Cyrielle Clair, Hélène de Fougerolles, Philippe Faure-Brac, Bruce Toussaint, Smaïn, Virginie Efira, Charles Berling et Virginie Couperie-Eiffel, Anne Marivin, Axelle Laffont, Audrey Fleurot, Arielle de Rothschild, Daniel Lauclair, Pierre Bellon, Géraldine Maillet, Julie de Bona, Angelina Ober, Vahina Giocante, Joanne Palmaro, Frédérique Bel, Samuel le Bihan, Alex Lutz…

 

Toujours selon le même dress code, mettant le blanc à l’honneur, La Petite Maison de Nicole et Yachts de Paris, ont proposé à leurs invités de profiter d’une croisière sur la Seine. Accueillis à bord du yacht « Le Paquebot », un yacht au design raffiné sublimant la beauté du panorama, les convives ont sillonné le Paris historique en dégustant un cocktail déjeunatoire inédit proposé par Jean-Yves Leuranguer, Chef Exécutif des cuisines de l’Hôtel Fouquet’s Barrière, et Guy Krenzer, Chef Exécutif et Directeur de la création Lenôtre, tous deux respectivement Meilleur et Double Meilleur Ouvrier de France.

 

Cette année encore, l’arrivée de l’été a été célébrée tout en élégance et raffinement, le temps d’une traversée d’exception sur la Seine. Le Brunch Blanc, orchestré depuis 2 ans par Laurent Le Fur (Directeur Général de Yachts de Paris et Lenôtre) et Fabrice Moizan (Directeur Général de l’Hôtel Fouquet’s Barrière), fait aujourd’hui partie des événements parisiens estivaux incontournables, avec la complicité de Grégory Lentz et Ghislain Evraert. Rendez-vous est pris pour la 5è édition en 2015  !

 

Pour la 2ème année consécutive, Baron Philippe de Rothschild France Distribution était partenaire de ce brunch à la française. Profitant de cette croisière parisienne, les invités ont pu prendre part aux dégustations de vin Mouton Cadet blanc et rosé au son de la DJ Pauline Lefèvre. Deux accords mets et vins furent ainsi proposés pendant la croisière, Rosé de Mouton Cadet/ Jambon Bellota Bellota, Mouton Cadet blanc/Huîtres Gillardeau.

 

ARTCURIAL - VENTE DE 100 LOTS DE VINS LA ROMANEE CONTI

ARTCURIAL DISPERSE LA CAVE D’UN COLLECTIONNEUR 

 

VENTE DE 100 LOTS DU DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI LES 19 ET 20 JUIN 2014 

La vente de vins des jeudi 19 et vendredi 20 juin, organisée par Artcurial à Paris, rassemblera entre 900 et 1000 lots parmi lesquels 100 lots du Domaine de la Romanée Conti, d’une qualité remarquable. Lors de cette vacation, nous proposons également à la vente un ensemble de cigares ayant été conservés dans la cave à vin naturelle du propriétaire des vins du domaine de la Romanée Conti de cette vente. Par ailleurs, à l’occasion du 70ème anniversaire du débarquement en Normandie, la première maison de vente aux enchères française s’associe aux commémorations et met en vente 11 bouteilles numérotées de la Cuvée IKE des Calvados Boulard.

 

DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI

Pièces phares de cette vacation, 100 lots du Domaine de La Romanée Conti provenant de la cave d’un collectionneur privé seront mis en vente. Cet ensemble réunit des bouteilles des 8 Grands Crus du Domaine, millésimes 1973 à 2006 : Echezeaux 2005 (1 bt estimée 600/650 €), Grands Echezeaux 1963 (1 bt estimée 500/550 €), Romanée Saint Vivant 1982 (1 bt estimée 450/500 €), Richebourg (1 bt 1989 estimée 700/800 €, 1 bt 2005 estimée 1 200/1 300 €), La Tache 2006 (1 bt estimée 1 000/1 100 €, 1 bt 1996 estimée 1 500/1 600 €), Romanée Conti (1 bt 1989 estimée 6 500/7 000 €) mais aussi Montrachet (1 bt 1985 estimée 2 400/2 500 €, 1 bt 2004 estimée 2 000/2 100 €). Ces Grands Crus produisent des vins très prisés, eux-mêmes issus de vignobles d’exception qui s’épanouissent sur les coteaux d’un des plus beaux domaines de Bourgogne.

 

COLLECTION DE CIGARES

L’ensemble se compose de 90 lots de Cigares de la Havane estimés entre 140€ et 400 € la boite de 25. Des marques prestigieuses seront proposées, avec des Double Coronas de Hoyo de Monterey et de Punch, des Churchills de Punch et San Luis Rey, des Montecristo A, des 898 de Partagas, et encore des Sir Winston de H.Upmann. Plus de la moitié de ces cigares ont été fabriqués antérieurement à l’an 2000 et ont été vérifiés soigneusement par un spécialiste de la question, M. Frédéric Tournebise.

 

ARTCURIAL S’ASSOCIE AU 70EME ANNIVERSAIRE DU DEBARQUEMENT DU 6 JUIN 1944

La maison de ventes aux enchères proposera le 20 juin prochain, 11 bouteilles uniques de Calvados IKE, l’édition collector des Calvados Boulard, en mémoire du Général Eisenhower à l’occasion du 70ème anniversaire du D-Day. Cette cuvée rare, qui assemble encore quelques précieux calvados de l’année 1944, est réalisée en l’honneur du Général connu sous le diminutif de « IKE » et des échanges qu’il eut avec Lucien et Rémi Boulard. Le fruit de cette vente sera intégralement reversé au profit du World War II Veterans Committee, les vétérans US de la 2ème guerre mondiale. Cette série, limitée à seulement une quinzaine de flacons, sera uniquement accessible au moment de la vente de Vins Fins et Spiritueux organisée par Artcurial à Paris. Par ailleurs, le 6 juin 2014, date de la commémoration du D-Day, 3 autres exemplaires seront offerts à Alexander Richard Eisenhower, arrière petit-fils du général 5 étoiles, , au Président américain, Barack Obama, et au Président français, François Hollande. Un flacon d’auteur sera conservé par la Maison Boulard.

 

**********

Date d'exposition

Mercredi 18 juin

Dates de vente

Jeudi 19 juin 2014 à 14h

Vendredi 20 juin 2014 à 14h

 

Au 12, rue de Ponthieu, 75008 Paris

 

Catalogues disponibles en ligne sur le site officiel d'Artcurial

 

Fondée en 2002, Artcurial conforte en 2013 sa position de première maison française de vente aux enchères avec 123 ventes organisées au sein de ses 20 départements de spécialité. La maison de vente aux enchères totalise 178,1 millions d’euros en volume de ventes en 2013, soit une évolution de son chiffre d’affaire de + 24 % par rapport à 2012, incluant notamment la troisième meilleure enchère française de l’année avec la sculpture La Rivière, d’Aristide Maillol adjugée plus de 6,1 millions d’euros. Elle confirme ainsi son leadership dans la bande dessinée en Europe, les automobiles de collection en Europe continentale, les bijoux et montres en France et à Monaco, et les tableaux anciens à Paris.

En 2014, Artcurial poursuit son développement et renforce son offre 20ième siècle avec les nouveaux départements Photographie, Limited Editions et Art Tribal. Résolument tourné vers l’international, Artcurial affirme sa présence à l’étranger avec des bureaux de représentation à Milan et Bruxelles, et des expositions itinérantes aux Etats-Unis et en Asie.

165 è Prix de Diane Longines à l'Hippodrome de Chantilly

 

La 165ème édition du Prix de Diane Longines organisée par France Galop, se déroulera à l’hippodrome de Chantilly le dimanche 15 juin 2014. Cette légendaire course de galop est réservée aux meilleures pouliches du monde. Elle réunira une constellation de personnalités et d’événements qui en font le rendez-vous hippique le plus glamour et féminin de l’année. Cette année, l’ambassadrice du Prix de Diane est la comédienne britannique Kate Winslet, égérie Longines, avec Julien Doré en concert & le DJ set de Marie-Amélie Seignier

 

Julien Doré en concert au Prix de Diane Longines

Chouchou de ces dames, l’interprète de Paris-Seychelles est actuellement en tournée. Sur sa route, le dandy fait une escale à Chantilly pour un grand concert en prélude aux courses du Prix de Diane Longines. Entouré de ses musiciens, Julien Doré interprètera en live les titres de son dernier album mais aussi de ses albums précédents, au cœur du Village, dès 12h30.

 

After Diane by Deezer avec Marie-Amélie Seignier

La journée s’achèvera comme elle a commencé : en musique. Cette fois au son de la DJette d’un soir Marie-Amélie Seignier. La chanteuse, sœur cadette de Mathilde et Emmanuelle, animera l’After Diane by Deezer dès 19h et jusqu’à la nuit.

 

Infos pratiques

165ème Prix de Diane Longines – Dimanche 15 juin à l’hippodrome de Chantilly

 

Infos et réservations - Prix de Diane Longines

 

Entrée à partir de 10 euros. Gratuit pour les enfants.

 

18 mai 2014 - Grand Steeple Chase de Paris à l'Hippodrome d'Auteuil

 

Cette nouvelle édition du Grand Steeple-chase de Paris se déroulera le dimanche 18 mai 2014 à l'hippodrome d'Auteuil. Cette course spectaculaire qui se classe parmi les plus grands rendez-vous hippiques de l'année réunit les jockeys les plus téméraires et les chevaux d'exception jusqu'à la ligne d'arrivée. Seul le meilleur duo décrochera la victoire sous le regard subjugué de trente mille spectateurs. Il s’agit là indéniablement de la plus légendaire course à obstacles. Le Grand Steeple Chase de Paris est le plus long des steeple-chase programmés sur l'hippodrome d'Auteuil. La distance de 6000 mètres est réservée aux plus endurants car ses courses sont ponctuées d'obstacle de taille et de difficultés variées. La piste d'Auteuil est l'une des plus sélectives au monde et est unanimement considérée comme le « temple de l'obstacle », elle nécessite d'allier endurance, vitesse et maîtrise parfaite des techniques.

 

Vingt champions au départ 

Le Grand Steeple-Chase de Paris rassemble les jockeys les plus intrépides et les meilleurs chevaux d'obstacles. Seuls 20 concurrents peuvent prendre le départ de cette course de légende. Côté jockeys, les yeux sont rivés sur David Cottin et Jonathan Plouganou. Ces deux sportifs de haut niveau se livrent quotidiennement à une rude compétition pour remporter la Cravache d'Or, récompense réservée au jockey ayant remporté le plus de victoires dans l'année.

 

David Cottin ayant frôlé la victoire avec Shannon Rock lors de la dernière édition, entend bien prendre sa revanche cette année. Son adversaire le plus redouté, Jonathan Plouganou, titulaire de la Cravache d'Or 2013 après avoir remporté 33 courses dans l'année, sera lui aussi très attendu lors de cette 736ème édition.
Côté chevaux, il est encore trop tôt pour désigner un favori cette année. Alors qu'en 2013, Bel La Vie remportait une éclatante victoire et remplissait de joie la famille Papot, propriétaire de ce magnifique pur-sang, l'édition 2014 pourrait réserver des surprises. Quoi qu'il arrive, le cheval qui passera le poteau en tête marquera encore une fois la légende du Grand Steeple-Chase de Paris.

 

Un effort d'une extrême intensité en 7 minutes.

Seuls les meilleurs chevaux et les jockeys les plus aguerris pourront soutenir l'effort pendant ces sept minutes ultra-sportives et résister au stress d'un défi tel que le Grand Steeple-Chase de Paris. Les jockeys doivent accompagner leurs montures pour les encourager à triompher de tous les obstacles du parcours, sans renoncer à une vitesse soutenue, tout en préservant de l'énergie pour le sprint final jusqu'au poteau d'arrivée.

 

23 obstacles redoutables
Dans cette course, chevaux et jockeys défient les lois de la pesanteur en franchissant notamment deux obstacles emblématiques : la Rivière des Tribunes est la signature d'Auteuil. Située juste devant le public installé dans les tribunes, cet obstacle est composé d'une haie derrière laquelle se cache un bassin ; ainsi les chevaux s'envolent pour un saut d'une longueur incroyable de 8 mètres ! Le Ditch & Fence ou Juge de paix est le plus redouté du parcours. Cet obstacle composé d'une barre d'appel, d'un fossé et d'une haie oblige les chevaux à s'élever à 1,70 m au-dessus du sol. Il intervient à un moment stratégique de la course où se décide la victoire.

 

Venez vivre la 136ème édition du Grand Steeple-Chase de Paris le dimanche 18 mai à l'hippodrome d'Auteuil
Première victoire
Etre à l'arrivée du Grand Steeple-Chase de Paris, cette course de tous les extrêmes, est déjà un exploit ! Gagner le grand Steeple-Chase de Paris est une consécration, le rêve de tous les jockeys d'obstacles, des propriétaires et des entraîneurs, c'est le but d'une carrière, un triomphe, une prouesse héroïque...

 

Quo Vaduz ... Exposition "Gladiateurs et Colisée", au Liechtenstein

Exposition "Gladiateurs et Colisée - héros et architecture au service des puissants"au musée national du Liechtenstein 

Le mythe des gladiateurs et du Colisée est aujourd'hui encore très présent. Un nombre considérable de films tels que Gladiator, Spartacus ou Quo Vadis ont pour sujet ce phénomène incroyable, ces combats à la vie à la mort pour lesquels fut créée une architecture spécifique, celle de l'amphithéâtre, prédécesseur des arènes actuelles. Le musée national du Liechtenstein consacre une exposition exceptionnelle à ce thème.

Pour la première fois dans l'espace alpin et pour la seconde fois seulement hors des frontières de l'Italie, on montre des pièces originales du Colisée qui illustrent à la fois l'architecture de l'édifice et ses équipements. Les différents matériaux dont est faite cette construction complexe sont présentés de manière saisissante à travers les objets exposés que l'on peut toucher pour vivre cette architecture à fleur de peau et mieux la comprendre.

On peut également y voir la plus somptueuse tenue de gladiateur jamais trouvée, qui est également la mieux conservée. Elle provient de la légendaire école de gladiateurs de Pompéi et fait partie de la collection du musée national de Naples. D'autres objets originaux venus d'Italie livrent aussi une multitude d'informations sur la vie des gladiateurs.

 

Des armures et armes pour les différents types de gladiateurs - ce qu'on fabriquait de mieux à l'époque -, ainsi que des documentaires et films passionnants sur les gladiateurs et le Colisée, le plus grand édifice de toute l'histoire romaine, emblème de Rome, de l'Italie et de tout l'Empire romain, viennent enrichir cette exposition exceptionnelle.

 

De nombreuses questions sont posées et trouvent une réponse dans cette exposition. Comment a-t-on construit le Colisée? Comment était-il aménagé? Qui étaient les gladiateurs? Comment se battaient-ils, comment vivaient-ils et que ressentaient-ils? Quel rôle jouaient-ilsdans la société?

 

A travers cette exposition, chacun pourra découvrir la vie des gladiateurs, leur entraînement, leurs terrifiants luttes dans l'arène et sur l'architecture d'un édifice conçu spécialement pour accueillir leurs combats. Elle met en lumière le cruel métier de gladiateur qui, encore aujourd'hui, nous taraude l'esprit ...

 

Pour cette exposition, plusieurs scientifiques ont rédigé, sous la direction de Rossella Rea, directrice du Colisée, un catalogue totalement nouveau et très réussi, aux textes clairs et aux remarquables illustrations. Ce catalogue tout comme les textes de l'exposition sont en allemand et en anglais. Le catalogue de l'exposition de même que les parfums biologiques spécialement créés pour cette occasion («Messalina» et «Hedone» pour elle et «Gladiator» pour lui) et un vin rouge produit en collaboration avec les caves princières et limité à environ 600 bouteilles sont vendus exclusivement dans la boutique du musée national du Liechtenstein. Avis aux amateurs !

 

D'autres manifestations accompagneront cette exposition. Ainsi, les gladiateurs de la fameuse école de gladiateurs de Trèves se livreront des combats certains week-ends et, le 26 mars, le célèbre archéologue expérimental Marcus Junkelmann fera une conférence sur le métier de gladiateur en présence de quelques-uns d'entre eux.

 

Cette exposition se tient au musée national du Liechtenstein, à Vaduz, du 20 février au 24 août 2014.

EXLOGO

 

 
 
 

« Indomania » et « Corps de l’Inde »
Expositions majeures du festival Europalia.india
Du 4 octobre 2013 au 26 janvier 2014


 

 
 

 

Pour sa 24ème édition, le festival Europalia (Bruxelles) a l’Inde pour pays invité en 2013, après le Brésil en 2011 et la Chine en 2009. Indomania. De Rembrandt aux Beatles ainsi que Corps de l’Inde feront l’objet de deux grandes expositions au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (Bozar). Celles-ci serviront de pivots autour desquels s’articuleront une vingtaine d’autres expositions et de nombreux spectacles et rendez-vous en musique, arts de la scène, littérature et cinéma. Axées sur les rencontres, le dialogue et les échanges, ces manifestations liées aux thèmes des arts et des traditions, de l’eau, de Bollywood, de la diaspora viendront dresser un large panorama de l’Inde d’hier, d’aujourd’hui et de demain ainsi que de nos rapports à celle-ci.

 

Sur environ 1800 m2, rassemblant plus de 250 chefs-d’œuvre issus de prêts exceptionnels consentis par de nombreux musées indiens, l’exposition Corps de l’Indepermettra par le biais d’un très large panorama d’appréhender les fondamentaux qui ont forgé l’Inde depuis le 3e millénaire avant notre ère. Ayant pour commissaire Naman Ahuja (Associate Professor of Ancient Indian Art and Architecture à la Jawaharlal Nehru University de New Delhi) et co-commissaires Jan van Alphen (Rubin Museum of Art, New York) ainsi que Richard Blurton (British Museum, Londres), Corps de l’Inde développera les différentes perceptions, traditions et croyances liées au corps dans la péninsule en huit chapitres principaux, liés aux questions de la mort (finitude et réincarnation), de la représentation (interdits et figuration), de l’incarnation divine, du corps idéal supranaturel, du corps héroïque, du corps ascétique, du corps siège des sensations.

En 18 salles, 1700 m2, et plus de 200 pièces, Indomania. De Rembrandt aux Beatlesreprésentera une vaste et ambitieuse exposition sur l’influence de la culture indienne en Occident. Sous-titrée «De Rembrandt aux Beatles», cette seconde exposition en majeur d’europalia.india, illustrera les multiples facettes de la fascination que suscite la culture indienne sur les artistes européens depuis le 16e siècle. Ayant pour commissaire Deepak Ananth (Historien de l’art et commissaire indépendant basé à Paris), Indomania réunira depuis les premiers dessins, gravures et tableaux reçus ou inspirés par l’Inde à des installations contemporaines tout en s’intéressant à l’architecture, au cinéma, à la musique et à la photographie. S’étalant de la période des empereurs Moghols à aujourd’hui, Indomania débutera avec les découvertes de Vasco de Gama, l’importation de formes et de créatures jusqu’alors inconnues, la fascination pour le raffinement et la richesse des étoffes et des bijoux, les découvertes scientifiques, l’intérêt pour les paysages et les ruines, l’orientalisme en art et en architecture, l’apport spirituel, l’appel au modernisme (Le Corbusier), l’inspiration artistique (Henri Cartier-Bresson, Moravia, Pasolini, Béjart, Rauchenberg, Richard Long, etc.) et existentielle (mouvement Hippie). Avec des œuvres créées en résidence à Mumbai et à Hampi, deux artistes belges contemporains, Max Pinckers et Hans Op de Beeck, se feront l’écho de ce que « l’Indomanie » peut être aujourd’hui.

 

europalia.india : un festival aux multiples facettes

 

europalia.india travaille, comme pour toutes ses précédentes éditions avec plusieurs partenaires culturels, tant en Belgique que dans les pays limitrophes dont la France. Une vingtaine d’expositions aborderont des thèmes variés allant du sari, à l’architecture, en passant par Bollywood, le design, le Sanscrit, le Ramayana, d’exceptionnelles photos du 19e siècle, etc.

À Liège, un parcours d’artistes contemporains abordera la thématique de l’eau par le biais de photographies, vidéos et installations. Le MHKA et le MAS à Anvers accueilleront eux aussi des artistes contemporains pour des résidences, des installations et un symposium sur l’art contemporain en Inde. Le MAS déploiera également ses collections indiennes pour l’occasion. Indissociables l’une de l’autre, mais aussi de la culture indienne, la musique et la danse seront largement mises à l’honneur au cours du festival.

Pour ce qui est de la musique, quelques-uns des plus grands maîtres feront résonner les musiques traditionnelles et sacrées du Sud et du Nord de l’Inde, dont L. Subramaniam au violon carnatique, Amjad Ali Khan au sarod et Ashwini Bhide en chant hindoustani.

Les rencontres seront quant à elle célébrées lors de nombreux concerts croisés entre maîtres indiens et musiciens belges ou internationaux parmi lesqueles Zakir Hussain, John Mc Laughlin qui célèbreront les 40 ans de Remember Shakti. Chitraveena Ravikiran retrouvera Roland Van Campenhout, Ionah trio s’unira à la danseuse Yentl De Werdt et Tuur Florizoone jouera avec Trilok Gurtu (percussions), ... Les DJ’s Andy Votel, Dr Das, Edo Bouman, Dom Thomas complèteront un programme éclectique et varié.

Les arts de la scène indiens du programme Europalia reflèteront la diversité de l’Inde par les danses rituelles et sacrées, les danses folkloriques et le théâtre de marionnettes. Le programme proposera par ailleurs le spectacle Charishnu, mis en scène par Leela Samson, une éminente danseuse et chorégraphe de Bharata Natyam ; Kapila Venu pour la danse-théâtre Kutyattiam mais également des chorégraphies poétiques ou de virtuoses mélanges de tradition et de modernité, dont celles du Attakalari Movement Centre.

Le cinéma indien trouvera bien évidemment sa place au sein du festival. Le programme, encore en gestation, proposera des rétrospectives, des événements thématiques, des rencontres avec des réalisateurs. Bollywood bien sûr, mais aussi les autres lieux de création cinémagraphiques : Tollywood, Kollywood, Mollywood et le cinéma alternatif.

La littérature indienne se déclinera sous toutes les formes : prose, poésie, épopées ou encore BD. europalia.india mettra à l’honneur plusieurs auteurs indiens grâce à des rencontres, publications et lectures, ainsi que des résidences. Europalia accueillera par exemple, les auteurs Abha Dawesar et Tarun Tejpal.

La rencontre ne s’arrêtera pas aux musées ou aux salles de spectacle : plusieursuniversités et bibliothèques viendront proposer des cycles de conférences et des expositions thématiques. Pour seulement 1€ par élève, les groupes scolaires auront accès aux 2 expositions phare d’europalia.india: Corps de l’Inde et Indomania. De Rembrandt aux Beatles. Comme pour les 23 festivals précédents, cette nouvelle édition d’Europalia sera inaugurée par les chefs d’État de l’Inde et de la Belgique.

Pour mémoire : Europalia est un festival des arts international invitant tous les deux ans un pays à présenter sa culture, sur la base d’une collaboration entre Europalia International et les instances culturelles du pays invité. Basé à Bruxelles, le festival s’étend sur toute la Belgique et au-delà, avec des partenaires aux Pays-Bas, en France et même en Espagne. Pendant 3 à 4 mois, toutes les formes d’art sont mises à l’honneur : arts visuels, musique, cinéma, théâtre, danse, littérature, architecture, design, conférences. Après le Brésil en 2011, l’Inde est donc le pays invité en 2013-2014 (oct-janv).

Les archives des précédents festivals sont consultables sur www.europalia.eu

 

Grande soirée caritative et solidaire pour Aviation sans Frontières

Les professionnels du tourisme sont invités à « Danser Utile » !

 

Depuis plus de deux ans l’équipe de bénévoles de l’association Give & Dance organise des soirées au profit d’associations humanitaires, sociales ou de bienfaisance.

L’objectif est simple : faire la fête tout en faisant une bonne action.

En effet, le montant des dons perçus pendant la soirée est ensuite intégralement reversée au profit de l’association Aviation Sans Frontières.

Lors de la soirée, Aviation Sans Frontières se verra remettre un chèque correspondant aux dons récoltés pendant la soirée auprès des partenaires et invités.

Lors de cette soirée exceptionnelle, TourMaG.com, média leader de la presse professionnelle, décernera ses Trophées TourManager 1998-2013.

Cette édition spéciale s’inscrit dans le cadre du 15e anniversaire du Groupe TourMaG.com créé en 1998.

Pour cette 3e édition, ces trophées récompenseront les managers du tourisme de l’année, dans l’ensemble des catégories et secteurs d’activités du tourisme mais distinguera également le TourManager des 15 dernières années par catégorie.

Ce sont les lecteurs de TourMaG.com qui éliront, en ligne, les lauréats managers de l’année dans les différentes catégories.

Les votes seront ouverts jusqu'au 22 septembre 2013.

 

Association soutenue lors de la soirée : ASF - Aviation Sans Frontières

give and danceAviation Sans Frontières est une association régie par la loi 1901 et reconnue d’utilité publique depuis 1993. Depuis plus de 30 ans Aviation Sans Frontières conduit des missions humanitaires auprès des plus démunis au cœur des pays en voie de développement. Elle met ses moyens matériels, mais aussi le professionnalisme et les compétences aéronautiques de ses membres au service de causes humanitaires. Elle constitue ainsi le trait d'union entre ceux qui souffrent et ceux qui donnent.

ASF a choisi de se consacrer uniquement aux conséquences des drames et des catastrophes causés par les débordements de la nature, l'iniquité ou la folie des hommes, en dehors de toute considération idéologique, politique, raciale ou religieuse. Pour aider les victimes, pour briser l'isolement des populations oubliées et, ainsi, donner de l'espoir à chacun, elle apporte un soutien indispensable à de nombreuses ONG qui font régulièrement appel à elle.

En savoir plus sur l'association ASF

 

... avec la complicité de Jean Roch qui ouvre le VIP Room à cette soirée à tous les jet-setters au profit d'ASF

Le VIP Room est la nouvelle adresse du célèbre Jet-setteur Jean Roch, connu pour son établissement tropézien, ses chansons et ses soirées avec les stars du monde entier.

 

Jean Roch possède aujourd’hui plusieurs VIP Room à travers le monde : St-Tropez, Cannes, Monaco, Dubaï et Paris !

A deux pas du Louvre, cet établissement unique d’une superficie de 2 000m2, vous accueille sur 3 niveaux dans un ancien théâtre entièrement revisité et équipé des dernières technologies pour passer des soirées magiques (un écran géant de 4X5 et 5 écrans extérieurs, assurent votre visibilité et portent votre message et votre marque partout dans le club)

 

Près de 1 000 personnes peuvent se retrouver pour faire la fête dans ce lieu d’exception au cœur de Paris.

 

En bref : le VIP Room est le club le plus branché de la capitale !

Edition 2013 de "Flûtes Enchantées" chez Ackerman, à Saumur

Blanc de Noir, signé Ackerman
Blanc de Noir, signé Ackerman

Dans une ambiance festive et musicale très  « cocktail party de rentrée », Ackerman, 1ère Maison de vins à fines bulles du Val de Loire, organise la 2nde édition de Flûtes enchantées, l’occasion pour le public de découvrir une explosion de saveurs créée par l’alliance des fines bulles de la Maison  et des produits phares de la région, lors d'une soirée originale et tout en raffinement  mêlant gastronomie et musique jazzy.

 

A travers différents stands, on pourra découvrir des accords mets et vins inédits concoctés par Ackerman et des  partenaires de renom.  Chocolats Guisabel, huîtres Vendée Atlantique, légumes Fleuron  d’Anjou, liqueurs Giffard, Combier ou Cointreau… : des  produits savoureux et chics qui s’allient idéalement aux fines bulles Ackerman.

Dans cette ambiance raffinée, le  groupe Nomad accompagnera cet évènement par ses musiques puisées dans le large répertoire de la Soul, du Jazz et du Funk.

 

Pour illuminer cet évènement exceptionnel, les acteurs-spectateurs devront se vêtir d’un dress code «  Rose et Noir », aux couleurs de la célèbre cuvée X Noir.

Tel un opéra de Mozart, des sensations se succèdent mais ne se ressemblent pas et représentent à chaque fois une découverte sensorielle, le tout dans une harmonie tant visuelle, gustative, qu’auditive. L’alchimie entre les mets et les fines bulles est créée, l’ivresse des associations est à son comble, et au final, le spectateur est conquis ...

 

 

A savourer sans modération

Créations du chocolatier Guisabel, Blanc de Noir et X Noir, une alliance magique et gourmande ! Le prestigieux chocolatier angevin Guisabel aime comparer la dégustation d’un grand chocolat à celle d’un grand millésime. Alors quoi de plus naturel et de plus harmonieux, autant gustativement  qu’esthétiquement, que d’associer la spécialité Le Tas de Sel (Ganache caramel beurre salé enrobé de chocolat blanc) à la célèbre cuvée Blanc de Noir, ou le Griottin (ganache cerise) à la robe rosée de l’X Noir.

 

L’Huître Vendée Atlantique et fines bulles, un mariage chic et étonnant !

Située entre la baie de Bourgneuf et la baie de l'Aiguillon, l’huître de Vendée Atlantique est, comme les cuvées Ackerman, issue du fruit de la nature et du savoir traditionnel de passionnés. Reconnue par les gourmets pour sa qualité et ses saveurs douces et iodées, elle se marie idéalement à la  fraicheur et la finale citronnée du Blanc de Noir.

Une explosion de saveurs, une véritable découverte gustative!

 

A découvrir : Farandoles de légumes Fleuron d’Anjou et Affinity… 

Comme Ackerman, les 120 producteurs coopérateurs Fleuron d’Anjou s’engagent pour la qualité de leurs produits, la passion du végétal et une alimentation variée et équilibrée. C’est donc tout naturellement qu’Ackerman et Fleuron d’Anjou vous proposent de déguster une farandole de légumes accompagnée de l’innovation Affinity, une fine bulle sans alcool et sans sucres  ajoutés.

 

Cocktails party : une explosion de saveurs et de couleurs! 

Avec ou sans alcool, un florilège de cocktails élaborés par les plus grands barmans de France vous feront découvrir des associations étonnantes à base des différentes cuvées Ackerman et des meilleures liqueurs de la région : Cointreau, Combier et Giffard.

 

 

Info pratiques

Jeudi 12 septembre

à l’ESA Angers 55 rue Rabelais 49000 ANGERS

A partir de 18h30

 

Samedi 14 septembre dans les Caves Ackerman

19, rue Léopold Palustre

Saint-Hilaire Saint-Florent

49400 Saumur

A partir de 17h30

Entrée : 4€

Vente sur place des cuvées Ackerman

 

www.ackerman.fr

Fin d'expo - La tragique aventure du Titanic se termine à Paris ...

RMS Titanic on her Maiden Cruise...
RMS Titanic on her Maiden Cruise...

TITANIC - L’EXPOSITION Du 1er juin au 15 septembre 2013

Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic, le plus grand navire jamais construit au monde, véritable palace flottant et prouesse technologique sombra suite à une collision avec un iceberg causant la mort de plus de 1 500 personnes et altérant à tout jamais la confiance des peuples à l'égard de la technologie moderne. Plus d’un siècle après, Paris rend hommage à cette tragédie qui résonne encore aujourd'hui dans la mémoire collective en accueillant «Titanic - l’Exposition ».

Cette exposition est axée sur les récits marquants d’hommes et de femmes qui se trouvaient à bord du légendaire RMS Titanic, des histoires retracées grâce à plus de 280 reliques émouvantes retrouvées dans l'épave du paquebot et de nombreuses reconstitutions des cabines du navire. De nombreux objets uniques tels que des flacons de parfum appartenant à un fabricant se rendant à New York pour vendre ses échantillons, ou de la porcelaine de Chine portant le logo du fleuron de la White Star Line, la toque d’un cuisinier ou encore le sac de voyage d’un des passagers permettront de tisser un lien émotionnel avec toutes ces victimes dont la vie prit fin de manière tragique ou fut altérée à tout jamais. À peine entrés, les visiteurs seront immédiatement transportés en 1912 puisque chacun d'eux se verra remettre une réplique d'une carte d'embarquement comme celles dont disposaient les véritables passagers du Titanic.

Commence alors un voyage dans le temps à la découverte de l'histoire du Titanic, depuis sa construction jusqu'à la vie à bord, en passant par son terrible naufrage et les campagnes de récupération des objets au fond de l'océan.

Ces 18 dernières années, plus de 25 millions de visiteurs ont vu cette magnifique exposition dans les plus grands musées du monde, de Chicago à Los Angeles en passant par Londres. RMS Titanic, Inc. est la seule société légalement autorisée à récupérer des objets dans la zone de naufrage du Titanic. En 1994, elle s'est vue octroyer les droits de « sauveteur en possession » par la Cour fédérale des Etats-Unis,  ce droit lui confère l’exclusivité des visites de l’épave et de la conservation des objets  récupérés sur le site. Elle a mené 8 expéditions de recherche et de récupération depuis  1987, ramenant ainsi à la surface plus de 5 500 objets du site du naufrage du Titanic. Emu devant tant de destins tragiques et fantastiques, le visiteur découvrira plusieurs récits d'héroïsme et d'humanité illustrés par de nombreux objets authentiques mais  aussi des reconstitutions surprenantes de l’intérieur du géant des mers.

 

Catalogue :  Titanic – l’Exposition

Prix : 15,00 €

Informations pratiques

Paris Expo, Porte de Versailles, Pavillon 8

Bld Victor Paris 15è

Métro : Porte de Versailles 

 

"Les Lumières du 28 mars" au Touquet Paris-Plage !

Le Touquet-Paris-Plage célèbre son entrée dans un nouveau siècle de lumières avec une sculpture sociale signée MUMA !

Pour fêter le 100è anniversaire de sa création en tant que commune indépendante, Le Touquet-Paris-Plage célèbre fin mars 2013 son entrée dans un nouveau siècle de lumières avec une" sculpture sociale" signée MUMA. Un événement participatif mettant en scène 50.000 bougies pour éclairer les lieux emblématiques de la Perle de la Côte d'Opale »...  Une performance éphèmère d'un soir, clin d’oeil au mythique phare de la station mais aussi à la « Côte d’Opale » évoquant la lumière changeante si particulière à la destination, la lumière n'est-elle pas l'essence de la station ...

 

Le Touquet-Paris-Plage, source de lumières depuis 1912

Clin d’oeil au mythique phare de la station mais aussi à la « Côte d’Opale » évoquant la lumière changeante si particulière à la destination, la lumière est l’ADN de la station. Lorsque, le 28 mars 1912, le Touquet-Paris-Plage devint une commune indépendante, la devise “ Fiat Lux, Fiat Urbs ” “ Que la lumière soit, que la ville soit ” fut alors officialisée.

En 2013, c’est un siècle de lumière symbolisant richesse culturelle et rayonnement international qui s’achève et laisse place à un nouveau siècle.

Soucieux d'offrir aux Touquettois un anniversaire éclatant, le Touquet-Paris-Plage a fait appel à l’artiste MUMA, reconnu pour ses oeuvres sociales et scintillantes afin d’illuminer la station et célébrer ainsi son entrée dans un nouveau siècle de lumière.


Les Lumières du 28 mars, un évènement en lumière

La station sera éclairée par 50 000 bougies et offrira une vision nouvelle de la ville à ses habitants. Ces éphémères tracés de lumière composent une véritable forme dessinée et donnent une nouvelle vie à l’espace éclairé.


Un art participatif dont les artistes sont les Touquettois

Le 28 mars prochain, date anniversaire de la station, le Touquet-Paris-Plage souhaite offrir à la population une oeuvre artistique réalisée ensemble, pour eux et avec eux. Petits et grands sont invités à donner vie au projet et entrer ainsi dans un nouveau siècle sous le signe de l’art et de la solidarité. 500 volontaires participeront à ce projet exceptionnel.

« Une sculpture sociale, c’est une oeuvre d’art participative dans laquelle le lien social est l’élément le plus important. Entre tous, nous allons construire quelque chose de beau, de merveilleux. Nous allons réaliser des dessins de lumière avec l’aide de 50 000 bougies et bâtir, pendant quelques heures, une ville merveilleuse. Ce sera le point de départ pour un nouveau siècle de lumière. Fiat lux, fiat urbs » évoque MUMA.


Une oeuvre inspirée

La sculpture sociale de MUMA a été pensée à travers diverses symboliques :

- le nombre de bougies :

50 000 comme la portée du phare par beau temps (50 000 mètres).

- l’ampleur du projet créé à l’hôtel de ville :

Un phare illuminé de 46 mètres sur plus de 3 mètres, correspond quant à lui à la taille réelle du phare.

- le déroulé :

19h13 : top départ de l’allumage des bougies

20h13 : l’oeuvre est entièrement illuminée

 21h13 : fin de l’illumination

1913, 2013, 2113 comme le passage d’un siècle de lumières à un autre !


En « allumant » le Touquet-Paris-Plage, ce sont les rues, les façades, les bâtisses qui se révèlent sous un nouveau jour. Les touquettois redécouvrent leur ville par les sens. Les lieux sélectionnés ont une symbolique forte qu’ils soient témoins du passé et des racines, lieux de socialisation et d’échanges ou symboles de la richesse architecturale (La Place Edouard VII, avec un prolongement rue Jean Monnet, la salle d’honneur de l’Hôtel de ville et le Marché couvert).


 

Né à Barcelone le 7 avril 1957 – Il vit et travaille à Lausanne (CH) depuis 1986

Son travail repose sur une longue réflexion sociale, la générosité et la bienveillance.

MUMA pose et fait poser par l’habitant des accumulations de bougies dans les villes," afin qu'ils regardent leur territoire avec des yeux nouveaux".

Au-delà des volontaires, il invite la population à se joindre aux équipes pour allumer les bougies et à contempler le scintillement. C’est ce qu’il appelle la « sculpture sociale », un moment de partage, de convivialité et d’émotions.

MUMA a déjà réalisé 15 sculptures sociales en Europe notamment à Gérone et Cordoue en Espagne, Neuchâtel et Lausanne en Suisse, Vallauris en France. Sa présence est rare sur le territoire français mais sa rencontre avec le Touquet-Paris-Plage et ses habitants l’ont inspiré. « Le Touquet est une station touristique où l’on vient chercher la paix & la tranquillité » souligne MUMA.

 

Pour plus d’informations sur MUMA :

http://muma-art.com

 

JOURNEE EUROPEENNE DE MUSIQUE ANCIENNE 21 MARS/MARCH 2013 FIRST EUROPEAN DAY OF EARLY MUSIC

JOURNEE EUROPEENNE DE MUSIQUE ANCIENNE 21 MARS 2013
 

 

EVENEMENTS EN EUROPE ET EN LIGNE

Un nouvel événement européen à célébrer ! Le 21 mars 2013, le REMA (Réseau
Européen de Musique Ancienne) organisera pour la première fois la Journée
Européenne de Musique Ancienne. Cette journée, au cours de laquelle seront
organisés concerts, conférences et autres événements, sera un mémorial vivant
pour le patrimoine historique musical européen, et a pour but de promouvoir la
musique ancienne auprès d'un large public. Une date qui coïncide avec l'anniversaire de Jean Sebastien Bach et...  le début du printemps !

 

1ère Journée Européenne de Musique Ancienne – accès libre en ligne!


Le 21 mars 2013, de nombreux événements autour de la musique ancienne auront lieu dans toute l'Europe.
Afin de permettre à tous de participer à cette journée, tout en restant chez soi, une partie des concerts seront retransmis en direct en ligne, et il sera possible de participer à des sessions interactives, ateliers, masterclasses, discussions, etc. Quelques exemples de ce qui vous attend: un concert “Bach en suédois” en direct de Stockholm, un concert de musique de John Dowland en direct de Sardaigne, des masterclasses et ateliers de Copenhague, une répétition de l'Orchestre Baroque de la Casa da Musica, parmi d'autres – tout cela en restant chez soi!

Pour plus d'informations sur la Journée

 
http://rema-eemn.net/-Journee-Europeenne-de-Musique-.html?lang=fr

La Journée européenne de musique ancienne est soutenue par l'Union européenne de radiodiffusion, et a lieu sous le patronage de Madame Androulla Vassiliou, membre de la Commission Européenne.
---------------
 

 

REMA EUROPEAN DAY OF EARLY MUSIC 21 MARCH 2013
 

 

EVENTS IN EUROPE AND ONLINE!

A new festive day is born in Europe! On 21 March 2013, the REMA European Day of Early Music will be launched for the very first time, an initiative from the European Early Music Network REMA. With concerts, conferences, and other events taking place simultaneously all over the continent as well as a number of free online streamings, the day will be a living memorial to the European historical musical heritage with the aim of promoting early music to a wide audience. 21 March coincides with the birthday of Johann Sebastian Bach, and also with the beginning of spring. The REMA European Day of Early Music is supported by the European Broadcasting Union, and under the patronage of Mrs Androulla Vassiliou, member of the European Commission.

The first European Day of Early Music – Online for free!

On 21st March, many early music events will take place all over Europe. To give the audience a unique opportunity to attend the European Day of Early Music and participate in it while staying at home, some of the concerts as well as interactive online discussions and masterclasses will be streamed live online for free! Here a taste of REMA's online offer: “Bach in Swedish” from Stockholm, a John Dowland performance from Sardinia, masterclasses and workshops from Copenhagen, a rehearsal by Casa da Musica Baroque
Orchestra from Porto - all while staying at home!

For more information: 
http://rema-eemn.net/-Journee-Europeenne-de-Musique-.html?lang=en

-- 
Helena De Winter
European Early Music Network
Réseau Européen de Musique Ancienne
21 MARCH: FIRST EUROPEAN DAY OF EARLY MUSIC
+33 1 39 20 78 03 / portable: +33 7 62 74 39 91 / skype: rema-eemn
info@rema-eemn.net
www.rema-eemn.net 
REMA is supported by the European Commission and by the French Culture Ministry.

 

 

Germain Lambert, un constructeur d’exception au panthéon du patrimoine automobile français !

Collection Germain Lambert © S.Cordey
Collection Germain Lambert © S.Cordey

Motul, en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication et la Cité de l’Automobile de Mulhouse, choisit Rétromobile 2013 pour présenter au grand public la première acquisition pour les collections nationales d’un ensemble automobile français reconnu « d’intérêt patrimonial majeur » : Quatre véhicules et des archives uniques du constructeur français de génie, Germain Lambert.

Tête brûlée, visionnaire trop en avance sur son temps,  créateur maudit au caractère irascible, tous ces qualificatifs sont de mise pour décrire Germain Lambert (1903 – 1983), mécanicien, garagiste, concessionnaire, pilote et artisan constructeur automobile français de son état. Obsédé par la suspension à roues indépendantes, la traction avant et la sécurité, Germain Lambert a développé très tôt une vision toute personnelle de la construction automobile. Sa vie le conduira de succès sans lendemains en espoirs déçus, mais sera émaillée de très belles créations qui ont indiscutablement leur place dans l’histoire de l’automobile française. Ce n’est donc pas par hasard que, sur l’initiative de Rodolphe Rapetti, conservateur général du patrimoine, avec l’appui du Service des musées de France de la Direction générale des patrimoines et la mobilisation déterminante de la société Motul, le premier ensemble automobile français reconnu « d’intérêt patrimonial majeur » à entrer dans les collections nationales soit une partie de la collection Germain Lambert. Cette qualification, obtenue après avis favorable de la Commission consultative des trésors nationaux, a permis, depuis l’instauration en 2003 de dispositions fiscales avantageuses pour les entreprises contribuant à de tels enrichissements patrimoniaux, de réaliser 45 opérations de mécénat de ce type mais c’est la première acquisition réalisée au bénéfice de la préservation du patrimoine automobile français. Parce que Germain Lambert appartient à l’univers complexe et attachant de ces petits constructeurs de l’entre-deux-guerres dont le foisonnement créatif a érigé l’automobile en art à part entière, les acteurs de l’automobile et de la culture se sont réunis autour d’un seul et même projet : témoigner d’une époque où l’on pouvait être artisan sans renoncer à l’esprit pionnier, à l’excellence et à l’innovation technique qui avaient fait de l’industrie automobile française la première au monde.


Exposition « Germain Lambert, quatre véhicules d’exception entrent à la Cité de l’Automobile de Mulhouse » : Salon Rétromobile du 6 au 10 février – Porte de Versailles - Pavillon 3 – Allée B - Stand B102 – Animations à « capots ouverts » avec les bénévoles de la FFVE, en partenariat avec Motul.

Le Rallye Monte-Carlo Historique : l'autre évènement du sport automobile !

Dimanche 27 janvier 2013 , 17 h 32, Reims, la ville aux mille facettes fera un clin d'œil au passé et Adeline Hazan, Maire de la Ville et Présidente de Reims Métropole abaissera le drapeau pour le départ du premier véhicule du Rallye Monte-Carlo Historique. 104 véhicules du 20e siècle, presque d'un autre âge s'élanceront pour un périple de 5 jours et plus de 2 000 Km qui les mènera à Monaco.


16e Rallye Monte Carlo Historique : célèbres ou anonymes, mais tous passionnés

Avant ce départ sous les projecteurs, place du Forum, les véhicules et leurs équipages investiront le Parc des Expositions de Reims pour les vérifications techniques et les contrôles administratifs. Le public de curieux et de passionnés pourra côtoyer les équipages régionaux, des pilotes anonymes venus de toute l'Europe, mais aussi des célébrités comme Jean Ragnotti ou Jean-Claude Andruet qui piloteront des Alpine Renault A110… Ces fameuses berlinettes dont on fêtera en 2013, le 50e anniversaire et qui ont en 1973 réalisé un triplé historique tant au Rallye Monte Carlo que sur le podium des championnats du Monde des rallyes.


Samedi 26 et dimanche 27 janvier, au Parc des Expositions

Le Village des Clubs régionaux exposera 18 véhicules d'époque, bichonnés par leurs propriétaires. Le stand de la Ville de Reims proposera l'affiche collector du départ rémois, tandis que les véhicules engagés en compétition prendront progressivement possession des lieux. Une règle incontournable pour concourir : le véhicule doit être d'un modèle ayant participé au Rallye Monte-Carlo entre 1955 et 1980.


Départ et animations, place du forum

Dès 14 h 45, dimanche 27 janvier, les véhicules quitteront le parc des Expositions en plusieurs convois et traverseront la ville en direction de l'Hôtel de Ville et de ses abords, pour stationner dans le parc fermé et s'offrir une fois encore aux regards admiratifs ou curieux du public. La place du Forum s'animera à partir de 15 h et la pression montera progressivement jusqu'au moment du premier départ. A partir de 17 h 32, les véhicules s'élanceront toutes les minutes : 9 véhicules venus de Glasgow puis les 95 autres au départ réel de Reims.


En course, jusqu'au 1er février

Ce sera parti pour un parcours de concentration qui leur fera traverser la France. A Valence , les concurrents venus de Reims rejoindront ceux partis de Copenhague, Barcelone ou Monte-Carlo. Dès lors, place aux épreuves de régularité, coûteuses en pénalités et … que les meilleurs gagnent !


Verdict en fin de semaine, vendredi 1er février.

 

Dakar 2013 - Nouvelle donne du Pérou au Chili, avec le retour de Honda et Peterhansel en Mini

Les têtes d'affiche de l'édition 2013 !
Les têtes d'affiche de l'édition 2013 !

Cap au sud pour le Dakar 2013, dont le parcours prévoit un ordonnancement des difficultés revisité, de Lima à Santiago, entre le 5 et le 20 janvier prochains. La publication de la liste des engagés annonce également une nouvelle donne dans la bataille pour les titres : l’arrivée de Honda comme constructeur officiel à moto pour rivaliser avec KTM, le retour de Carlos Sainz comme coéquipier de Nasser Al Attiyah dans l’espoir de concurrencer le trio de pointe de Mini mené par Stéphane Peterhansel…Tout est ouvert !

 

 

En bref :  Un parcours dessiné sur une trajectoire nord-sud, entre Lima au Pérou et Santiago au Chili, en passant par l’Argentine et notamment San Miguel de Tucuman, où sera respectée une journée de repos.

 

· La course moto voit le retour d’une équipe officielle Honda, rivale avec Helder Rodrigues des KTM de Cyril Despres et de Marc Coma.

 

· Stéphane Peterhansel remet son titre en jeu au volant d’une Mini, et retrouvera les trois vainqueurs précédents comme rivaux : Nasser Al Attiyah et Carlos Sainz à nouveau réunis dans une même équipe, tandis que Giniel De Villiers mène le clan Toyota.

 

· Deux records déjà battus : 53 nationalités représentés, 39 quads au départ.

 


Changement d’axe et changement de repères : en partant pour la première fois de Lima le 5 janvier prochain en bord de Pacifique, le Dakar empruntera pour sa 35 ème édition une trajectoire nord-sud qui l’a longtemps guidé sur d’autres rivages, mais qui reste inédite depuis l’arrivée de l’épreuve en Amérique du Sud en 2009. Cette nouvelle orientation s’accompagne d’une innovation sportive rendue possible par la géographie du Pérou : les pilotes et équipages rencontreront des dunes dès les premiers jours de course. La première séquence de désert se poursuivra au Chili, puis après le franchissement de la Cordillère des Andes, la résistance des concurrents sera testée sur des étapes argentines aussi exigeantes que somptueuses. San Miguel de Tucuman marquera le repos après huit jours de course et donnera le départ de la plus longue étape du rallye, juste avant un triptyque sablonneux avec au programme les dunes de Fiambala et de Copiapo. De quoi effectuer une ultime sélection et provoquer des rebondissements, avant de célébrer les héros à Santiago le 20 janvier.

 


Les trophées à lever sur le podium d’arrivée installé devant le Palais de la Moneda concernent une minorité parmi les pilotes des 459 véhicules attendus au départ, représentant un nombre record de 53 nations différentes. Mais la liste des prétendants s’est certainement élargie dans toutes les catégories depuis le mois de janvier dernier. A moto, la suprématie au long cours du duo constitué par Cyril Despres et Marc Coma chez KTM pourrait être remise en question par la formation d’une écurie officielle Honda, qui a enrôlé Helder Rodrigues, 3 ème lors des deux dernières éditions. Les ambitions sont également très élevées du côté de chez Husqvarna, avec les Espagnols Joan Barreda et Jordi Viladoms, associés à Paulo Gonçalves. Et Yamaha, qui a attiré Frans Verhoeven en plus d’Olivier Pain et de David Casteu, se réjouit aussi du retour de son capitaine historique, David Frétigné.

 

C’est toutefois en auto que les cotes sont les plus délicates à établir. Si le team X-Raid, qui est parvenu au succès avec la Mini de Stéphane Peterhansel l’an dernier, aligne toujours une équipe de choc avec Nani Roma et Krzysztof Holowczyc, les changementsréglementaires intervenus pourraient changer la donne. Nul ne sait si un écart de performance subsiste par exemple avec les prometteuses Toyota de Giniel De Villiers et de Lucio Alvarez, respectivement 3 ème et 5 ème en 2012. Le mystère est encore plus opaque sur le potentiel du buggy conçu aux Etats-Unis par et pour Nasser Al Attiyah, qui table sur un double effet de surprise en invitant Carlos Sainz, son frère ennemi de l’époque Volkswagen, à le rejoindre dans son équipe. Du côté des revenants, Guerlain Chicherit prend place dans un buggy SMG et compte lui aussi se mêler à la bataille. Les places d’honneur seront également disputéespar quelques déçus de haut vol de l’année dernière, comme Guilherme Spinelli (Mitsubishi), Christian Lavieille (Dessoude) ou MatthiasKahle (Proto Mercedes).

 

En camion, les Iveco du Team De Rooy ont infligé aux Kamaz leur premier revers depuis 2007, et comptent bien capitaliser sur leursuccès, avec le tenant du titre Gerard De Rooy, son cousin Hans Stacey ou encore l’Italien Miki Biasion. Ales Loprais pourrait jouer lesarbitres s’il met fin à une longue série d’abandon au volant de son Tatra, capable par intermittence de devancer Eduard Nikolaev etses équipiers russes. Dans la course quad, la famille Patronelli n’a plus qu’une carte à jouer, celle de Marcos, pour lutter contre les 38 autres pilotes engagés. Le deuxième record déjà battu par le Dakar 2013 !

 

Plus d’informations sur www.dakar.com

 

CHRISTIE'S - RESULTAT RECORD € 5.9 M POUR LA 152 ème VENTE DES HOSPICES DE BEAUNE

152ème VENTE AUX ENCHÈRES DES VINS DES HOSPICES DE BEAUNE

 

RESULTAT RECORD POUR LA VENTE DES VINS DES HOSPICES DE BEAUNE AVEC

5.909.276 MILLIONS D’EUROS*


2ème MEILLEUR PRIX POUR LA PIECE DES PRESIDENTS : 270.000 EUROS

 

LES ACHETEURS ASIATIQUES TOUJOURS AUSSI ACTIFS : 12% DES ACHATS EN VALEUR


Le montant total des enchères s'élève à  5.909.276 euros (frais inclus)

Les  407 pièces de vins rouges et les 111 pièces de blancs totalisent  5.631.410 euros (frais inclus)*

La Pièce des Présidents : 270.000 euros

 

Les vins blancs : +18,11%

Les vins rouges : +68,85%

 

VENTE TRADITIONNELLE DES VINS EN PIECES

 

Cette année, le Domaine des Hospices de Beaune a proposé 512 pièces, parmi elles 31 cuvées de vin rouge et 13 de vin blanc. Avec la Pièce des Présidents et les alcools, l’ensemble de la vente totalise 5.909.276 d’euros, un record pour la vente du Domaine des Hospices de Beaune (dernier record en 2000).

 

Depuis 2005, Christie’s organise régulièrement des dégustations de vins des Hospices de Beaune dans de grandes métropoles de par le monde. Pour la 150ème vente,  Christie’s a inauguré  une série de dégustations en Chine, afin de faire découvrir les Cuvées des Hospices aux amateurs de Pékin, Shanghai et Hong Kong. Cette année encore, l’intérêt des acheteurs asiatiques se confirme, et représente 12% des achats en valeur.

 

 

LA PIECE DES PRESIDENTS 2EME MEILLEUR PRIX : 270.000 €

 

Depuis 1945, les Hospices de Beaune soutiennent chaque année une ou plusieurs œuvres caritatives en leur versant les profits d’une pièce de vin mise en vente explicitement à cette fin, la pièce des Président.  Pour célébrer la 152ème Vente des Vins, un tonneau de 350 litres a été spécialement conçu pour l’occasion, contenant le Grand Cru Corton, Cuvée Charlotte Dumay. 

 

Cette année, Carla Bruni-Sarkozy, présidente de la vente aux enchères, représentait sa Fondation alors que Guy Roux parrainait la Fondation Idée.  Leur mobilisation a soulevé l’enthousiasme et la pièce des présidents, a été acquise pour la somme de 270.000 euros par Albert Bichot pour le compte d’un amateur ukrainien, Igor Iankovskyi.

 

 

* total comprenant les frais, la Pièce des Présidents et les alcools

 

 


« De nombreux records ont été  obtenus au cours de la vente. Parmi les Cuvées les plus emblématiques retenons ces vins rouges : Clos de la Roche Cuvée Georges Kritter €59.667 (hors frai,+94.2%) et  la Cuvée Mazis-Chambertin Madeleine Collignon à €38.318 (hors frais +57.7%).Grâce à une récente et généreuse donation, un nouveau Grand Cru de la Côte de Nuits a été proposé pour la première fois. Il s’agit de l’Echézeaux Cuvée Jean-Luc Bissey. Les six pièces ont été vendues chacune €50.000 (prix marteau) ; au total 300.000 euros destinés aux Hospices de Beaune. La grande qualité des vins du millésime 2012, ainsi que la production réduite et la progression de la demande pour les grands Bourgogne à travers le monde ont permis d’obtenir un résultat record saisissant », a déclaré Anthony Hanson, Master of Wine, Senior Consultant de Christie’s pour la vente.

 

 

La Foire d'Automne, 10 jours pour réaliser toutes ses envies

Atelier d'Art Floral à La Foire d'Autome
Atelier d'Art Floral à La Foire d'Autome

Du 26 octobre au 4 novembre 2012, à Paris-Expo, Porte de Versailles, la Foire d'Automne, un évènement Foire de Paris, réunira les dernières tendances de la décoration, de la gastronomie, de l'artisanat et du bien-être. Un lieu unique destiné à toute la famille pour découvrir une moisson de nouveautés et d'astuces, avec comme maîtres-mots : plaisir et curiosité.

Point d'orgue de cette 8ème édition, l'animation "le Potager à Croquer" mettra le jardin urbain à l'honneur avec ateliers pratiques et conseils d'experts pour réussir, même en ville, son jardin potager et profiter des bienfaits de sa production. La Foire d’Automne jouera aussi la carte de la surprise en traitant ce sujet de manière ludique et décalée.

 

La Foire d'Automne donne du pep's au quotidien

Avec 400 exposants sur trois espaces distincts (Tendance Maison & Environnement, Dégustation, Curiosités & Shopping), la Foire d'Automne réunit nouvelles tendances, équipements innovants, saveurs du terroir ou exotiques et curiosités du monde entier.

L'occasion pour les 100 000 visiteurs attendus de trouver une réponse à leurs projets d'aménagement ou de rénovation, d'éveiller leurs sens aux saveurs gourmandes proposées sur le salon et de compléter leur visite avec les conseils avisés des professionnels de la maison, du bien-être ou de la créativité.

Rencontres avec des chefs et conseils culinaires, astuces de bricolage et produits malins, conseils psycho-déco… La Foire d’Automne propose des centaines d’animations et ateliers pour permettre à toute la famille de préparer son cocon pour l’hiver.

 

LE POTAGER À CROQUER – Pavillon 7, niveau 2

 

Période propice à la préparation des plantations, l'automne est aussi le moment de penser ou repenser l'aménagement de son bord de fenêtre, son balcon ou sa terrasse. Les jardins et potagers urbains prennent de la hauteur à la Foire d'Automne avec un espace d'animation : le Potager à Croquer.

Parrainée par le fameux paysagiste Pierre-Alexandre Risser, cette animation à la scénographie volontairement urbaine issue de l'imaginaire de Véronique Vallauri (L'Atelier), associera sur un espace de 500 m² ateliers pratiques, rendez-vous conseils et évènements décalés.

 

Conseils de jardiniers et coaching paysagiste

Concevoir, aménager et entretenir un potager en ville ?

Les conseils des professionnels de l’association Jardiniers de France s'imposent pour préparer avec plaisir ce qui sera récolté au printemps suivant.

Conférences, ateliers collectifs ou coaching individuel permettront d'aborder le jardinage au naturel, le potager en carré ou en jardinière, le soin des plantes, la taille des fruitiers…

Tous les jours - Inscription sur site

 

Ateliers

Haut de Forme et Chef Martial passent les légumes à la moulinette !

Légumes et herbes jouent les stars lors des ateliers culinaires organisés par Haut de Forme, l'académie de l'art de vivre de Paris.

Au programme : découpe, sculpture et présentation des légumes, légumes à boire, bar à herbes, et recettes avec un légume mis à l'honneur chaque jour.

Tous les jours - Inscription sur site

 

Ateliers - Shows

Sculptures de fruits et légumes

par Laurent Hartmann

Sous son couteau, les fruits et légumes sont sublimés et deviennent fleurs, animaux ou objets de décoration. 4 fois médaillé d'or à l'international, Laurent Hartmann, le "Rodin des fruits et légumes", dévoilera ses secrets lors d'ateliers et shows avec et devant le public.

Les 28, 29 octobre et 1er novembre.

Inscription sur site.

 

Ateliers

Créations potagères

par Véronique Vallauri (L'Atelier)

Quand les arts créatifs s'associent aux légumes, aux fruits et aux plantes, l'imagination s'envole pour créer mini jardins, centres de tables, bouquets de saison, aquarelles ou herbiers.

5 ateliers par jour - Inscription sur site.

 

Ateliers - concert

Musique végétale et légumineuse

de Jean-Yves Bardoul

Finis le cuivre ou la peau.

L'instrument du XXIème siècle sera végétal, surtout après un passage entre les mains de Jean-Yves Bardoul. Ce multi-instrumentiste a le don de transformer les herbes, les brindilles, les feuilles et les légumes en instruments de musique !

Ateliers les 2, 3 et 4 novembre, suivis d'un concert donné par l'artiste - Inscription sur site.

 

Atelier - Photo

Les légumes prennent la pose

avec Isabelle Rozenbaum

Qualifiée parfois de photographe "ethno-culinaire", Isabelle Rozenbaum évolue dans l'environnement gastronomique depuis de nombreuses années. Elle organisera des ateliers d’initiation ou de perfectionnement à la photographie gourmande du potager.

(10 personnes maximum)

Les participants devront se munir de leur propre matériel photo.

2 Ateliers de 3 heures - Les 26 et 27 octobre.

 

Défilés

Les légumes fashion victims s'invitent à une garden party !

Deux jours seront nécessaires à la styliste anglaise Karen Karmody pour concevoir en public ces robes de légumes, vêtements d'un nouveau genre qui défileront au cœur du Potager à Croquer.

Robes conçues devant le public les 30 et 31 octobre.

Défilé le jeudi 1er novembre à 12h, 14h et 16h.

 

Ateliers

Chapeaux-légumes et bottes de pluie customisées par Mlle Kou

Créatrice d'accessoires de mode et d'objets de décoration, Mlle Kou (Céline Dupuy) aime la couture et faire partager sa passion.

Elle animera deux ateliers de customisation de bottes en caoutchouc et de chapeaux de jardinier.

Du 2 au 4 novembre. Inscription sur site.

 

Conférence

Les meilleurs conseils pour cultiver son bonheur

Coach certifiée et praticienne PNL, Sophie Machot accompagne ses patients sur les chemins de la recherche de Soi. En créant un parallèle entre le jardin et le bonheur, elle a retranscrit les différentes étapes de construction pour tendre au bien-être et au mieux vivre.

2 conférences par jour, du 26 au 29 octobre.

 

LES AUTRES RENDEZ-VOUS NATURE DU SALON

 

Exposition

"Des Légumes et des Hommes"

Anonymes et célébrités se sont réunis devant l'objectif de la photographe Joëlle Dollé pour la réalisation de portrait où l'imaginaire côtoie l'humour et la sensualité.

Le public pourra reconnaître parmi les œuvres exposées à la Foire d'Automne : Michel Onfray, Alain Passard, Alain Baraton, Nicolas Karabatic…

 

Pavillon 7 - niveau 2

 

Ateliers

Do it green

Des ateliers Do it Green * permettront de préparer ses produits ménagers, son propre gel douche, son baume nourrissant ou sa cire à épiler, fabriquer des produits monstrueux pour Halloween, utiliser les plantes médicinales…

* Faites-le naturellement

Organisés tous les jours par les Ateliers de La Souris Verte – Inscription sur site

Pavillon 7 - niveau 1

 

PASSER DU JARDIN A LA MAISON

 

Coaching, Conseils

Couleurs et comportements : La psycho Déco selon Franck Dupuy

La couleur et le mobilier peuvent interagir sur le mental et participer au mieux être de chacun. Un appartement de 72 m² accueillera des séances de coaching individuel et des cours collectifs dispensés par Franck Dupuy, designer, décorateur et chroniqueur à la télévision, pour apprendre à retrouver sa concentration, lutter contre le stress ou redynamiser son couple…

Animation permanente.

Pavillon 7 - niveau 2

 

TENDANCE MAISON & ENVIRONNEMENT

Esprit cuisine

Esprit d’intérieur

Esprit confort

Esprit bien-être

 

DÉGUSTATION

Esprit gourmand

 

SHOPPING & CURIOSITÉS

Produits malins

Le Shopping de la Foire

Nature & Loisirs

Esprit d’Ailleurs et d’Evasions

 

Une foire pour tous et pour s'occuper tout l'automne!

100 000 visiteurs attendus

400 exposants

350 Ateliers et 12 Shows

 

Informations pratiques

 

Du 26 octobre au 4 novembre 2012, Paris Expo, Porte de Versailles (Pavillons 7.1 et 7.2)

De 10h à 19h sans interruption 

 

 

http://www.foiredautomne.fr/

 

19 au 22 octobre 2012 - La Fête des Puces, au plus grand marché d'antiquités du monde ! !

Ce nouveau rendez-vous de l’automne d’ampleur internationale, permet à un large public (d’amateurs d’art, d’antiquités ou de flâneurs) de découvrir ou redécouvrir la magie d’un lieu historique et classé pour son atmosphère : le plus grand marché d’antiquités du monde.

 

Le thème de cette première édition est le Temps : celui qui passe ici et ailleurs, la grande aventure des montres, horloges carillons, comtoises, sabliers, cadrans solaires, balanciers… mais aussi le Temps dans l’expression culturelle, la création artisanale et les saisons.

 

Vendredi 19 octobre à partir de 17h 

déballage de brocantes dans les rues Paul Bert et Jules Vallès avec la participation de commerçants de la rue des Rosiers.

Animations musicales, théâtrales, chorégraphiques, artisanales…

Le Bal des Martine fera danser les amateurs de valses farouches, de danses cubaines ou de musiques yiddish…

 

Samedi 20 octobre de 14h à minuit et dimanche 21 octobre de 14h à 18h

La Fête des Puces s’ouvre plus largement avec des fanfares dans les marchés, orgues de Barbarie, chanteuses de gouailles dans les rues, orchestres manouches dans les cafés et d’excellents menus à thème dans les restaurants.

Avec la présence de la Ligue d’improvisation, expositions de tableaux et de photos, lectures théâtrales et, toujours sur le thème du temps, un karaoké !

 

Lundi 22 octobre

Les marchés exposent sur le thème du Temps et certains bistrots sont animés par les orchestres.

 

Les marchés aux Puces, dont certains sont structurés depuis près d’un siècle (1920), contrôlent avec une vraie expérience ce type d’évènement. Ils sont la colonne vertébrale des Puces et mettent, toujours avec succès, une touche personnelle à leurs animations.

 

Vous verrez alors ce que le plus beau grenier du Monde est capable de faire ! Réservez d’ores et déjà ce week-end dans vos agendas pour vous imprégner de la magie du lieu, de son éclectisme, de son merveilleux.

 

Informations 

Tél. 01.40.11.77.36

 www.marcheauxpuces-saintouen.com  ou www.st-ouen-tourisme.com

 

Mondial de l'Automobile 2012 - Les nouvelles stars de la route sur tapis rouge

Les Trésors du Grand Palais : dix jours sur les pavés

Tour du Monde de l'Art en montgolfière ...  Photo ©E.Kaufmann
Tour du Monde de l'Art en montgolfière ... Photo ©E.Kaufmann

La Biennale des Antiquaires a connu cette année un formidable renouveau. La manifestation qui semblait en perte de vitesse depuis ces dernières années a de nouveau suscité l'intérêt des media internationaux, du public et des grands acheteurs. Il est vrai que le décor grandiose et aérien signé de Karl Lagerfeld a su occuper la nef du Grand Palais de manière spectaculaire. Les allées bordées de pavillons des plus grandes galeries d'antiquaires parisiens et internationaux convergeant à l'épicentre du lieu ponctué par une montgolfière immobile suspendue à l'aplomb de la coupole. Les hautes arcades jouaient à fond le mystère, masquant et dévoilant tour à tour tableaux, meubles précieux et objets d'art, au fil de la visite. Simulant les pavés parisiens, et estompant le bruit des pas, la moquette grise jouait les contrastes avec la blancheur des kiosques... La Biennale ferme ses portes dimanche 23 septembre, signant aussi l'arrivée de l'automne. Dès 16h, les grands camions capitonnés embarqueront les merveilles exposées durant une dizaine au regard profane ou averti, qu'on retrouvera un jour à Londres ou à Berlin, pièces uniques précieusement conservées au sérail par l'antiquaire avare ou passionnément épris, peu enclin à céder ses trophées à l'acheteur ignare, dont le seul désir est de s'approprier le bien ... "C'est que, monsieur,  l'oeuvre s'approche en douceur, et se laisse apprivoiser, par le regard d'abord, puis par la caresse discrète et enfin pour tout vous dire, elle se mérite, et, voyez-vous, ce n'est pas une question d'argent, mais de patience et de temps."

Sentosa Singapour fête ses 40 ans en grande pompe

L'île Sentosa, située à l'ouest de Singapour, à moins de 30 minutes du centre-ville, célèbre son quarantième anniversaire en grande pompe le 1er Septembre prochain. A cette occasion, les festivités sont ouvertes à tous les visiteurs. L'île se parera de ses habits de fête et les animations se multiplieront pour le plus grand plaisir de ses convives.

 

Les Singapouriens et voyageurs étrangers seront admis gratuitement pour profiter des activités de cette journée portes ouvertes. De plus, les personnes résidant à Singapour nés en 1972 - âgés donc de 40 ans cette année – pourront visiter gratuitement le Resort durant les mois d'Août et de Septembre 2012.

 

"Nous sommes très fiers d'avoir reçu plus de 150 millions de visiteurs pendant ces quatre décennies dont plus de la moitié sont des habitants de Singapour" a déclaré Mike Barclay, directeur général de la Société Sentosa Development. "Nous voulons montrer toute notre gratitude envers ces derniers en leur offrant un accès gratuit à Sentosa le 1er septembre".

 

Les activités proposées autour de l'île sont réparties sur cinq zones et adaptées à tous Sur la plage Palawan, l'Ice Playground se compose de deux toboggans de glace de 5 et 8 mètres et propose des boissons fraîches distribuées par une machine sculptée dans la glace. Un train de glace fait office de banc.

 

Cinq sculptures de sable retracent l'évolution des attractions de l'île depuis leur création il y a 40 ans. La pièce maîtresse de cette exposition mesure 18 mètres de large et 2,5 mètres de hauteur. Du petit village de pêcheurs à la destination phare comme parc d'attractions, l'histoire de Sentosa se dévoile au plus grand étonnement des visiteurs sur la plage Plaza.

 

 

Au Merlion Plaza, musiciens, échassiers en costumes colorés et danseurs du Jitterbugs de Singapour animent le carnaval. Au coucher du soleil, l'icône Merlion s'illumine, des images en 3D sont diffusées sur la façade et le spectacle se termine en apothéose par un feu d'artifice. En guise de gâteau d'anniversaire, des milliers de cupcakes seront distribués aux invités.

 

La nuit, la fête continue à travers la 3e édition du Festival Sentosa Buskers. Quelques quatorze musiciens ambulants, un clown, et d'autres artistes venus du monde entier performeront parmi les spectateurs. Au Sentosa Boardwalk, s'organisera le premier marché aux puces de Sentosa. Ce seraour une bonne cause, l'argent récolté sera reversé à plusieurs œuvres caritatives.

 

Ces célébrations sont l'occasion pour les voyageurs de découvrir ou re-découvrir Sentosa, le plus ancien et populaire des parcs de loisirs d'Asie. Après avoir franchi le pont ou voyagé par le téléphérique, les visiteurs découvriront l'ensemble des attractions qui raviront petits et grands.

 

 

 

 

...FAREWELL AU RALLYE DES MARINS !

Des  bateaux par milliers aux Tonnerres de Brest jusqu'au 19 juillet !
Des bateaux par milliers aux Tonnerres de Brest jusqu'au 19 juillet !

The Tonnerres de Brest 2012 : a Festival of Successes !


And so the festival draws to a close, with the grand parade rounding off the festival in style in front of the crowds out in force to bid the Tonnerres de Brest fleet a fond farewell. However, as ever, the festival has flown by so it seems only fitting to remember the highlights of this indelible image, which will be etched in the minds of the thousands of visitors and participants for many years to come. To call this 6th edition of the race a success would surely be an understatement and its great popularity certainly augurs well for the Tonnerres de Brest version 2016 !

A majestic parade to bid farewell
Throughout the morning, the moving sight of the 900 boats participating in the festival casting off to gather in the harbour of Brest before heading off en masse to Douarnenez, in a westerly wind of around ten knots. Accompanied by ribs, support boats, yachts, launches and spectator boats, the fleet formed a beautiful ballet of boats from all cultures, centuries and horizons, in what has become an integral part of the charm of the Tonnerres.
 
On shore, an equally magical show has been offered to sailors and the public alike. Right along the Brest coast, thousands of spectators flocked to the many vantage points to view the spectacle and bid their emotional farewells for another four years. From the Port du Château and the headlands of Porzic, the Espagnols and the Petit Minou as far as that of Le Toulinguet, they formed a guard of honour for the festival's fleet, right the way along the channel and as far out as the Crozon peninsula.
A unique and staggering spectacle, which symoblises the end of what has been a highly colourful edition of the Tonnerres de Brest.
 
Review of the highlights of Les Tonnerres de Brest
 
A myriad of boats like nowhere else
Exceptional, polymorphic, many-coloured, universal... the list of adjectives is huge to describe the thousand boats attending this event, among which there are no fewer than 17 large craft, from all horizons. Taking part in this grand international festival for lovers of the sea is a vast armada of boats, where the two largest sail training boats in the world, the Sedov and the Kruzenshtern, are accompanied by their no less impressive Russian compatriots, the Kaliningrad frigate and the St
Petersburg, the timeless Swedish Göteborg, the emblematic Recouvrance, the sublime Mexican Cuauhtémoc, the royal OPV Bir Anzarane and the traditional Agarabous and Afalagous... Amidst the various tack-abouts, nocturnal parades ensured a daily nautical ballet out on the water which gave onlookers an extra treat.
 
Red carpet for the 5 guest nations
Morocco, Russia, Norway, Mexico and Indonesia were all guest nations for a day during the Tonnerres de Brest 2012 and through their villages, their fleets and their good humour, they provided visitors with a diverse display of the inexhaustible richness of the world's maritime heritage. An extravaganza of surprises for the senses.
 
A haven for Naval architects and the Classics
With all 900 boats attending Brest, there were a large number of architects represented at this maritime extravaganza. From Francois Sergent, to Phillipe Harle, Eugene Cornu, Andre Mauric, JJ Herbulot, Alfred Mylne, Victor Brix, Olle Enderlein, Roger Dongray, Luke Powell, Francois Vivier, Norman Dallimore, Laurent Giles, H G May, David Hillyard, Van de Stadt, Knud, Reimers, John Illingworth, Maurice Griffiths, Phillip Rhodes, William Fife, Colin Archer, Starling Burgess, Albert Strange, James Wharram and Olin Stephens to name but a few. All of them have put their stamp on the festivities and the maritime history around the world.
 
The ocean under the microscope
The Tonnerres de Brest is the very essence of festive, yet it also has a pragmatic element to it. Indeed, for the 6th edition, the maritime festival has placed the emphasis on the growing, vital role played by oceanography, research and innovation in the marine environment: the Village of Science and Technology, the maritime technology hub, the arctic culture space, and where better than in Brest, the European capital of sea science and technology, to open our eyes to the issues relating to
sustainable development.
 
Brest, the place to be
During an event of international dimension, custom dictates that there is a series of official delegations and other personalities to pay homage to the different villages and displays, a great many of which draw massive crowds. On this matter, you can certainly say that the Tonnerres have been well-served with the special guests, most notable of which was surely the French President François Hollande.
 
Welcomed by François Cuillandre, Mayor of Brest and Olivier de Kersauson, patron of the Tonnerres de Brest, a host of institutional protagonists took part in the festivities: Pierrick Massiot, President of the Breton Region, Pierre Maille, President of the Finistère Departmental Council, Admiral Labonne, Maritime Chief and Jean-Jacques Brot, Head of the Finistère Region. Still on the subject of protocol, the festival was honoured by the ambassadors of Russia and Indonesia, the Indonesian Fishing
Minister, as well as the American and Algerian Consuls. And the list of sailing stars wasn't lacking either among the sailors in the Krys Ocean Race, including Briton Brian Thompson and American Ryan Breymeier.
 
A hub for artists
There was plenty to bombard the senses right across the site. 223 groups, 3,000 musicians, 6 large stages and dozens of fanfare groups and pipe bands, sea shanty singers and choristers ensured that the musical accompaniment at this year's event was audible to all throughout the day and into the night. With entertainment like «Brest in the time of Lapérouse» and the wealth of Street Arts, the spectacles transported visitors through the centuries and the imaginations.
 
Quotes from the Pontoons
François Cuillandre, Mayor of Brest, President of Brest Métropole Océane, President of Brest Evènements Nautiques: «The public I've had the opportunity to meet up with throughout this six-day festival has been satisfied and that makes me happy. It's true that this Tonnerres de Brest 2012 has been a very fine edition, doubtless the finest to date. The organisation was well-honed and the diversity of the boats present has been vast. We've experienced some very fine moments, whether on shore or at
sea. Furthermore, the arrival of the French President was an exceptional boost to our maritime festival. The initial analysis is quite remarkable and everyone who has worked hard for this success over the past three years can be proud of themselves. We can already announce that there will be a Tonnerres de Brest 2016!»
Eric Hussenot, Director of the Tonnerres de Brest 2012: «This Tonnerres de Brest 2012 has been an incredible festival. Some 15,000 people, not to mention all the State departments, have created a gigantic entertainment zone spanning some 8.5km of quay and the 25,000m² of exhibition areas. There were no fewer than 9,000 sailors at the show. It's excessive and the most fantastic thing in all this is that everything works so well in this hive of activity. Proof of that is how well everything has
panned out.  We, the organisers, have helped one another recount the story of the sea, which everyone has been keen to tell, and to see that all this has been so successfully put together is pretty magical. I adored the parades put together by Jakez Kerhouas. I've rarely felt such emotion. It's a bit dreamlike. I also really liked the Russian exhibit. The Russians have really excelled themselves: the biggest sail training ships in the world, an immense icebreaker, the Saint Petersburg, which
took three months just to get to Brest... Other memorable occasions have included the Norwegian village and the scientific village... The sea encompasses many, many things and we've managed to shed a different light on it and recount a whole pile of stories at the same time. It's fantastic.»
 
Bernard Stamm (Skipper of Cheminees Poujoulat): «The Tonnerres de Brest is an exceptional festival which combines a whole range of people from different backgrounds and cultures. It's an opportunity to show the boat to our partners, to the public and above all to sail among the 3-masters and all the flotillas. The atmosphere is festive.»
 
Thomas Coville (Skipper of Sodeb'O, recent winner of the Volvo Ocean Race)
«When you set off on the adventure of a record, you don't imagine the range that it can have and you have a great deal of humility. Leaving imprints in the ‘Walk of Fame', here in Brest amongst the Tonnerres de Brest enables us to come together around the same values. Beyond the fact that you leave youe imprint here, it's also a way of sharing our adventures, our emotions with the public here. And, more than setting an example, it's above all a means of conveying the desire. The fact that
this is taking place in Brest is all the more symbolic for me.»
 
-Olivier de Kersauson (Patron of the Tonnerres de Brest)
«In Brest, I secured three records, one in solo configuration and two Jules Vernes. It's nice to be back here in good company with the other record holders. It's a part of our history, a history, which is both fine and rough. At the time of the first events, the means at our disposal were more restricted and we were there at the very beginnings of these fine adventures. We're happy to have had a changing of the guard and that this fighting spirit has remained. Having this ceremony during theTonnerres de Brest means that the public get to share in this special moment, which is what things are all about in this city.»
 
The figures that add up to a success

 
On shore, an extraordinary plan of action
8.5km of quays
Total surface: 90 hectares (equivalent to the surface area of Disneyland Paris)
25,000m² of marquees
15,000 people rallied together
5,000 volunteers
4,000 meals served a day
 
At sea, a spectacle of rare beauty
9,000 sailors
900 boats present out of 1,100 registered (200 small craft weren't able to make Brest due to the bad weather in the run up to the festival).
126 boats of over 20m, including 17 large craft (in excess of 40m)
170 visiting boats
60,000 embarkations by the general public.
26,000 guest businesses on the chartered boat
Attendance up by 10 to 15% compared with 2008, with a peak of visitors on 14 July.
 
A sprawling cabaret show
-6 large stages
-500 comedians
-3,200 musicians including 650 fanfare groups strolling all about the festival.

19 JUILLET : DES BATEAUX ET DES MARINS PAR MILLIERS ONT QUITTE LES FETES MARITIMES DE BREST EN DIRECTION DE DOUARNENEZ !

Un bilan formidable à la hauteur des efforts engagés !

Tonnerres de Brest 2012 : une fête réussie et un bilan enthousiasmant

Voilà, la fête touche à sa fin. La grande parade de Brest à Douarnenez a clôturé l'événement de la plus belle des manières devant une foule de spectateurs. Mais il faut bien l'avouer, ces jours de Tonnerres ont passé à la vitesse de l'éclair. Alors, histoire de ne pas tomber dans le spleen de l'après-fête, faisons un petit retour sur les moments forts et les images inoubliables qui alimenteront nos souvenirs pour de nombreuses années. C'est aussi l'heure du premier bilan, avec une édition 2012 dont la réussite semble d'ores et déjà annoncée… Une belle perspective pour 2016.

 

 

Les chiffres du succès



A terre, un dispositif hors-norme

-

8.5 km de quais 



-surface totale : 90 hectares (équivalent de la superficie de Disneyland Paris)



-25 000 m² de barnums



-15 000 personnes mobilisées et 3 années de préparation



-5 000 bénévoles



- 4 000 repas servis par jour





En mer, un spectacle d'une rare beauté



-9000 marins



-950 bateaux présents pour 1100 inscrits (200 petites unités n'ont pu rejoindre Brest pour cause de météo défavorable la semaine précédant la fête)



-126 bateaux de plus de 20m dont 17 grandes unités (>40m)



-170 bateaux visiteurs



-60 000 embarquements grand public



-26 000 invités entreprises sur bateaux affrétés


Une programmation artistique d'une grande diversité



-6 grandes scènes



-500 comédiens



-3 200 musiciens dont 650 fanfarons en déambulation aux quatre coins de la fête





Retour sur les temps forts des Tonnerres de Brest 




Une myriade de bateaux comme nulle part ailleurs



Exceptionnelle, polymorphe, bigarrée, universelle… la liste des adjectifs est longue pour décrire le millier de bateaux, parmi lesquels pas moins de 17 grandes unités, venus de tous les horizons pour prendre part à cette grande fête internationale des amoureux de la mer. Petit échantillon de cette vertigineuse armada : les deux plus grands voiliers du monde, Sedov et Kruzenstern, accompagnés de leur non moins impressionnants compatriotes russes, le Kaliningrad et le brise-glace St Petersburg, l'intemporel Göteborg, l'emblématique Recouvrance, le remarquable Cuauhtémoc, le royal OPV Bir Anzarane et les traditionnels Agarabou et Afalagou… Au gré des flots, vires-vires et parades nocturnes ont assuré, chaque jour, un ballet nautique virevoltant pour le plus grand plaisir des spectateurs.





Tapis rouge pour cinq pays invités amis



Maroc, Russie, Norvège, Mexique et Indonésie. Ils étaient les pays invités d'honneur de ces Tonnerres de Brest 2012  et, à travers leurs Villages, leurs flottilles et leur inégalable convivialité, ils nous ont décliné l'inépuisable richesse du patrimoine maritime mondial.




L'océan au microscope



Qui dit festif, n'exclut pas pour autant de rester pragmatique. Pour cette 6ème édition, les fêtes maritimes ont mis l'accent sur la part grandissante, voire vitale, faite à l'océanographie, la recherche et l'innovation en milieu marin : Village des Sciences et Technologies, IPEV, pôle technologies maritimes, espace des cultures arctiques. Et, où mieux qu'à Brest, capitale européenne des sciences et technologies de la mer, pour nous ouvrir les yeux sur les enjeux du développement durable.

 




Brest, un lieu incontournable

Lors d'un événement de niveau international, la coutume veut que les délégations officielles et autres personnalités se succèdent pour saluer les lieux, au point, parfois, de créer d'impressionnants mouvements de foule. Et, à ce sujet, on peut dire que les Tonnerres ont été plutôt bien servis. Jugez par vous-même : François Hollande, Président de la République et les membres du gouvernement suivant : Jean-Yves Le Drian, Marylise Lebranchu, Stéphane Le Foll, Benoît Hamon et Kader Arif. 



Accueillis par François Cuillandre, Maire de Brest, et Olivier de Kersauson, parrain des Tonnerres de Brest, les acteurs institutionnels ont eux aussi pris part aux festivités : Pierrick Massiot, Président de la Région Bretagne, Pierre Maille, Président du Conseil Général du Finistère, l'Amiral Labonne, Préfet Maritime et Jean-Jacques Brot, Préfet du Finistère. Côté protocole, ont honoré la fête de leur présence : les ambassadeurs de Russie et d'Indonésie, le Ministre indonésien de la Pêche, les Consuls des Etats-Unis et d'Algérie. 



Et la liste des personnalités ne s'arrête pas là : Erik Orsenna, Irène Frachon, les skippers de la Krys Ocean Race et du Quai des Records, sans oublier les parrains/marraines de l'opération « Jeunes Agriculteurs de Bretagne».




Quand les artistes investissent la place



Pour les yeux comme pour les oreilles, le spectacle était aux quatre coins du site. 223 groupes, 3000 musiciens, six grandes scènes et des dizaines de fanfares et de Bagad ont assuré l'animation musicale sur terre comme en mer. A l'instar de « Brest au temps de Lapérouse » et des Arts de la Rue, les spectacles nous ont transportés à travers les siècles et les imaginaires. 

 



Paroles de Brest 2012 : 



François Cuillandre, maire de Brest, Président de Brest métropole océane, Président de Brest Evènements Nautiques : «  Le public que j'ai eu l'occasion de rencontrer tout au long de ces six jours de fête est satisfait et cela me rend heureux. Il est vrai que ces Tonnerres de Brest 2012 ont été une très belle édition, sans doute la plus belle. L'organisation était bien rodée et la diversité des bateaux immense. Nous avons vécu de très beaux moments, que ce soit à terre ou en mer. De plus, la venue du Président de la République a été un coup de projecteur exceptionnel sur nos fêtes maritimes. Le premier bilan que nous pouvons faire est remarquable et toutes les personnes qui ont œuvré à cette réussite ces trois dernières années peuvent être fières. Nous pouvons d'ores et déjà l'annoncer : il y aura des Tonnerres de Brest 2016 ! »



Eric Hussenot, Directeur des Tonnerres de Brest 2012 : «  Ces Tonnerres de Brest 2012 ont été une fête incroyable. Quelques 15 000 personnes, sans compter l'ensemble des services de l'Etat, ont su créer pendant ces derniers six jours une gigantesque animation sur 8,5 km de quai et 25 000m² d'exposition. Pas moins de 9000 marins étaient présents. Au final, nous sommes un peu dans la démesure et le plus merveilleux dans cette affaire, c'est que tout a parfaitement fonctionné. Nous, organisateurs, nous avons aidé les uns et les autres à raconter la petite histoire de la mer qu'ils avaient envie de transmettre et voir que tout cela s'est mis en place avec le succès que l'on connait, c'est un peu magique. Les parades montées par Jakez Kerhouas sont quelque chose d'une émotion rare. Un peu comme un rêve. Le Village Russe était superbe. De fait, les Russes sont, eux aussi, dans la démesure complète : les plus grand grands voiliers du monde, un immense brise glace, le Saint-Pierre qui a mis trois mois pour venir jusqu'à Brest… Des milliers de choses très sympas sont à retenir. La mer, c'est plein de choses et nous avons réussi à donner différents éclairages, à raconter des tas d'histoires. C'est merveilleux. » 



Jean-Claude Lardic, adjoint au maire, vice-Président de Brest Evènements Nautiques : « Cette 6e édition des fêtes maritimes de Brest a été particulièrement réussie. Nous avions un très grand site avec des choses absolument partout et ce, autant à terre que sur l'eau. Plus de 3 200 musiciens ont animé le site et fait que l'ambiance était conviviale, festive et agréable. Ce que l'on retiendra ? La visite du Président de la République mais aussi la présence des jeunes sur la scène « Avoir 20 ans en Europe ». Cela a été un moment magnifique et superbe tout comme le passage sur l'Abeille bourbon qui a permis de mettre en avant l'action de l'Etat en mer. Par ailleurs, la rencontre avec les skippers avait du sens pour Brest qui cherche à développer son image et sa notoriété dans le monde de la mer et de la voie. Idem pour le Village des Sciences et des Technologies de la Mer. Là aussi, il s'agit d'une question d'avenir de notre ville. L'espace était magnifique, très pédagogique, et il a montré à tous les visiteurs la dimension de ce que Brest peut porter dans le domaine océanographique. Par ailleurs, je suis content de constater que la magie des parades, le soir sur l'eau, reste intacte au fil des éditions. Une dernière  chose : les spectacles de Lapérouse.  Ceux-ci ont été l'occasion de rappeler aux Brestois et à nos visiteurs que Brest possède une belle histoire. Et pour imaginer un bel avenir, c'est souvent bien de reposer sur une belle histoire… »


 

18 Juillet aux Tonnerres de Brest : Java au Port des records

Un Trimaran aux couleurs de Brest est remis par François Cuillandre à la délégation indornésienne
Un Trimaran aux couleurs de Brest est remis par François Cuillandre à la délégation indornésienne

Pour le dernier coup de canon des Tonnerres de Brest 2012, la fête a mis à l'honneur l'Indonésie. Le pays aux 17 000 îles a la lourde tâche de conclure en beauté les festivités… Entre tours de pousse-pousse et parties de cerf-volant, au coeur des légendes et des mystères d'un autre monde, il n'y avait pas de meilleur choix pour s'aérer la tête une dernière fois, rêver aux contrées lointaines et, peut-être, aux voyages de demain. L'ultime vire-vire des Tonnerres de Brest a mis à l'honneur les Sandeq indonésiens, ces voiliers rapides traditionnellement conçus pour la pêche aux poissons-volants, et leurs équipages. Les catamarans de sport et les trimarans océaniques les ont accompagnés pour un dernier tour de rade qui n'a pas manqué d'allure. Ce soir, le feu d'artifice de clôture sera tiré au-dessus du port du château et de l'entrée de la Penfeld vers 23 heures. Mais attention, car les derniers feux ne siffleront pas définitivement la fin d'une si jolie partie. Il reste encore demain et la grande parade en rade.

 

 

Inauguration du Village Indonésie
En ce mercredi matin, la grisaille n'aura pas réussi à gâcher la belle fête que l'Indonésie avait réservée à la délégation officielle pour l'inauguration du Village. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les danses tribales, les musiques et les couleurs chamarrées des costumes traditionnels ont largement réchauffé les quais du Port de Commerce. François Cuillandre, Maire de Brest, et Jean-Claude Lardic, adjoint au maire de Brest, l'Ambassadeur d'Indonésie, Monsieur Rezlan Ishar Jenie,  accompagné notamment de Mr Kompas, représentant du Ministère de la Pèche indonésien ont parcouru les différents stands du Village où chacun avait réservé à la délégation officielle un accueil des plus chaleureux : dégustation de cocktails de fruits exotiques, découverte des sandeqs et des arts traditionnels et remise de cadeaux. Syafsir Akhlus, Conseiller de Coopération Scientifique et culturelle de l'Ambassade d'Indonésie : « Nous tenons à remercier les Tonnerres de Brest de nous avoir invités. C'est l'occasion pour nous de présenter notre pays, notre culture. A travers ces échanges culturels, nous apprenons à mieux nous connaître. La visite de notre Ministre de la Pêche montre qu'au-delà des festivités, le but est de mettre en place des coopérations réelles entre les deux pays, en particulier dans le domaine scientifique et océanographique ».

L'Indonésie, invitée d'honneur

L'Indonésie et ses 17 508 îles forment le plus grand puzzle maritime mondial et certaines “pièces” ont un nom qui sent l'aventure : Java, Sumatra, Bornéo ou Bali. L'occasion de prendre le large avec les Tonnerres de Brest et de découvrir ce pays fascinant ! De fait, le village ressemble à un port indonésien, une étape de la route de la soie qui passerait par la rade de Brest. Le bécak (vélo pousse-pousse) circule entre les boîtes de krupuk (biscuits vendus dans la rue) et les Kaki Lima, ces restaurants sur charrette qui vendent beignets, fruits coupés, ou boulettes de poisson. Dans les airs, les cerfs-volants se disputent le ciel et les visiteurs peuvent s'initier au gamelan, le tambour traditionnel ou s'essayer au “batik indonésien”, une technique d'impression qui a été inscrite par l'UNESCO au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Des troupes de ballets Dayaks et Kutai animent le village pendant que les charpentiers travaillent sur une coque de bateau de pêche. Il y a également des films, de la vannerie, des photos, des dégustations… Bref, presque autant de choses à faire qu'il y a d'îles dans l'archipel.
 
Sans rire… des Sandeq ?

Ces incroyables trimarans indonésiens sont originaires de l'île Sulawesi. Bateaux de pêche à l'origine, les trois modèles présents à la fête sont bien des bateaux de régate, plus grands et plus toilés. Pouvant atteindre une vitesse de 15 ou 20 nœuds, ce sont de loin les plus rapides de toute la flottille traditionnelle présente à Brest ! Gert Lehman, charpentier au Chantier du Guip, est allé choisir les Sandeq sur leur île au mois de septembre dernier. « Pour les transporter j'ai dû découper certaines pièces qui ne rentraient pas dans le container, et nous les avons remis en état ici juste avant la fête.  C'est tout un savoir-faire de naviguer à bord de ces bateaux. Le Sandeq garde son équilibre grâce au poids de l'équipage qui va se mettre sur le flotteur au vent, en bambou. Comme le bateau est très long, il n'est pas très manœuvrant mais procure de très bonnes sensations ! »

Et aussi…

Lancement du quai des Records au port du Château
Brest aime accueillir ces marins d'exception qui ont choisi la ville comme plate-forme de départ et d'arrivée de leurs aventures maritimes. Les Brestois et tous les amoureux de la mer et des marins sont venus en nombre à toutes les arrivées de records antérieurs. C'est pourquoi, Brest a choisi de leur rendre hommage en leur offrant « une promenade des records » sur le quai Eric Tabarly au port du Château se matérialisant, au sol, par les empreintes de mains des navigateurs ayant battu un record. Ce projet a officiellement été lancé ce mercredi 18 juillet à 16 heures, sur le stand de Brest métropole océane, en présence de François Cuillandre, également président de Brest métropole océane et d'Olivier de Kersauson. Les premières plaques seront posées sur site début 2013.

Le SHOM, guide de tous les marins
Installé au sein du pôle technologies maritimes sur la rive droite de la Penfeld, le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine joue un rôle indispensable, voire vital, pour les marins, quels que soient leurs métiers. A l'occasion des Tonnerres de Brest, un espace de 150 m² vous présente ses différentes attributions et les matériels dont il dispose : hydrographie générale, soutien de la défense, soutien aux politiques publiques. Et, vous aurez sans aucun doute remarqué la présence du « Beautemps-Beaupré » qui, le temps des fêtes, vous ouvre sa coupée. La silhouette blanche de cet impressionnant bâtiment hydrographique tranche incroyablement aux côtés de celle de son voisin de quai, le Götheborg.  C'est aussi ça les Tonnerres de Brest : richesse et diversité du patrimoine maritime mondial !

Constructeurs d'un jour

Construire un bateau en six jours… C'est possible ! Sur le stand de la construction navale, les apprentis charpentiers l'ont fait. Plusieurs associations et un lycée se sont côtoyés et ont construit canots et canoës pour le plus grand bonheur des visiteurs captivés par l'activité du chantier éphémère.  Parmi eux, six canoës caïmans étaient en chantier, construits par les ‘visiteurs-stagiaires' de l'Atelier Bois Courbe, qui mettait en place l'activité pour la deuxième fois aux fêtes maritimes de Brest. « Ces amoureux du bateau n'ont pas de profil particulier, raconte Thierry Piat, l'un des deux formateurs. Certains sont bricoleurs, d'autres le deviennent pour l'occasion. Mais tous sont très bons élèves. Ils ont commencé vendredi à travailler la matière première, de longues lamelles de contre-plaqué marin. Avec Samir Antri-Bousar, le fondateur de l'Atelier, nous organisions un briefing avant chaque étape de la construction, découpe, assemblage…»  Ce mercredi a été l'heure de la consécration pour les constructeurs d'un jour qui ont mis tant d'ardeur à la tâche. Après une procession en musique depuis les chantiers, les embarcations ont été mises à l'eau en grande pompe à la cale du 3e bassin du port de commerce.

Les toiles de mer dans le « hangar à patates »
En 1991, Hugo Canesson et les organisateurs de Brest 92 envoient par la poste une plaque de bois vierge (de l'iroko de 80cm sur 30cm) à tous les participants inscrits de la première édition des fêtes maritimes et leur demandent de représenter leur bateau, leur port d'attache ou tout ce qui symbolise leur univers maritime. Lorsque les bateaux arrivent à Brest, à l'été 92, les premières plaques ont fait le voyage. Pas moins de 300 « Toiles de Mer », un condensé de tradition maritime, d'amour des bateaux, de passion reportés sur ces représentations très diverses. L'étonnant patchwork tisse un lien universel, celui de marins qui expriment librement l'objet et la représentation de leur passion. Durant les éditions suivantes, du monde entier, les marins n'ont cessé de rapporter leur plaque décorée : peintures, objets sculptés, bois flottés rapportés... Vingt ans après l'arrivée des premières,  huit nouvelles Toiles de mer apportées cette année s'ajoutent aux 1170 exposées à Brest sous le «hangar à patates»,  au cœur de la fête. Pour le grand plaisir des visiteurs.

Espace Chiloé
Lors de cette 6e édition des fêtes maritimes de Brest, la province de Chiloé au Chili était la seule représentante d'Amérique du sud. Peuplé par 150 000 habitants, l'archipel est renommé pour ses maisons sur pilotis et ses églises en bois (classées au patrimoine mondial de l'UNESCO). C'est un important lieu de pêche où la construction de bateaux en bois n'a jamais cessé. Sur cet espace, près du deuxième bassin de Penfeld rive droite, le public a pu découvrir un stand des ancres chilotes, un atelier de tissage ainsi que des expositions de maquettes d'embarcations traditionnelles et de vannerie.
 
La SNSM en force à Brest
Toujours là quand on a besoin d'eux, les Sauveteurs en Mer sont bien évidemment présents à la fête ! Ils assurent d'ailleurs la sécurité des hommes tous les jours dans la rade. A terre, les Sauveteurs en Mer les stations du Conquet et de Portsall se succèdent pour présenter leur activité, et notamment le centre de formation des nageurs sauveteurs de Brest, et proposer à la vente une foule de vêtements et d'objets siglés à leur effigie. « Nous allons beaucoup au devant des jeunes, ils viennent prendre une photo souvenir, essayer nos nouvelles combinaisons… Ils sont très réceptifs » explique Caroline, canotière embarquée de la station de Portsall. Au port, une dizaine de canots tout temps de toutes les époques sont présents : des tout premiers à rame et à voile jusqu'au dernier né équipé d'une cale à zodiac sous le pont du bateau. Mais la SNSM ne fait pas que de la figuration ! Tous les jours les zodiacs du centre de formation ont sillonné la rade pour assurer la sécurité de la multitude de bateaux qui participe à la fête. Chaque jour un canot tout temps complétait le dispositif. On l'avait dit, ils sont indispensables !

Départ de la grande parade, demain à 10 heures
Vieux gréements, bateaux de travail, de course, de la Marine, vedettes à passagers…  Demain à 10 heures, tous s'élanceront pour la grande parade entre Brest et Douarnenez. Au total, plus de 900 embarcations se retrouveront sur l'eau. Autant le dire, c'est une véritable armada qui défilera dans la rade et longera la presqu'île de Crozon avant de rejoindre Douarnenez. Pour ceux qui n'auront pas la chance d'être sur l'eau, les points de vue pour profiter du spectacle sont nombreux : la grande digue du port du Château, le sentier côtier menant au phare du Porzic, les Tas de Pois ou encore la pointe du Toulinguet. Impossible de manquer le spectacle !

 

 

Remerciements à Géraldine BONNEAU & François QUIVIGER (Rivacom)

Remerciements à Simon Cohen, Dominique Le Roux, Marcel Mochet

et au Studio Ben, Photographes des Tonnerres de Brest.

17 july - A journey from Mexico to Vanikoro… at the Tonnerres de Brest

After Morocco, Russia and Norway, this Tuesday it was Mexico's turn to shine as guest nation at Brest 2012. This was a big debut for Mexico and for Brest as this is very first time the country has come to the Tonnerres de Brest with its offerings. On display were exhibitions, treasures from the ocean depths and tortillas of course! However, surely the real showstopper had to be the Cuauhtémoc, the elegant Mexican three-master. Indeed the sail training ship was a fantastic sight for the crowds, who were out in force again, particularly as the skies cleared leaving beautiful blue skies and a fine breeze. It was also a fine way to highlight what was one of the most incredible scientific expeditions of all time, which left the port of Brest in 1785, only to be lost with all hands in 1788 offshore of Vanikoro in the Pacific Ocean; an expedition led by Lapérouse.

 

Mexico, today's guest nation

At the Tonnerres de Brest this Tuesday 17 July, Mexico was the guest nation and for just reason. The maritime history of Mexico spans over 30 centuries and two oceans, from the beginning of Mayan civilisation, but for many today it was a veritable journey of discovery for European visitors. For many the star of the Mexican village was the Cuauhtémoc, a beautiful three-master measuring nearly 90 metres in length and visiting Brest for the first time. 
This display of grandeur is a reflection of the maritime history of Mexico, which stretches over 30 centuries and two oceans, from the beginning of Mayan civilisation. It has crossed tacks with the boats of Europe and France in particular many times since the epic journeys by the conquistadors in the early 16th century through until the heroic resistance of the port of Veracruz (to attacks in 1825, 1839, 1847 and 1914, which were respectively launched by Spain, France and America) and including the Mexican expeditions made by Napoleon III. Largely unknown by the general public in Europe, the maritime heritage of this country is open to research and discovery, both by visitors and the Mexicans themselves through an in-depth scientific exhibition on display in various marquees in photo format providing visitors with a veritable journey of discovery!

Inauguration of the Mexican Village
Late morning today, the Mayor of Brest, François Cuillandre, went along to the inauguration of the Mexican village on the right bank of the Penfeld, to inaugurate the village of this grand maritime nation. The village testifies to an age-old maritime heritage for which Mexico is very much committed to sustainable development. Jean-Claude Lardic, Deputy Mayor of Brest, highlights the importance of the presence of the Mexican delegation: “Mexico, today's guest of honour at the Tonnerres de Brest, is a great maritime nation and represents the South American continent. Brest and Mexico have some solid relations developed through their scientific cooperation, with the focus on the oceanographic domain in the Gulf of Mexico. In accepting our invitation, they have done us the honour of coming along with the splendid Cuauthémoc, a three-master belonging to the Mexican Navy.”

From the cradle of humanity to Brest 2012
Ethiopia is also present in Brest, indeed this is their third time, and they have brought us their oldest, most fragile boats, yet they couldn't be described as ephemeral. Indeed the papyrus open boats from Lake Tana have been around since the time of the Egyptian temples over 5,000 years ago, and others made of balsa from Lake Tchamo have been around for over 20,000 years.

This morning at 1030 hours, 7 to 8 Ethiopian pirogues descended the Penfeld to greet the Moroccan village, that of Norway and finally Mexico, to whom the day is dedicated.
For José-Marie Bel, President of the Queen of Saba association, which represents Ethiopia at the festival “It's a profession of faith. We need to make people aware of the Ethiopian heritage in countries beyond its borders as it's especially rich in treasures as the cradle of humanity…”

Some news of Mister Lapérouse…
Throughout this Tonnerres de Brest 2012, the “Brest in the time of Lapérouse” programme transports visitors two centuries back in time. An emotional sequence on the site this afternoon with a very special visit from the descendants of Jean-François de Galaup, the Count of Lapérouse, and representatives from the town of Albi, which is where the famous Naval officer was from.
Quotes from the boats
Franckie' 83 years old: “I'm the skipper of Fabienne, which is a 1959, an oak crayfish boat. I travelled up from L'Aber Wrac'h (to the South) and I took it quite slowly so the journey took about 5 hours, but she's proved her seaworthiness already!”

Ronan Begoc, staying on a boat at the show: “I've been to the every Tonnerres de Brest festival since the start. I really like the mixture between what's on the water and what's on land. The nightly parade of boats and the beautiful classics are really interesting and I like the fact that everyone is happy here so the atmosphere is always great. All the visitors are happy and you're never disappointed at the festival. It's a lovely exchange of ideas and histories and it is a reminder of where we've come from and it's interesting to see the difference between old and new.”

Keith and Lynne Tullett (Vivona): “We're here with our 12 tonne Hillyard and our son and daughter, Alex and Rose are here on their 9 tonne Hillyard, Dawn Lady. We journeyed here from Falmouth, which took us about 24 hours, whilst our children made it here in 22 hours. There were a number of us making it here together and conditions were pretty lumpy at times with a Force 4, 5 or 6, but we managed a top speed of about 8.5 knots, which was pretty good going. We've been coming here for the past 4 editions, the last two on the Hillyard, and we really enjoy the atmosphere here. I even got to shake hands with President Hollande when he came to the show so you can't say better than that!”

Dave Stickland (Tashana): “The trip from Falmouth took us about 30 hours as we went around the outside of Ushant at the time as the tides weren't favourable. This is our first time at the Brest festival and it's very well organised and out on this pontoon it's nice and quiet and you're ideally placed for all the fireworks too, which have been brilliant. We're given everything we need on arrival to ensure that we're environmentally friendly too, which is quite something.”

Ronan on a Muscadet: “This boat has been a member of the wider family since she was built in 1965. On the way there she did about 6.5 knots upwind and 9/10 knots under spinnaker. This is the second time my father and I have attended Brest twice now as the ambiance is great and there's always something new and exotic to see and it's great having so many boats on the water.”

Mr Dengrenuine on a Mousquetaire with his 3 kids: “Designed by Herbulot, this is the legendary sailing boat for the Les Glenans islands and the second series had this little transparent dome, which is obviously a great help with vision in a storm. We're the 4th owner. It's our first time at the Tonnerres de Brest and we're really enjoying it. There's really something for everyone so plenty to keep the kids occupied!”

Chris Stone (Master of Hardiesse): “We sailed to Brest from Falmouth in a steady north-westerly wind. We travelled around 140 miles with a tour around the outside of Ushant. She's a 1974 Percy Dalton design auxiliary gaff ketch, with an L.O.A. 15.3m and a displacement of 40 tonnes. She is a sail training ship so we usually have 14-17 year olds aboard during the school holidays. It's the kind of event you can enjoy whatever you age so that suits us!”
Jonathan Cully (Jorodeta): “Nine of us, three families, have sailed from Newry in Northern Ireland to here in Brest on this boat, the youngest being just 4 years old. It was very lumpy around the Scillies and took us around a week. It took us 19 days to get the boat ready for the trip from northern Ireland. She's about 14m and weighs in at 20 knots but you can get around 10/15 knots at best, but an average of around 7.5kts. It's great to be here and there's lots to see. Best of all is sailing with all the other boats around the harbour – you don't get a chance like that very often!”
Tomorrow's programme can be found online.

Tuesday spotlight: Tall ships – Cuauhtémoc
Today saw the very first visit to the show of Cuauhtémoc, is a three-masted vessel measuring 89.72m, whose purpose today is to organise, train and enrol, equip and direct forces under the command of the Mexican Navy for the accomplishment of its overall mission and the full exercise of its functions. She is also intended to cooperate with the Mexican Government by safeguarding the legal framework, carry out different activities in order to safeguard and protect the sovereignty of the State and protect maritime, lakeside and river traffic within its territorial jurisdiction as directed by the Supreme Command. Her home port is in Acapulco, Mexico and she is named after the last Aztec emperor, Cuauhtémoc, whose name means “Swooping Eagle”. The figurehead represents the young Cuauhtémoc at the beginning of the 16th century and reflects a time when Hernan Cortes colonised this civilization for the Spanish crown. The Aztecs were defeated after a gruelling siege on their capital and Cuauhtémoc was taken prisoner, but not even torture could force him to reveal the location of the treasure so Cortes had him executed. Since then, for Mexicans he has represented fighting spirit and independence. Launched in Bilbao in 1982, the Cuauhtémoc has enjoyed many adventures at sea. She covered 26,000 nautical miles in 180 days, crossing the Atlantic in 17 days, and rounding Cape Horn in 1993. Its cadets working amongst its masts are a sight to behold. The training-school devours the miles for the past three decades: author of an Atlantic crossing last just 17 days, she even rounded Cape Horn in 1993.

Tuesday spotlight: Classics and their architects – John (‘Jack') Laurent Giles (1901-1969) was a famous yacht designer. He and his company designed more than 1000 boats from cruisers, racing yachts to "megayachts". He is best known for his design of displacement sailing yachts like the famous 7.6 metre Vertue of which 230 boats made, or Wanderer III. His famous Myth of Malham (designed in conjunction with John Illingworth) a revolutionary light displacement racer, inspired by developments in aeronautics. The novel design helped win the Fastnet Race in 1947 and 1949. The updated Miranda IV of 1951 had a rudder separate from the keel, which heralded the arrival of the modern period of yacht design.
Laurent Giles described as part of his design philosophy that a yacht should have ‘the utmost docility and sureness of manouvering at sea, in good or bad weather'.
His boats were designed to maintain a steady course with minimal action by the helmsman but respond instantly to the helm if the need arose. He was awarded the honour of Royal Designer for Industry in 1951.
The Laurent Giles sailing yacht archive includes the famous and prolific Vertue, Wanderer and Brittany Classes as well as many one off custom designed auxiliary cruising yachts, motorsailers and Super-yachts,  International 12m, 8m & 6m Class racing yachts. Inshore and Offshore racing yachts, I O R, Channel Handicap and one design racing yachts, day boats and dinghies. The motor yacht collection includes displacement, semi displacement cruisers, hi-speed craft and speed boats and beach boats. Super-yachts and tenders, Pilot Cutters, fishery protection cutters, ferries, harbour launches and service vessels. Survival craft, lifeboats, working boats, tugs and a wide variety of other diverse commercial vessels complete the portfolio.
Laurent Giles has collaborated with most of the leading production boatbuilders of his time, Azimut, Bennetti, Cheoy Lee, Bowman Yachts, Moody, Salterns, Seamaster, Valdettaro, Westerly Marine Construction and Westerly Yachts to name a few. Individual classes include Centaur, Longbow, Discus, Konsort and Konsort Duo, GK 24 and GK 29, Salar 40, Carbineer & Grenadier, Giles 38, the R.N.S.A 24, Sopranino, Trekka, Audacity and many more.

There are three of Giles' boats at the Tonnerres de Brest: Aziliz, Madalaine and Tumbelina. Aziliez is a Westerly Centaur and has an LOA of 8.7m. Dennis Rayner's designs had launched Westerly Marine in the UK as a successful yacht production company, but by 1967 it was felt that fresh ideas were needed for a new range for the 1970's. Jack Giles of Laurent Giles had recently launched "Bluebird of Thorne", a 50-foot twin keeler, for which he had done extensive tank testing. The tank testing decided it; he was the man to approach for the new state of the art twin keel designs. The first effort was a bit of a disaster, since Laurent Giles had come up with what amounted to a development of the existing Westerly 25, which David Sanders thought was "all curves and no substance." David Sanders was very disappointed and said so to Jack Giles who immediately perked up and said "so you want a proper yacht?"
The result of this co-operation, the "Centaur", has a very low waterline over beam ratio, a clean canoe body and twin bilge keels of aerofoil section. Under sail the boat performs remarkably well to windward at a very modest angle of heel and under power did all that was expected of her and, in addition, showed unusually good handling characteristics when going astern. The layout below decks is spacious for a boat of only 26ft, overall having four comfortable 6ft. 6in. berths, a separate toilet compartment and a dinette arrangement, which can be converted into an additional double bunk. Despite the space below decks, there is still a 6ft. 6in. self-draining cockpit, a feature of the boat,which appealed to the American market to which an appreciable number of "Centaurs" were exported. The Centaur was officially launched at the London Boat Show 1969, and was an immediate hit worldwide.  

 

17 juillet - Un voyage de Mexico à Vanikoro… aux Tonnerres de Brest

De Mexico à Vanikoro…

Après le Maroc, la Russie et la Norvège, ce mardi, c'était au tour du Mexique de se retrouver sous les feux de la rampe. Les sombreros de la mer, pour leur première venue aux fêtes maritimes brestoises, ont ainsi ouvert les portes de leur village au son des mariachis. Expositions, trésors enfouis au fond des océans et tortillas étaient au menu du jour. Mais le vrai héros de ce mardi 17 juillet aux Tonnerres de Brest 2012 a été le Cuauhtémoc, l'élégant trois-mâts barque mexicain.

 

Le Mexique à l'honneur
La mer a façonné le Mexique pendant des siècles, ce “désert entre deux mers” comme on le qualifie parfois, et c'est pour comprendre cette évolution passionnante que le village Mexique met sur pied une grande exposition sur son stand. “Patrimoine Maritime du Mexique” permet de mieux comprendre la relation au travers de différents thèmes : l'époque préhispanique, le commerce et la navigation, les grands faits de l'histoire maritime, les patrimoines côtiers et navals ainsi que le patrimoine subaquatique. Ce dernier chapitre reflète l'image d'un pays qui, depuis quelques années, part à la recherche de sa mémoire enfouie sous les flots. Ainsi, un chantier archéologique a été lancé en mai 2012 au large de Vera Cruz pour rechercher l'épave du Nuestra Señora del Juncal, navire amiral de la flotte de la Nouvelle-Espagne, qui a coulé à pic le 1er novembre 1631. L'aventure est relatée sur le stand. On vous y sert également quelques spécialités mexicaines (tortillas, fricoles).
  
Inauguration du Village Mexique

En fin de matinée, le Maire de Brest, François Cuillandre, s'est rendu rive droite pour inaugurer le village de cette grande nation maritime. Le village témoigne d'une histoire et d'un patrimoine maritime séculaire pour lequel le Mexique est engagé dans une démarche de développement durable. Jean-Claude Lardic, Adjoint au Maire de Brest, souligne l'importance de la présence de la délégation mexicaine : « Le Mexique, invité d'honneur de ces Tonnerres de Brest, est une grande nation maritime et représente le continent sud-américain. Brest et le Mexique entretiennent de fortes relations à travers des coopérations scientifiques, notamment sur le domaine océanographique dans le Golfe du Mexique. En acceptant notre invitation, ils nous ont fait l'honneur de venir avec le splendide Cuauthemoc, trois-mâts barque de la Marine Nationale Mexicaine ».
 
Le Cuauhtémoc, impérial en son village
Le majestueux trois mâts barque le Cuauhtémoc règne en maître sur le village du Mexique de la fête. Construit à Bilbao en 1982, le navire-école est pour la première fois présent à Brest et fait forte impression, particulièrement lorsqu'il s'illumine à la nuit tombée…  Nommé en l'honneur du dernier empereur Aztèque, son nom signifie « Celui qui fond tel un aigle (sur sa proie) » en langue nahuati. Ce dernier, représenté sur la proue du bateau, confère à la réplique historique son esprit de combativité et d'indépendance. Ses capacités maritimes sont au service de l'instruction des cadets mexicains qui sillonnent le monde en guise d'apprentissage. Le navire-école avale les milles depuis trois décennies : auteur d'une traversée de l'Atlantique en seulement 17 jours, il double même le cap Horn en 1993.Digne représentant du Mexique, il illuminera ce soir la Penfeld, ses cadets à poste dans les vergues… Un spectacle à ne pas manquer. Et n'oubliez pas, bateau est ouvert à la visite chaque jour de la fête !

Mais aussi…
 
Mission Rose des Vents - 350 enfants à l'assaut des Tonnerres de Brest 
Parc à Chaînes, 14 heures : près de 350 jeunes brestois, âgés entre 8 et 12 ans, ont investi les Tonnerres de Brest. Grand Organisateur de cette chasse aux trésors, Yves Quiniou, Directeur général de Brest métropôle habitat, ouvrait la marche et témoignait de l'engagement de l'Office de l'Habitat auprès des citoyens brestois : « De manière systématique, tous les quatre ans, l'Office participe à la fête en fournissant des tickets à ses locataires. Cette année, cela représente 36 000 tickets. Dans le cadre des 90 ans de BMH, nous avons accru notre participation. Outre la rénovation de la Fée de l'Aulne, nous avons prolongé nos actions auprès des quartiers, notamment, en associant les enfants à la fête dans le cadre de l'opération « Trésors de Brest ». Cette chasse aux trésors regroupe plus de 350 enfants des grands quartiers brestois. BMH représente sur l'agglomération de Brest plus de 30 000 habitants. Notre implication dans les Tonnerres de Brest était donc une évidence ».
 
« Voyage au cœur des pôles »
L'Institut Polaire a 20 ans cette année, tout comme les Tonnerres de Brest. Créé en 1992 au moment où la ville cherche à se diversifier, l'Institut Paul-Emile Victor est l'emblème de l'excellence scientifique brestoise. Nommé d'après le célèbre explorateur, l'IPEV est à l'origine de nombreuses expéditions en territoire Arctique et Antarctique. Pour les 20 ans de l'Institut et à l'occasion des fêtes, un Espace Polaire de 1200m2 d'exposition en plein air a été ouvert au public, retraçant le travail réalisé au fil des ans dans les environnements les plus hostiles. Les noms lointains raisonnent : les Kerguelen, Ny-Alesund… Tout au long du parcours très ludique, ce sont avant tout des histoires d'hommes qui sont racontées. Les aventures de ceux qui, au plus proche de la nature, ont su apprivoiser les environnements les plus hostiles pour mieux les comprendre et les respecter. Un voyage à la pointe de la découverte scientifique.

Quelques nouvelles de Monsieur de Lapérouse… 
Tout au long de ces Tonnerres de Brest 2012, l'animation « Brest au temps de Lapérouse » vous transporte deux siècles en arrière. Séquence émotion sur le site cette après-midi avec la venue exceptionnelle de descendants de Jean-François de Galaup, Comte de Lapérouse, et, des représentants de la ville d'Albi dont était originaire l'illustre officier de Marine.
 
« 20 Years Old in a Harbour » : jeunesse et culture au-delà des frontières
A travers cinq grands ports jumeaux d'Europe – Cadix, Constanza, Kiel, Plymouth et Brest – l'Espace International, situé rive droite Penfeld, vous propose  de vous glisser dans la peau d'un jeune Européen : stands, expos et spectacle de jeunes artistes amateurs, originaires des cinq villes jumelles, mis en scène par le talentueux chorégraphe brestois, Herwann Asseh.
 
Les ports d'intérêt patrimonial de la presqu'île de Giens lauréat du concours Mémoire des ports d'Europe
 
A 17 heures ce mardi après-midi, sur l'espace Patrimoine Maritime, à proximité du 5e bassin, a eu lieu la remise des prix du concours Mémoires des ports d'Europe dont le but est d'encourager l'ensemble des communes de toute l'Europe possédant sur leurs territoires un port maritime ou fluvial à inventorier, étudier, préserver et mettre en valeur leur patrimoine. Le Premier grand prix toutes catégories a été décerné à Les ports d'intérêt patrimonial de la presqu'île de Giens, un projet présenté par la ville d'Hyères et les associations La Partègue et les Amis du Niel.
 
Opération bouteilles à la mer
L'association Blouses Roses accueillera ce mardi matin sur le site des Tonnerres de Brest 2012, la marraine de l'antenne brestoise, la sélectionnée Olympique de voile, Camille Lecointre.  A l'occasion de l'opération Bouteilles à la mer, la jeune femme accompagnera des enfants malades et leurs parents à bord du Götheborg, trois mâts suédois, afin de déposer des bouteilles à la mer confectionnées par ces enfants des hôpitaux de Brest. Puis l'après-midi, elle ira à la rencontre des enfants qui ne peuvent pas se déplacer, à l'hôpital Morvan, et sera accompagnée par des musiciens et équipages des Tonnerres de Brest.
 
Les plus vieux bateaux du monde sur la Penfeld

L'Ethiopie, présente pour la troisième fois à Brest, nous amène les plus vieux, les plus fragiles, les plus éphémères bateaux du monde. Ephémères ? Pas tant que ça… Les canots en papyrus du lac Tana étaient déjà représentés dans les temples égyptiens il y a plus de 5000 ans, et les autres en balsa du lac Tchamo sont eux connus depuis plus de … 20 000 ans. Alors on parle plutôt de développement durable pour ces bateaux construits à 100% en matériaux biodégradables. Ce matin à 10h30, sept à huit pirogues éthiopiennes ont descendu la Penfeld pour aller saluer les villages du Maroc, de la Norvège et du Mexique. Pour José-Marie Bel, président de l'association Reine de Saba qui représente l'Ethiopie aux fêtes, « c'est une profession de foi. Nous nous devons de faire connaître le patrimoine éthiopien au-delà de ses frontières. C'est un bateau inscrit dans la pierre, celui dans lequel on représente Moïse enfant descendant le Nil… ».

 

Remerciements à Géraldine BONNEAU & François QUIVIGER (Rivacom)

 

A Norse Flair to Brest 2012 !

The Tonnerres de Brest this Monday was a thrill to the senses with Norway today's guest nation and Brittany's farmers and fishermen honoured on Brest's docks. For Norway this event has really become a tradition since the countries of Scandinavia haven't missed a single edition of the maritime festival since the event began back in 1992. Clad in their finest Bunads, the traditional Norwegian costume, the nation provided visitors with a very warm welcome throughout the day. The Breton farmers meantime, also had plenty to lure visitors to the "Terres et Mers de Bretagne” village, where they'd concocted a special programme around star chefs, tastings of local products, famous protagonists from the world of TV, sailing and cuisine, photo exhibitions and traditional fishing boats, the latter tacking about the port with the Norwegian fleet giving Brest a taste of the North Sea.

 

20 boats for the 20th anniversary

Our Norwegian friends have pulled off the challenge they set themselves 4 years ago: to bring us at least 20 boats for our 20th anniversary of the Tonnerres de Brest! The MS Sjøkurs, 85m, an old ferry from 1956 (in the commercial port), the Statsraad Lehmkuhl, 98m, one of the most beautiful three-masters in the world, the Halsnøy, a copy of a craft from the year 200, Gaia, a superb replica of a drakkar (which will be joined by the Dreknor, a replica "sistership” from Cherbourg), the Vaaghals, reconstruction of a Renaissance boat found in Oslo, the Ragnvald Jarl which was part of the fleet of "Express Coastal boats", the Folkvang, a Grovfjord cutter, in the far North, which is 101 years old, the RS 10 Christiania, an old lifeboat from 1895 designed by Colin Archer, Kamalie af Lister, a replica of a pilot boat designed by Colin Archer; Enigheten, a replica of a boat linked to the history of the Norwegian Constitution 1814 and Havørn, a White Sea yacht inspired by Roald Amundsen's Fram. There are also a dozen traditional craft and archaeological replicas, with the smallest boats out on the hard in the village and then launched for the occasion. Among the latter group is the Halsnøybåten, reconstituted from archaeological remains which date back to before the year 400, the Vaaghals, a replica of a XVIe boat, some small combined row and sail boats with square sails ("Geitboat", "Hog"),  the Fyring built according to a model of the viking boats from Gokstad (IXth), a nordlandsbåter (Norland boats) by the boat builder Ulf Mikalsen, a Sognebåt, a kind of canoe for the inner fjords and several "oselvars" (Norway's small ‘national' boat).

Norway's national boat
It is only fitting in this fine celebration of Norway and its treasures, that the country's national boat is on display of course. The ‘Oselvar' is a clinker built boat with thin, very wide planks. Construction begins with the first planks being sewn together between the stems and the keel and then the ribs (joists) are inserted. A four-oared boat would have three planks on each side. Oak was used for the keel, stems, rowlocks and the bent piece of wood that connected the keel and stem. The rest of the boat was built in pine. The work of every boat builder begins in the forest. He has to find pine trees suited to boat building (large trees) and wood which is the correct and natural shape for use as ribs, rowlocks etc. One essential element of the boat's construction is the ‘halsane', which are corkscrew shaped, virtually triangular planks that give the bottom of the boat its form towards the stems. The planks were traditionally shaped with an axe, but they have also been fashioned by using a technique incorporating steam and weights.

A Norwegian village in Brittany

In the show's Norwegian village, tThere are traditional wooden houses, with exhibitions and craft workshops centred around coastal culture and protection of maritime cultural heritage, conservation of the intangible cultural heritage (national and international scale), marine technology, innovation and development, sustainable management of nature and culture.
The importance of young people learning their craft from the older generation is a point really drummed home by the villagers. Traditional boats are not built using drawn plans but this effectively means that there are no recorded line drawings, not that there are no plans at all. Instead boats are built to a system of proportions pretty much throughout Norway. Almost all of the critical measurements used in the construction of the boat are related to the length between the points where the garboard intersects the keel/stem at the bow and stern and the angle of the planks at certain points on the boat are also known. Boats like these would usually be planked without any transverse frames or moulds, transverse members instead being added after the planking was finished.Other boat building regions in Norway include Afjord, Sunnmøre, Nordland, Hardanger, etc. and each are synonymous with the building of different sizes of boat. In the Afjord region you might start off with a faering, moving up in scale to a saekstreng (or seksring), halvfjer-rømming, fyreng, femrøing (or lestabåt), fembørdeng (or fembøring), toskgarnsbåt, and storbåt (or Lofot-båt), but in another region boats may be scaled differently. Boats can be identified per region by the shape of the forefoot, sheer, and stem profile. These forms can vary quite a lot between areas but there is little difference in shape from one size to the next in boats from the same region.

The basic shape of the boat is governed by the stem, the keel (or flat bottom) and the transom or aft stem. Occasionally a removable mould would be used amidships to guide the builder as the planks are created but old Norwegian methods dispensed with moulds, relying instead on the eye and the hand and carefully measured sticks from the roof beams of the build shed to keep the strakes down when planking. The curve on the bottom edge of the plank, combined with its bevel, establish the final shape of the hull within the above structure.

Brittany's Terres et Mers' Sensations 
In addition to Norway's big part in today's festivities, Brittany's Terre and Mer proved to be a huge lure for visitors to the show. Among the many attractions were cookery lessons with Olivier Bellin, who has secured a massive haul of awards over his career. The most familiar of these, for those of us outside France, are his two Michelin stars. He is the leading light at L'Auberge des Glazicks in nearby Plomodiern. Another guest star was Lionel Lemonchois who's most notable feat was a blindingly quick record for the Route du Rhum translatlantic race. He is at the show as skipper of Prince de Bretagne.

Farmers and fishermen out in force at the Tonnerres de Brest
1,500 farmers and fishermen from the local region have also gathered together to promote their passion and chat with the public. Some of the real successes from the Terres et Mers de Bretagne village have been the animals and the product tastings, the milking of cows, tours of fishing boats and much, much more! Not surprisingly Brittany's Terres et Mers village is the festival's top hub for catering, a village where you eat 100% Breton food at its best

A monumental film projection on the castle walls, every evening from 2230 hours.
Not to be missed is a spectacular artistic light creation on the theme of water (an E.T.C. creation in partnership with the GDF Suez Group): 10 to 15 minutes of amazing video images spanning 50m in width and 23m in height, using various techniques and various styles, from graphic abstraction to realism, to morphogenesis.

Monday spotlight: Tall ships – the Statsraad Lehmkuhl

The Statsraad Lehmkuhl, 98m (including the bowsprit), has to be one of the most beautiful three-masters in the world. She was built between 1997 and 2000 and is a modern yacht designed like the fast clippers of the 1850s and 1860s. She was built by students and jobseekers undergoing retraining. The project created a genuine charitable dynamic within the city of Amsterdam, increasing youth employment and highlighting the city's past as a commercial port and a hub for shipbuilding. Built for speed, she competes in International Sail Training Association contests and has an average speed of 15 knots.
Through her involvement in this association, she was able to compete for the Boston Teapot Trophy. The Boston Teapot Trophy is awarded to the ship which, at any time between 1 October and 30 September, covers the greatest distance in any period of 124hrs, which is 5 days and 4 hours. Most significantly, this must be achieved with a sail training crew on board. In November 2007, when Statsraad Lehmkuhl was on a voyage from Baltimore to Belfast with cadets from The Norwegian Naval Academy, the ship covered a distance of 1,118 nautical miles within a 124 hour period.  This translates as an average speed over the entire period of 9.02 knots. The longest distance sailed during a 4-hour period was 60 nautical miles, and the highest recorded speed was 18 knots over a short period of time. Not only is she one of the most beautiful sail training ships then, but she is also one of the fastest.
Proudly representing Norway at the Tonnerres de Brest 2012, the Statsraad Lehmkühl draws the eye with her size and elegance. Launched on 14 January 1914 as a German training ship, she was seized by the British at the end of World War One and bought by Norway in 1923, at which point she was rechristened “Minister Lehmkuhl” in honour of its Minister Kristofer Lehmkuhl. The Third Reich requisitioned the boat during World War Two, and she was not repatriated to Norway until 1946, when she became a civilian training ship. Those who want to see her sailing will have that treat on Wednesday.

Monday spotlight: Classics and their architects – Colin Archer
Colin Archer (1832 – 1921) was a Naval Architect/Shipbuilder based in Larvik Norway. His parents were Scottish, who emigrated to Norway in 1825. Prior to his career as a naval architect he spent time in Queensland, Australia, with several of his brothers running cargo vessels up the Fitzroy River when it was virtually unknown territory. He and his shipyard were known for building durable and safe ships, the most notable  of which was the ‘Fram', which participated in several expeditions to the North Pole  and, later in Roald Amundsen's historic first expedition to the South Pole. Fram is now preserved in the Fram Museum in Oslo, Norway.  Archer also designed a sturdy sailing vessel class for the Redningsselskapet (The Norwegian Lifeboat institution), which was used for many years and now is referred to as a Colin Archer. The prototype lifeboat, "Colin Archer RS 1", is still afloat and in use as a floating museum. Several other original vessels Redningsselskapet are still sailing including the Frithjof Wiese RS40.
Archer spent much time calculating how an efficient hull should be designed. To this day, people consult his work when designing new ships. He is credited with the design of more than two hundred vessels, including ‘Fram'. Archer's designs were modified for recreational sailing in the twentieth century. In 1904, he built a boat for the writer Erskine Childers named the ‘Asgard'; the boat is now in a museum and considered the "most important yacht in the history of Ireland". In 1928, the American Naval Architect William Atkin, scaled down Archer's 47-foot (14 m) Regis Voyager, a pilot boat design, to make the 32-foot (9.8 m) Eric, and in 1934 the 38-foot (12 m) Ingrid. The Eric went on to become very influential in ocean sailing, with boats such as Vito Duma's ‘Lehg II' and Sir Robin Knox Johnston's ‘Suhali'  making notable circumnavigations, the latter becoming the first boat to be sailed single-handed and non-stop around the world and winning the Golden Globe Trophy. In the 1970s, these designs were in turn adapted for GRP construction, and spawned a whole raft of popular cruising boats including the likes of the Westsail 32 and the Hans Christian range of cruising boats, ensuring the endurance of the "Archer double-ender".
There are no less than 5 Colin Archer boats at Brest 2012: Kamalie af Lister, a replica of a pilot boat, RS 10 Christiania, an old lifeboat from 1895, Velsia, Rose of Risor and Coronasia of Penryn.
Velsia was designed and built by Colin Archer in 1890
LOA 47'  (14.3 M); LOD 35'  (11.3 M)
Originally named 'Fantom' (Yard No 41) she was built to the lines of 'Vinga' (1886) but lengthened by about 2ft by increasing the frame spacing. She is constructed of oak on Norwegian pine doubled frames with a single steam bent oak strap between each main frame and supporting a cast iron ballast keel. Incredibly for a yacht of this age the hull is about 98% original, the deck about 75% and she still sports the original superstructure.  She is able to carry 1000 sq.ft of sail on her gaff cutter rig. Typically for this type of vessel she has a fairly substantial displacement of 13 Tons but she is still very manoeuvrable and given the right conditions can show many a more modern yacht a clean pair of heels. She has a Saab 2HG 18hp diesel fitted for when the breeze gets to fickle and is based in Falmouth, Cornwall, UK and has been owned by the present family for 57 years.

La Norvège aux Tonnerres de Brest : Fjords, Terres & Mers !

La Norvège et les agriculteurs bretons sont à l'honneur, ce lundi 16 juillet, sur les quais brestois. Pour la Norvège, c'est presque devenu une tradition puisque le pays scandinave n'a pas manqué une seule édition des fêtes maritimes depuis leur création en 1992. Les gentils vikings ont donc, une nouvelle fois, enfilé leurs plus beaux bunads, l'habit traditionnel, pour accueillir le public sur leur village tout au long de la journée. Les agriculteurs bretons, eux, attendaient tout le monde de pied ferme au village Terres et Mers de Bretagne. Ils avaient concocté un programme spécial, autour de l'exposition photo Agriculteurs et fiers de l'être, afin de mettre en avant les beaux produits de leurs campagnes. Mais puisqu'aux Tonnerres de Brest tout revient toujours à la mer, ce lundi n'a pas échappé à la flotte venue du haut de l'Europe. Les bateaux traditionnels norvégiens, accompagnés des autres voiles carrées, ont donné un reflet mer du Nord à la rade de Brest lors du vire-vire.

 

 

Mobilisation collective des agriculteurs et des pêcheurs
A Brest, 1 500 agriculteurs et pêcheurs  se sont unis une nouvelle fois pour promouvoir leur passion et dialoguer avec un public, qui, à chaque édition, montre un intérêt grandissant à ces professions. Les ingrédients qui font le succès du village Terres et Mers de Bretagne, en particulier les animaux et les dégustations de produits, sont réunis aux Tonnerres de Brest 2012 pour le plus grand bonheur des visiteurs qui peuvent voir et toucher toutes les productions bretonnes. Traire une vache, visiter un bateau de pêche… Les activités sont nombreuses, venez les découvrir !
 
La Bretagne à l'honneur
L'agriculture et la pêche représentent à la fois les racines et l'avenir de la Bretagne. Pour le rappeler, l'identité bretonne du village est renforcée. La langue bretonne est mise à l'honneur pour la présentation des productions et la musique bretonne résonne tous les jours de fête au sein du village Terres et Mers de Bretagne. Bagads, groupes de Fest-Noz et chants de marins se succèdent sur la deuxième scène musicale des Tonnerres de Brest 2012. 
 
« Agriculteurs et fiers de l'être »
Pour le 20e anniversaire des fêtes maritimes, pêcheurs et agriculteurs ont choisi de mettre l'accent sur la jeunesse et de valoriser une belle initiative des jeunes agriculteurs de Bretagne : une exposition de photographies « Agriculteurs et fiers de l'être », réalisée auprès de douze jeunes agriculteurs bretons parrainés par douze personnalités de la même région : Nolwenn Leroy, Christian Gourcuff, Olivier Bellin, les frères Morvan, Lionel Lemonchois, Dan Ar Braz, Soldat Louis, Jean Guy Le Floch, Irène Frain, Yvan Le Bolloc'h, Patrick Poivre d'Arvor et Laury Thilleman. A 15 heures, cet après-midi, les visiteurs des Tonnerres de Brest 2012 ont pu en rencontrer certains sous les applaudissements de la foule. Thilleman, Leroy, Lemonchois, Bellin, les Frères Morvan et PPDA ont, en effet, rejoint leurs filleuls pour un circuit de découverte des différents stands du village. Au programme : petits jeux de reconnaissance (stands criée, fruits et légumes et viande bovine), estimation du poids d'un porcelet, traite d'une vache laitière, découpe d'un poulet de Janzé avant de se retrouver sur la scène du Village et d'interpréter en chœur la chanson « Terre et Mer », et, pour le plus grand bonheur des fans, séance de signature d'autographes. 

Une forte implication  dans la restauration des visiteurs
Le village Terres et Mers de Bretagne reste le premier pôle de restauration de la fête, un village où l'on mange 100% breton. Au-delà du village, avec le concours de l'association « Produit en Bretagne », sur d'autres lieux des Tonnerres de Brest 2012, des espaces de restauration Terres et Mers de Bretagne. Cette action permet de rappeler que la vocation des agriculteurs et des pêcheurs est de nourrir les hommes et de répéter que le Bretagne est une des régions les plus performantes en Europe et dans le monde pour la qualité et la sécurité alimentaire de ses produits. 
 
Cours de cuisine avec Olivier Bellin, chef étoilé
On l'a dit, ce lundi 16 juillet était une journée particulière sur le village Terres et Mers et Bretagne. Des surprises se sont, en effet, enchainées toute la journée sur cet espace d'un hectare situé à proximité de la forme de Radoub 1 et, dans la matinée, les agriculteurs et les pêcheurs de la région ont invité le public et des jeunes agriculteurs à participer à des cours de cuisine organisés par Olivier Bellin, chef cuisinier français possédant deux étoiles au Guide Michelin pour L'Auberge des Glazicks à Plomodiern.

La Norvège
 
 
Maisons traditionnelles, séchoirs à poissons… Les vikings sont de retour, certes, mais avec un programme tout nouveau tout beau, concocté par la Fédération norvégienne pour la sauvegarde et l'utilisation des anciens bateaux et de la culture côtière. On savait le tilleul bon pour le sommeil, le public va découvrir grâce à un artisan-cordier norvégien que l'on peut également faire des cordes à partir de l'écorce de l'arbre. À propos d'artisanat traditionnel, les amateurs de tricot, de feutrage et de tissage trouveront de quoi occuper leurs dix doigts au village Norvège et la fabrication de gants en laine n'aura plus de secrets pour personne. Encore plus impressionnant, les constructions des geitbäten, nordlandsbäent ou oselvars, les embarcations traditionnelles norvégiennes, seront achevées devant le public avant d'être exposées à terre ou mises à l'eau. De plus, L'Orchestre de la Marine Royale est venu accompagner ces baptêmes… Enfin, puisqu'en Norvège on a du pétrole mais aussi des idées, les visiteurs peuvent découvrir les dernières avancées technologiques des Affaires Maritimes Norvégiennes. Un écran géant permet de suivre en direct les mouvements des navires du monde entier. 
 
Vire-vire nordique : véritable voyage dans le temps
La Norvège fête sa journée comme il se doit, et pour cause : les bateaux du Nord sont venus en nombre ! Le Moyen-âge et ses très caractéristiques bateaux Vikings étaient représentés par Gaia et le Dreknor, deux superbes répliques de drakkars. Impossible de passer à côté : une féroce tête de dragon jaillit de leur étrave ! De la Renaissance illustrée par le Vaaghals, jusqu'au début du XXème siècle et le centenaire Folkvang, cotre de Grovfjord… les bateaux du Grand Nord emmènent dans leur sillage toutes les voiles carrées présentes à la fête qui le souhaitent ! 

C'est un fameux trois mâts… le Statsraad Lehmkuhl 
Il ne passe pas inaperçu le splendide trois mâts Statsraad Lehmkuhl ! Ouvert aux visiteurs encore demain, il naviguera mercredi : avis aux curieux qui souhaiteraient le voir évoluer sur l'eau ! Cet ancien navire-école est né en Allemagne. Saisi par les anglais comme prise de guerre à la fin de la première guerre mondiale, il est racheté par la Norvège et rebaptisé « Ministre Lehmkhul » en l'honneur de son ministre Kristofer Lehmkhul qui s'en porte alors acquéreur. Armé pour les cadets jusqu'en 1972, il s'est fait depuis ambassadeur de la Norvège lors des grands évènements nautiques et notamment des régates de grands voiliers aux quatre coins de l'Atlantique. Ses 100 mètres de longueur en font aujourd'hui le plus grand et le plus ancien trois-mâts-barque au monde !


Mais aussi…

Village des Sciences et Technologies de la Mer – A la pointe de la recherche
Grand rendez-vous scientifique et didactique de ces Tonnerres de Brest, le Village des Sciences et Technologies de la Mer, piloté par Océanopolis, Brest'Aim et le Pôle Mer Bretagne, propose un parcours ludique et interactif à travers les problématiques majeures de l'océanographie. Sur le thème « Un océan, ça change énormément », l'exposition développe quatre axes de réflexion : les variations du niveau de la mer, l'interface océan-atmosphère, le vivant marin et l'adaptation des sociétés face au changement global.

Inauguration du Village des Sciences et Technologies de la Mer – Concentration de compétences

Peu avant 11 heures ce matin, Jean-Paul Alaise, initiateur du Village des Sciences et Technologies de la Mer, a accueilli les principaux acteurs de la recherche océanographique, accompagnés par François Cuillandre, Maire de Brest. L'un et l'autre nous font part de leurs objectifs :
 
Jean-Paul Alayse, ancien conservateur d'Océanopolis et organisateur du Village : « Les Tonnerres de Brest 2012 sont une excellente occasion de faire partager les compétences de la Bretagne dans ce domaine. Ces fêtes maritimes ont pris naissance autour du patrimoine maritime. Mais on peut aussi avoir une approche scientifique de la mer. Nous avons la chance d'avoir à la pointe de la Bretagne la communauté scientifique la plus forte d'Europe qui s'est réunie sur le Village. En outre, nous mettons l'accent sur les transferts de technologies entre la recherche amont et les entreprises et sur la mutualisation des compétences ».
 
François Cuillandre, Maire de Brest : « Les fêtes maritimes sont aussi l'occasion de montrer le savoir-faire de Brest dans le domaine de la recherche océanographique, et notamment en direction du grand public. Brest est la capitale européenne des sciences et technologies de la mer et se situe dans le top 5 au niveau mondial ».

Soirée exceptionnelle sur France 3, mardi 17 juillet !
Demain, mardi 17 juillet à 22h15 sur France 3, ne manquez pas l'émission spéciale en direct des Tonnerres de Brest 2012, présentée par Laurent Bignolas. Une soirée exceptionnelle de 90 minutes durant laquelle France Télévision vous propose d'embarquer dans la machine à remonter le temps et de découvrir l'histoire et les plus belles images des fêtes maritimes. Grâce aux chroniqueurs – Gurvan Musset et Sylvie Denis -, partez à la rencontre des grands navigateurs qui jalonnent l'histoire maritime, montez à bord du Göteborg, véritable exemple de démesure,  laissez-vous porter le long des côtes françaises et vivez la parade en live. Les invités : Charles Claden (commandant de l'Abeille Bourbon), Patrice Pellerin (auteur  de l'Epervier), François Cuillandre (Maire de Brest), Laila Meziane (Historienne de la piraterie) et Laurent Marvyle (présentateur  du magazine Littoral).
 

Remerciements à Géraldine BONNEAU & François QUIVIGER (Rivacom)

 

La Russie à l'honneur ce dimanche aux Tonnerres de Brest

Un dimanche haut en couleurs

Le dimanche, c'est généralement jour de grandes marées humaines lors des fêtes maritimes de Brest. Des milliers de visiteurs férus de bateaux de tradition ont pu admirer la flotte russe à l'honneur de cette fin de weekend. Dans ses multiples pavillons, le village Russie a accueilli le public venu nombreux découvrir l'artisanat balte, karélien ou cosaque avant d'applaudir les cadets du Sedov et du Kruzenstern et les chorales et les danseurs évoluant sur une scène en forme de drakkar. Du grand et beau spectacle, comme la Российская Федерация (Rossiïskaïa Federatsiïa) sait en faire !

 

Le festival de toutes les Russies 


La Russie compte plus de 32 000 kilomètres de côtes ! Longer le littoral russe, c'est passer de la fraîcheur arctique à la douceur pacifique et contempler les mers Baltique, Noire et Caspienne. La nation russe est immense et ses bateaux sont gigantesques (Le Sedov et ses 117 mètres...). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le village et son programme sont à la hauteur. Plusieurs pavillons en bois massif accueillent le public pour lui faire profiter de la légendaire hospitalité russe. Le grand pavillon central sert de scène à une magnifique exposition sur la construction navale et les expéditions des peuples de Russie. Les maquettes et les photos transportent les visiteurs en Karélie, dans la péninsule perdue du Kamtchatka, sur la Volga et auprès des cosaques de la Mer Noire. Le village comprend également un pavillon «foire aux livres» pour célébrer l'année de la promotion de la langue et de la littérature russe en France, un autre consacré à l'art et un quatrième sur le thème «Les Bateaux unissent les peuples». Une grande scène, en forme de drakkar, est installée au centre du village. Fanfare, orchestre de la Marine, choeur de jeunes marins se succèderont sur le bateau pour faire chavirer le public, tandis que des documentaires sur l'histoire franco-russe et sur la Russie d'aujourd'hui seront diffusés sur un écran situé au-dessus de la porte d'entrée du village. Sans parler de l'impressionnante flotte de bâtiments et de navires présente !

 Inauguration du Village Russie

A l'instar de son pays, le Village Russie des Tonnerres de Brest est saisissant de grandeur. Ce midi, son inauguration était à la hauteur de l'extraordinaire dispositif mis en place au 5ème bassin. Après avoir partagé un verre de vodka de bienvenue, Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France, et François Cuillandre, Maire de Brest, ont rejoint, aux sons des tambours, la délégation officielle sur la scène du village. Faisant suite aux discours protocolaires et à l'hymne national entonné par les cadets, la déambulation s'est poursuivie parmi les stands puis à bord de l'impressionnant brise-glace St Pétersbourg.

France-Russie : une amitié séculaire

Les Tonnerres de Brest ont choisi d'illustrer des siècles d'entente franco-russe à travers la mise en scène d'un événement historique qui scellera l'amitié de ces deux grandes nations. Petit voyage dans le temps. Nous sommes le 19 mai 1051 et le Roi Henri Ier s'apprête à épouser en secondes noces la jeune princesse russe, Anne de Kiev, fille du grand prince Iaroslav 1er. A 18 heures, les acteurs en costumes d'époque ont pris place sur le Village Russie et nous ont transporté en plein coeur du

moyen-âge.

L'incroyable brise-glace « Sarkt-Peterburg » pour la première fois hors de Russie !

Sur les quais du village de la Russie, tant de bateaux à admirer ! Le plus imposant d'entre eux est le brise-glace « Saint-Pétersbourg », fleuron de la flotte russe présente à Brest. Son capitaine Yarostav  Verzhbitsky a profité de la trêve estivale pour le présenter à Brest et accueillir à son bord les visiteurs brestois. « Nous avons mis six jours pour arriver jusqu'à Brest depuis Saint-Pétersbourg. C'est la première fois depuis sa construction en 2009 qu'il navigue hors de
Russie, explique le capitaine. Nous sommes fiers d'être présents pour ce grand événement ! »Le Saint-Pétersbourg est capable de briser des couches de glace d'un mètre d'épaisseur à une vitesse constante de plus de trois noeuds. Il est aussi bien utilisé pour délivrer les bateaux emprisonnés des glaces, que pour l'inspection de pipelines ou encore servir de base pour les hélicoptères... Un monument impressionnant à visiter chaque jour de 10h à 18h jusqu'à la fin de la fête ! A ne manquer sous aucun prétexte puisque, on l'aura compris, si l'on ne saute pas sur cette occasion inédite, il ne restera plus qu'à aller le voir à l'oeuvre dans son port d'attache de Saint-Pétersbourg !


 Une escorte internationale pour la flotte russe  !

Le majestueux vire-vire de ce dimanche après-midi a mis en lumière les voiliers russes présents sur la fête. Entre autres le Variag, voilier de plaisance russe. Il était accompagné de ses invités : Chaloupes et Lougres gréés au tiers, ses voisins de la fête les Sandeq indonésiens qui volaient sur les flots auprès des jangadas du Brésil. Sans oublier les canots SNSM qui étaient également de la partie. Tous ont salué le village Russe au 5ème bassin avant d'évoluer dans la rade.

Mais aussi...

 

Inauguration de l'espace des « Cultures Arctiques »

Chant national groenlandais issu de la tradition Inuit, costumes traditionnels. Les organisateurs de l'espace des « Cultures Arctiques » avaient réservé, aujourd'hui à 14h, un accueil des plus authentiques à Jacques Quillien, Maire du quartier des 4 Moulins, et Patrick Appéré, Adjoint aux Sports à la mairie de Brest, tous deux venus inaugurer ce village didactique où petits et grands sont invités à découvrir les traditions mais aussi l'inquiétante réalité des régions arctiques et polaires :
diminution de la banquise et de l'enneigement, recul des glaciers, gaz à effet de serre... Le Président du Canoë Kayak Brestois, club brestois initiateur du village, a tenu à remercier l'ensemble des acteurs sans qui ce projet n'aurait pas connu une telle ampleur : Muséum d'Histoire Naturelle, Université de Versailles, l'entreprise DLB, l'IPEV, Nautisme en Bretagne...


Cap sur l'action maritime de la Région Bretagne

Le stand de la Région Bretagne propose, tout au long des Tonnerres de Brest, de présenter toutes ses ambitions maritimes à travers l'exposition « Mer en vue ». Destinée à tous, l'exposition évoque les 21 domaines pour lesquels la Région déploie ses actions. Les métiers de la mer, les Ports de Bretagne avec notamment le développement du port de Brest, les Energies Marines Renouvelables, la recherche et l'innovation, la modernisation des infrastructures, le développement des filières aquacoles, le

soutien aux professionnels de la pêche, la mise en valeur du patrimoine maritime... Pour tout savoir sur l'excellence maritime de la Bretagne.


Hangar du Fourneau, des bulles et des souvenirs

Le Hangar du Fourneau vous propose de découvrir trois univers aussi éclectiques que conviviaux. L'association Enki a regroupé une vingtaine d'artistes, dessinateurs et aquarellistes au sein de l'exposition « Carnets de Voyage ». Qu'ils viennent de Brest, comme Erwan Le Bot, de Grenoble comme Hervé Bougel ou du Québec comme Xavier Martel, ils ont tous en commun l'envie de nous faire partager leurs pérégrinations à travers le monde. Sur les Tonnerres de Brest, ils « croquent » la fête sur le vif et joue avec notre perception de l'environnement.

Adossé à l'espace des carnetistes, le « Bazar-Souvenir» est une vraie malle aux trésors. Livres, photos, pins, coupures de journaux, cartes téléphoniques... Des dizaines d'objets souvenirs mis à disposition par les Brestois et collectés par Jean Kermarrec pour se remémorer les éditions précédentes.

Poursuivez votre déambulation au Fourneau avec l'exposition « Mer & BD » où d'impressionnantes oeuvres murales vous transportent dans l'univers onirique des auteurs de BD. Passagers du Vent, L'Epervier, Cori le Moussaillon, Arthur, autant d'invitation à l'aventure.


Thomas Coville et son maxi trimaran à Brest

Barreur et chef de quart sur Groupama 4 pendant ces neuf derniers mois aux côtés de Franck Cammas, Thomas Coville a à peine pris le temps de poser les pieds sur la terre ferme pour fêter son 7e tour du monde et cette victoire historique d'un équipage français dans la Volvo Ocean Race qu'il a déjà jeté son sac sur son maxi trimaran Sodebo. Depuis hier, le skipper et son bateau sont ainsi présents aux Tonnerres de Brest 2012. Pas question pour eux, en effet, de rater l'évènement. De fait, tous se souviennent encore de l'accueil qu'ils avaient reçu, le 15 juillet, lors de Brest  2008 alors qu'ils venaient d'établir un nouveau temps de référence en solitaire entre New-York et le Cap Lizard.

 

Remerciements à Géraldine BONNEAU & François QUIVIGER (Rivacom)

Remerciements à Jacques Vapillon, Marcel Mochet, Simon Cohen, Photographes des Tonnerres de Brest

Une grandiose fête du 14 juillet aux Tonnerres de Brest

Au deuxième jour des Tonnerres de Brest, on ne baisse pas pavillon, bien au contraire. C'est le 14 juillet, la fête nationale et tout le monde est sur le pont ! Une fois n'est pas coutume, le Maroc était à l'honneur en ce jour particulier. Et pour cause, voilà un pays où la mer est une présence quotidienne qui forge depuis des siècles l'identité des marins et des matelots du royaume chérifien. Ainsi, devant le village qui lui est dédié et qui s'est trouvé en fête toute la journée, toutes les petites embarcations de la flotte, des canots de Bretagne aux barques de Méditerranée se sont retrouvées pour naviguer de concert. Puis, pour que ce 14 juillet reste quand même bleu-blanc-rouge, la Marine Nationale a, elle aussi, été mise à l'honneur avec son impressionnante flotte, notamment la frégate anti-sous-marine De Grasse dont les canons ont résonné à la mi-journée pour le salut à l'issue du défilé traditionnel auquel les nations étrangères étaient conviées.

 

François Hollande aux Tonnerres de Brest 2012

Après avoir embarqué le 5 juillet dernier à bord du sous-marin nucléaire « Le Terrible », François Hollande est venu rendre une nouvelle visite à la ville de Brest aujourd'hui, à l'occasion des fêtes maritimes. En effet, à la suite du traditionnel défilé auquel il a assisté sur les Champs Elysées ce matin, il est arrivé dans la cité du Ponant aux environs de 17 heures 30. Dès lors, il a visité une partie du parc Océanopolis avant de prendre un bateau pour traverser la rade au milieu des flottilles et débarquer sur le ponton Jean Bart. Le Président Hollande a ensuite déambulé jusqu'au village "Avoir 20 ans dans les ports européens" pour rencontrer la foule avant de rejoindre l'Abeille Bourbon pour une visite et de descendre près du Yacht Club de la Rade de Brest pour visiter l'espace des sciences et des technologies de la mer. 

Vive le Maroc !

Bienvenue au Royaume du Maroc
Pour sa journée spéciale, le Village Maroc, en partenariat avec l'association humanitaire AFEPS, a fait régner sur la rive droite de la Penfeld une chaleureuse ambiance où les visiteurs étaient conviés à une découverte des richesses du patrimoine maritime depuis les côtes atlantiques jusqu'aux rivages méditerranéens. Parmi les démonstrations proposées par les hôtes marocains, l'incontournable cérémonie du thé préparé de façon traditionnelle par un « sage » qui se plaît à nous rappeler l'adage local : « Le thé des Maures réveille les morts ». Exposition de bijoux du Sahara, musiques et chants traditionnels, présentation d'ouvrages… nombreuses sont les illustrations de l'extraordinaire brassage culturel marocain qui mélange harmonieusement les coutumes africaines, arabes et berbères. 
 
A bord du OPV Bir Anzarane 
Dans le cadre de la journée dédiée au Maroc, l'OPV Bir Anzarane de la Marine Royale marocaine a accueilli les délégations officielles venues inaugurer le Village de ce grand pays. Tandis que l'Amiral Chef d'Etat-major Mohamed Laghmari et le Capitaine de Frégate Saïd Zebakhe accueillaient leurs homologues français accompagnés par le Maire de Brest François Cuillandre et Olivier de Kersauson, parrain des Tonnerres de Brest, les services du Port s'apprêtaient à procéder à la mise à l'eau des deux bateaux traditionnels marocains. Après le protocole, place à la convivialité. Les officiels se sont retrouvés autour d'un authentique couscous.


Mises à l'eau historiques au village du Maroc
Cet après-midi, lors de l'inauguration du village du Maroc, deux répliques de bateaux traditionnels marocains spécialement construits pour la fête ont été mis à l'eau : l'Afalagou d'Al Hoceima, emblème du commerce méditerranéen, l'Agherrabou de Safi, bateau de pêche traditionnel de la côte atlantique, tous deux venus témoigner des activités maritimes du Maroc au siècle dernier.

La Marine Nationale au cœur des fêtes maritimes

Neuf bateaux de la Marine Nationale à découvrir et à visiter
Comme à chaque édition des fêtes maritimes depuis leur création en 1992, la Marine Nationale participe activement à l'évènement. Ce samedi 14 juillet, jour de fête nationale, elle est particulièrement mise à l'honneur mais aujourd'hui comme chacun des autres jours des Tonnerres de Brest  2012, elle offre au public l'occasion privilégiée de la découvrir notamment au travers de ses bateaux : le Chasseur de Mines Tripartite Eridan, le Remorqueur côtier Buffle, la Frégate anti-sous-marine De Grasse, le bâtiment Hydro-Océanographique Beautemps-Beaupre, les vieux gréements de la Marine Nationale (les goélettes Etoile et Belle Poule qui fête cette année leurs 80 ans, le Dundee Mutin et le Yawl La Grande Hermine), le Chaland Releveur d'Ancrage. Tous sont ouverts aux visiteurs.


Plongée dans l'univers de la guerre des mines
La guerre des mines est à l'honneur durant les Tonnerres de Brest 2012 à travers un stand de 100 m². Les visiteurs peuvent ainsi découvrir des mines factices utilisées pour l'entraînement des plongeurs démineurs, le matériel de plongée spécifique ainsi que des combinaisons. Grâce à des vidéos de l'ensemble des missions de la guerre des mines, le public peut toucher du doigt la spécificité de cette spécialité relativement méconnue. Mieux encore, il peut rencontrer des plongeurs démineurs ravis de leur raconter leurs propres expériences lors de missions de déminage. 


Découvrez le nouvel espace scénographique de la Marine Nationale !
A voir absolument, le nouvel espace scénographique de la Marine Nationale capable de créer des ambiances immersives, à l'aide de compositions en diorama pour expliquer une force à la mer, d'écrans « tête haute » placés au-dessus de la structure de la frégate, d'un simulateur de pilotage d'un bâtiment de guerre. Vous y trouverez également un écran 3D (sans lunettes), une table tactile pour visites virtuelles, une pyramide holographique et bien sûr des maquettes de bateaux. Notez : c'est la deuxième fois en France que cet espace est exposé !

Dernière représentation de la musique des équipages de Brest aujourd'hui
A 16 heures ce samedi 14 juillet, sur la grande scène « Tonnerres de Brest 2012 », terre-plein bâtiment Grand Large, l'animation musicale du bagad de Lann-Bihoué - qui a ouvert ce matin le défilé parisien sur les Champs Elysées - puis la musique des équipages de Brest se sont produits. Ce rendez-vous était la toute dernière représentation de la musique des équipages de Brest, principalement constituée d'un orchestre d'harmonier composé de toutes les familles d'instruments à vent auxquelles s'ajoutent la harpe, la contre basse à cordes et les percussions. Un moment chargé d'émotions évidement.
 
Remerciements à Géraldine BONNEAU & François QUIVIGER (Rivacom)

 

A Majestic Bastille Day at the Tonnerres de Brest 2012

If ever there was a day to get out the big guns then this must surely be it: Bastille Day at the Tonnerres de Brest maritime extravaganza 2012, with the French Navy as guest of honour! Pomp and circumstance played a huge part in the day's proceedings as the port of Brest was coloured by military processions, minesweeping demonstrations, submarine work, air sea rescue displays, a static display by a French strike fighter and numerous fly pasts and huge military pipe bands of course! To add an international flavour to proceedings, Morocco was the guest nation this Bastille Day and fittingly, the Moroccan Royal Navy patrol vessel (OPV70) was out on the water, along with a more traditional flotilla from the Moroccan Village situated on the left bank of the Penfeld. Paying homage to them were tug boats, fireboats, Maritime Affairs launches and customs boats, small SNSM (RNLI equivalent) open boats, as well as professional fishing boats in a spectacular sail-by. Oh and let's not forget, the special visit by none other than France's recently elected President François Hollande! Tonight's massive firework display will be a symbolic and fitting finale to a fantastic extravaganza at the Tonnerres de Brest!

 

 

The French President, François Hollande, at the Tonnerres de Brest 2012
After stepping aboard the nuclear submarine, “Le Terrible”, on 5 July, François Hollande returned to Brest today for the maritime festival. Indeed, after attending the traditional procession on the Champs Elysées this morning, he arrived in Brest at around 1730 local time. He visited the Océanopolis Park, before going on a boat ride across the harbour amidst the traditional fleets and disembarking on the Jean Bart pontoon. The President then visited the “Being 20 in European ports” exhibition to meet the crowds, before joining the Abeille Bourbon tug for a tour, before making for the Sea Science and Technologies area.

French Navy Discoveries!
Not surprisingly, there is a whole range of spectacles not to be missed at the Tonnerres de Brest 2012 and with the French Navy being honoured today, there were plenty of activities for the public to explore today and throughout the event. One is the French Navy theatre space, capable of completely immersing visitors with the help of diorama compositions to portray the sea, including a warship steering simulator. You can also discover a 3D screen (without glasses), go on virtual tours, view a holographic pyramid and some model boats of course. A real must given that this is only the second time that this show has been exhibited in France! There is also the chance to discover the false mines used for training the mine-clearing divers, along with displays of their special diving equipment and dry suits. Through videos of the various war mine missions and meetings with the divers themselves, the public can get an insight into this relatively unknown speciality. Naturally there are a great wealth of Navy boats to be visited too including a minesweeper, a coastal tug, an anti-submarine frigate, a hydro-oceanographic boat, schooners and yawls.

Welcome to the Kingdom of Morocco
For its special day, the Morocco Village, in partnership with the humanitarian association AFEPS, gave the left bank of the Penfeld a warm welcome, where the visitors were entrusted with the discovery of the riches of the maritime heritage and its shores.

Indeed, with its 3,400 kilometres of coastline, which opens onto both the Mediterranean and the Atlantic, Morocco has a rich maritime heritage. This culture is omnipresent through the men (carpenters, craftsmen and sailors) and the boats, as well as in the Moroccan ports, and Safi in particular, and the dozens of traditional shipyards, which still make boats by hand. The Moroccan presence hinges around the ports of Safi on the Atlantic and Al Hoceima on the Mediterranean, two beautiful towns with age-old port traditions, resolutely open to the world.

The Bir Anzarane, a Moroccan navy vessel, has been showing off its expertise today and can be visited. The village opening ceremony saw two traditional boats from two local towns being launched this morning: a ‘Gareb' from Safi and an Afalagou from Al Hoceima, specially built for Brest by the Moroccan yards and then finished off and launched in Brest.

Also featuring is an exhibition on the ‘Odyssey of Ra II”. This epic journey, for those that don't know the story, involved Thor Heyerdahl, a world-renowned explorer and archaeologist, born in 1914 in Larvik, Norway. Heyerdahl believed that contemporary science underestimated ancient vessels and undertook to prove this definitively. In 1969, he bought 12 tonnes of papyrus and constructed an ancient-style vessel. The result was a 15m-boat, which was launched at the old Phoenician port of Safi, Morocco. In the spirit of cooperation, Heyerdahl set off under the UN flag with a crew of 7 men from 7 countries. The vessel was named Ra and sailed 5,000km (2,700 nautical miles) in 56 days until storms and flaws in the construction caused the team to fail in their mission just a week away from Barbados. 10 months on, Heyerdahl tried the same voyage with the smaller (12-metre) Ra II. This vessel crossed the widest section of the Atlantic, some 6,100 km (3,270 nautical miles) in 57 days, from Safi to Barbados. This voyage finally proved that modern science had under-estimated the long-forgotten aboriginal technologies, thus contradicting the theory that Mediterranean vessels built prior to Columbus could not have crossed the Atlantic. The exhibition will naturally include a large model of Ra II.

A tribute to the Ocean Liberty
In the hearts of those who live in Brest, the city has suffered two serious wounds in her lifetime. The first was obviously the Second World War, which obliterated a large part of it. After dusting themselves off and setting to work on reconstructing the city, the inhabitants suffered a huge explosion on the Ocean Liberty, which destroyed all this effort in a matter of seconds. However, the determination of the locals and their passion for their city has made Brest one of the most historically significant harbours in the world.

It was 65 years almost to the day, on 28 July 1947 precisely. An agent from the Port of Brest detected a fire in one of the holds of the Norwegian cargo ship, Ocean Liberty, which had diverted to Brest a few days beforehand. This fact has even greater bearing when you realise that the cargo ship was transporting 3,000 tonnes of ammonium nitrate. At 1525 UTC, despite the best efforts by the staff at the port, the boat exploded and with it went the lives of 33 people and all the reconstruction work. Today the Tonnerres de Brest is commemorating this tragic episode in Brest's history. In memory of this event, the street on the western corner of the bottom of the 5th basin has been baptised Rue François Quéré (after the sailor who died alongside Yves Bignon, director of the Cie des Abeilles, as he made one last-ditch attempt to sink the burning cargo of nitrate. The Abeille Bourbon, the tugs and all the service launches from the commercial and military port will group around the 5th basin for the ceremony and after the speeches all the ships will sound their horns.

The onshore activities for the Bastille Day celebrations inevitably include a special programme in the Moroccan Village, with musical entertainment on the village podium and a large concert on the 20 YOH stage, sea shanties, pipe bands, the Norway Royal Navy Brass Band, Celtic pop, Brazilian dance music and some so called ‘Breton kitsch'.
Programme for 15 July 2012 available on the event website.

Saturday spotlight: Tall ships – the Kruzenshtern

The Kruzenshtern is a 114m four-masted barque. Built in 1926 in Bremerhaven in Germany and going by the name of Padua, she was the last Cape Horner to be built.  She first worked carrying cargo on the Chilean ammonium nitrate route and then, with the end of that trade she moved to the transportation of grain. The big steel barques of the Flying P Line were built to be driven hard, the skippers were instructed to seek out gales in order to make the fastest passages possible – a practice not dissimilar to the MOD 70s in the Krys Ocean Race, the last of which made Brest early this morning after hitting a container just after leaving New York. Awarded to the USSR in 1946 where she was part of the Baltic Fleet. From 1961 to 1965, the vessel carried out a significant number of hydrographic and oceanographic missions in the Atlantic, Caribbean, and Mediterranean for the USSR Science Academy, and was used as a training vessel for navy cadets. In 1996 she carried out her first world tour.

Today the ‘Kruzenshtern' is the world's second largest sailing ship, though the crew like to think of her as the world's largest and are keen to point out that they made the trip from Bremerhaven to Brest in 5 days where as the other vessel, the Sedov, took 6… Crewman Mikhail Kozhukhov gives us the lowdown: “When these boats were built, a country boasting a big fleet was representative of how strong it was, in the same way as countries have a large naval fleet today. Boats were and are the face of the country for a lot of people. One of three of the biggest boats in the world, in Russia, the Kruzenshtern is based in Kaliningrad (the former Koningsburg). Owned by the Ministry of Fisheries, like Sedov, she's a training ship with a small team, most of whom are from professional colleges and are between 17-18 years of age. Back in the day, in 1803 she went round the world for the first time. One of the assignments for Russian ships at the time was try to reach Alaska and the second was to try to bring an ambassador to Japan, and hence expand Russia's reputation. However, 200 years ago, there were no maps and voyaging to the East of Russia was an unknown. There were problems with cannibals, attacking Indians and so on, all of which are described in detail in diaries, which are sure to make a fascinating story”.

Saturday spotlight: Classics and their architects 

John Illingworth (1903-1980) - There are not many ocean racing characters whose exploits and achievements rival those of Captain John Illingworth. He was already a well-known and successful yacht racer before the war, but it was in the 1940s and '50s that he virtually dominated the British ocean racing scene, as well as being hugely influential in the development of the sport in other countries, especially France and Australia.

Before drawing yachts he designed many sailing dinghies and participated in numerous motorboat races (before the war) and won many cups. It was after his near invincibility in motorboat racing that he began to focus on sailing boats.(In his career he designed/co-designed nearly 1100 yachts and boats).

In 1937, he was drawn to the renowned British naval architect Laurent Giles. Maid of Malham, one of their first
collaborations pioneered masthead rig and large headsails.  This boat won its first race and many of the following. The ideas and style of Laurent Giles, who was very close to Illingworth, had an important influence on all subsequent creations of John Illingworth as a naval architect. With the intervention of the Second World War and a posting to the Pacific it was the advent of peace in 1945 and a posting in Sydney Australia that led John Illingworth to propose and then compete in the very first Sydney Hobart race. On his return to England he was made commodore of the Royal Ocean Racing Club and it was at this time that he renewed his relationship with Giles culminating in the revolutionary ‘Myth of Malham'. 
With the hull and appendages drawn by Giles (heavilly influenced by Illingworth) and the rig and deck developed by Illingworth this combination lead to one of the most revolutionary racing yachts of all time. Very short hull overhangs light displacement plumb ends and a reverse sheer were exactly the opposite to perceived wisdom at the time and this yacht was heavilly criticised by both the recognised establishment and even Olin Stephens and yet Myth of Malham went on to win the Fastnet race of 1947 and 1949 and led the British victory of the very first Admirals cup series. By 1950 Illingworth had opened his own yacht design business, in partnership with Angus Primrose and they created some of the fastest and most attractive boats of the era. Illingworth's role was to hone the design concept, and detail the deck, rig and interior layouts while Primrose gave the hulls fair and efficient lines for speed, sea-keeping and beauty. Many of the firm's early clients were French. Illingworth spoke fluent French and loved the country. He encouraged and assisted in the founding of the enormously influential Glenans sailing school, where hundreds of young Frenchmen learned to sail – and to become instructors themselves. Illingworths influence on the young staff at Glenans which included at the time Phillipe Harle and his young protégé Jean Marie Finot cannot be overlooked. Illingworth and Primrose developed a huge range of sailing and racing yachts and their influence can still be seen today.

There are no less than 4 Illingworth boats at Brest: Saba, Winwilloe of Portlemouth, Kersaint III and Kyrielle. As regards Saba and Winwilloe of Portlemouth, these are from the Maïca class by Illingworth and Primrose. The first of what became known as the Maïca class was commissioned by French yachtsman Henri Rouault who had admired John Illingworth's earlier successful racer “Belmore” and asked for a smaller version. She was built by Burnes of Bosham and launched at Easter 1960. At the suggestion of Rouault's sister, a nun, the boat was named after her convent's former Mother Superior, a decorated heroine of the French wartime resistance, who was known by the nickname “Maïca”. The original Maïca, like the Belmore design, had a transom stern. She was so admired and so successful, winning the RORC Class III championship in 1962 that soon further examples were built in Britain and in France, but when Illingworth sold the plans for the Maïca to Constructions Mécaniques de Normandie (CMN) at Cherbourg, Felix Amiot, the owner of the yard, insisted that the design should be modified with a counter stem. Apparently this was because M. Amiot wanted a Maïca for his own personal use and he preferred the elegant look of a counter stern. So Illingworth and Primrose produced plans for a “Maïca à voûte” (counter stern) and in 1963 CMN started to build this version employing a novel method of construction that made series production viable - cold moulded mahogany. A first lightweight layer of 1cm planks was laid longitudinally over formers, then two diagonal layers, each 4cm thick, at right angles to each other. When the glue had cured the hull was simply lifted off the formers and turned right way up for decking and fitting out. CMN built 38 Maïca class yachts, about half of which are known to be still sailing and in superb condition. The CMN Maïcas were mostly sold to French clients, (one was ordered by the Greek ambassasor to Paris), but many went to customers from Britain and other countries. Some of these boats were among the most famous offshore racers of their day - and many were scoring notable wins even ten years after the introduction of the class. With so many international racing successes and long voyages, the class also made a name for itself in Mediterranean waters and it was not long before a couple of Italian yards obtained licences to build slightly modified versions. One Italian version, of which it is believed over a hundred examples were built, was in GRP with a modified fin keel and skeg underwater profile.

 

14 juillet 2012 - Programme des Tonnerres de Brest

Journée dédiée au Maroc et Journée Marine Nationale / Fête Nationale

À terre 

Programme spécial au Village Maroc

11h00 : visites officielles

Animations musicales sur le podium du village.

Grand Concert sur la scène 20 YOH.

Sur l'eau (animations nautiques et parades) :

« A l'occasion du 14 juillet : Hommage au Maroc  ».

Arrivée des « Mod 70 » à l'issue de la course « Krys Ocean Race ».

10h30-11h30 : Appareillage des flottilles.

Les bateaux affrétés feront le tour du port du 5e Est au pont Guesdon (ou à l'entrée de la Penfeld pour les plus gros) avant de sortir en Grande Rade. LEs évolutions des bâteaux seront commentés par les animateurs et les skippers, tandis que fanfares et choeurs marins résonneront à bord des bateaux.

11h30-13h00 : Animations nautiques devant le village Maroc

Les barques marocaines sont en manoeuvre, les barques latines de Méditerranée, les canots au tiers de Bretagne et les petites flottilles de pêche des autres villages viennent leur rendre visite, les équipages échangeront leurs bateaux pour quelques manoeuvres...

14h-15h30 : Vire-vire n°2 « de la Marine et des professionnels de la mer »

Les voiliers de la Marine Nationale, les remorqueurs, les bateaux-pompes, les vedettes des affaires maritimes et de la Douane, les canots SNSM ainsi que les bateaux de la pêche professionnelle font mouvement et vont saluer l'OPV de la Marine Royale et la flottille traditionnelle du village marocain.

Embarquement de la « Musique des équipages de la flotte » et du Bagad de Lann Bihoué + une dizaine de voiliers affrétés qui font un passage sous voile au portant.

Programme spécial Marine Nationale

9h30 : Mise en place des troupes Cours Dajot.

10h00-11h30 : Cérémonie du 14 juillet, défilé militaire.

12h00 : Salut au canon à partir de la frégate De Grasse au port de Commerce.

15h00-16h00 : Démonstration d'hélitreuillage devant la digue La Pérouse.

16h00-17h00 : Animation musicale du Bagad Lann-Bihoué et de la musique des équipages de la flotte.

18h00-19h00 : Regroupement de bateaux pour l'hommage au Liberty Ship : entre 10 et 15 navires de la Marine, des Affaires Maritimes, de la Gendarmerie Maritime partent de la Penfeld et viennent se regrouper au 5e bassin pour participer à la cérémonie. Sur le quai, aubade du bagad de Lann-Bihoué.

18h00-19h00 : Cérémonie pour commémorer l'explosion du Liberty Ship « Ocean Liberty » le 28 juillet 1947, et hommage aux 32 victimes

Le 5e bassin est baptisé rue François Quéré (le matelot qui est mort aux côtés d'Yves Bignon, le directeur de la Cie des Abeilles, en tentant une dernière manoeuvre pour couler la cargaison de nitrate en flammes).

L'Abeille Bourbon, les remorqueurs portuaires et tous les bateaux et vedettes de service du port de commerce et du port militaire se regrouperont à proximité dans le fond du 5e bassin côté est. À l'issue des discours, tous les navires donneront de la corne de brume, suivant l'hommage proposé par Charles Claden et Yffic Dornic.

À partir de 21h30 : Soirée Fanfares « Fest-Noz cuivré » sur la scène du village Terres & Mers de Bretagne

23h00 : Feu d'artifice du 14 Juillet

13 july 2012 - First day of festivities for the Tonnerres de Brest, France

Let festivities commence!

This Friday 13th July saw the inauguration of the Tonnerres de Brest 2012 and festivities kicked off with a bang. This morning the official inauguration delegation climbed aboard the new tramway and travelled as far as the ‘Recouvrance' stop, before passing through into the Penfeld military enclosure, and the historic heart of Brest, as the sirens and horns of the Arsenal celebrated this entrance in unison, a symbol of the start of festivities. In the midst of this general furore created by the 1,000 boats present at this year's event, there was a tack-about by those boats which are emblematic of Brest 92 and involved in the event's 20th century celebrations, along with the small local craft from France's coast such as the skiffs of Bantry, the shellfish boats from Brest's harbour as well as the MOD 70s. Festivities have truly begun !

Some fine guests to open the Porte Jean Bart

This morning to open Brest 2012, a meeting had been arranged at Porte Jean Bart, the gateway to the port of Brest and hence the Tonnerres de Brest 2012. As such, at 0800 UTC, the French Navy, represented by Jean-Pierre Labonne, Brest's Maritime Chief, notably accompanied by the Admiral of Briançon and the General Fitting Out Engineer Bruno Frachon, joined the official delegation in order to proceed together with the opening of the Arsenal. For this special occasion, the Mayor of Brest François Cuillandre's entourage included: Pierre Maille, President of the Finistère Departmental Council, Pierrick Massiot, President of the Brittany Region, Marylise Lebranchu, Minister, and Olivier de Kersauson, patron of the Tonnerres de Brest. With the opening of the gate, an animated group of costumed actors, who would have been among the members of the Lapérouse expedition. The delegation then continued on to the Penfeld Quay to embark aboard Nyami, electric boat in the Azénor company.
 
An inaugural morning on the water
After embarking on the Nyami, the members of the official delegation, joined by Laury Thilleman, Miss France 2011, a native of Brest and proud of it, criss-crossed the waters of the Penfeld and the Commercial Port to greet the various fleets and the villages erected on the site. At around 0900 UTC, whilst the Fée de l'Aulne was suspended from the strops in the Port of Brest, the officials climbed aboard the Suzanne, a small steam boat, before stepping aboard the Recouvrance. Meantime, the crowd
massed along Quai Malbert, on the very site where the carpenters of the Guip yard express their expertise, patiently waiting for the Fée de l'Aulne to be launched. At 0945 UTC it was a done deal. Warmly applauded by the spectators and accompanied by the tunes of the Ploudalmézeau pipe band, the sand lighter, a symbol of Brest's resurrection after the war, returned to the liquid element. And who better than Monsieur the Mayor to round off the speeches: «Let the party being!»
 
La Fée de l'Aulne, testimony to Brest's history  -Launch one
Built in 1957, the lighter, Fée de l'Aulne, played an active role in the reconstruction of the city of Brest by transporting sand from the nearby islands, before serving the Pen Ar Bed Maritime Company for 25 years. After being laid up in 2000, she was saved from being demolished by the «Fée de l'Aulne, Fée des Îles» (Fairy of the Aulne, Fairy of the Islands) association. In January 2012, Brest Métropole Habitat, Brest's public housing office, launched a project to restore the boat to her former glory in collaboration with the celebrated Guip yard, which notably included the total renovation of her two masts and gunwales. It was a challenge, which was taken up in just three months. With her launch in the context of the inauguration of the Tonnerres de Brest, today the Fée de l'Aulne is testimony to the fact that nothing is impossible.
 
The Saint-Guénolé shellfish boat - Launch two
There was an emotional launch on Quai Malbert on this rainy Friday afternoon. The 1948 Belbeoc'h designed shellfish boat, Saint-Guénolé, a project managed by the Centre Nautique Armorique (CNA) in Plougastel, hit the water again after nine months on the hard being completely renovated, bar about 1% of her symbolic features. A very worthwhile job given that she is one of the last shellfish boats remaining of the large fleet that used to harvest scallops in Brest's harbour.
Among the crowd, was a chap who saw the boat being built 64 years ago: «The boat belonged to my parents. I was 10 years old when I saw her launched for the first time», recalled Jean-Claude Laurent. The Saint-Guénolé was the last shellfish boat built in Brest harbour. For Dominique Cap, Mayor of nearby Plougastel, her renovation is evidence of something worthwhile passing from one generation to another. Tonight the Saint-Guénolé will lead the way in the general parade alongside LaRecouvrance.
 
Friday spotlight: Tall ships: Götheborg
The Götheborg is the replica of an 18th century vessel of the Swedish East India Company of the same name. The original sank in the port of Gothenburg on 12 September 1745 when returning from a 30 month voyage to China. Its crew and most of its cargo of porcelain, tea, silk, and spice were able to be saved. From 1986 to 1992, a team of marine archaeologists progressively uncovered the wreck's remains and suggested rebuilding the ship. In 1993, the Svenska Ostindiska Companiet AB (SOIC) was
created to collect the funds needed to build a replica. Built between 1995 and 2003, the Swedish Royal family were intrigued by the project, so when she was launched in June 2003 she was christened by the Queen of Sweden on 3rd September 2004. 47m long, she is one of the largest wooden yachts in the world so inevitably she attracts great attention wherever she goes, both visibly and audibly when her heart-stoppingly loud cannon shots fire across the commercial port in Brest. Back in the day, the boat was used to transport iron from Sweden to Cadiz, where she would exchange iron for silver, which she would then transport to China. As such it was only logical for the Götheborg to make for China on her first trip, this time via Brazil, Cape Town, Freemantle and Jakarta. On arriving in China, news of the ship had spread far and wide and there was a 5-hour live broadcast on national TV. The Chinese were anxious for autographs and a chance to touch the crew, who they considered to be heroes.
Indeed their arrival on a replica of a ship that would have made the same journey back in the 18th century was heralded as an incredible and much appreciated symbolic gesture, heightened by the fact that all the crew are in costume. The idea behind the project is essentially to promote Sweden and Swedish business and you certainly couldn't wish to make a finer statement!
 
Friday spotlight: Classics and their architects
Attending the Tonnerres de Brest 2012 are a vast range of classic boats, with no less than two beautiful designs by the legendary Swedish designer Olle Enderlein: Dione and Golden Dolfin. The lowdown on the architect and his creations:
Olle Enderlein (1917–1993) - Enderlein is one of the few Swedish boat designers who has achieved worldwide fame. He had an infallible feeling for lines, proportions and details and was particularly well known for his brilliant talent for designing beautiful boats. His opinion was that beautiful boats also sailed well. His interest in form not only applied to the boat's exterior, but also very much so to the interior fittings, where he was a groundbreaking pioneer. An outstanding feature of Enderlein was also his ability to bring about changes in design to combine both function and safety. Born at Norrköping in 1917. His relatives were Finnish, but his ancestors descended from Sachsen in Germany. His father was the chief Customs Inspector in Norrköping and it was also here that he grew up. The family had a summer house on an island in Bråviken (a bay close to Norrköping) and it was there at an early age that Olle Enderlein got in contact with the archipelago, the sea and boat life

After high school, he trained as an engineer. For Olle Enderlein, boat designing was a hobby that gradually became his profession. When he was 27 years old he left his position at Archimedes engine factory in Gothenburg to try to become a professional boat designer. According to him, »he stopped working». Boat designing was much more like a way of life than an occupation. He was a reserved person and he rarely made public statements. His designs were his means of communication. He was as much an artist as he was a constructor. He was a born aesthete.

Enderlein kept and developed an interest in boats and boat construction for his whole life and he himself designed a couple of hundred different boat designs. The blueprint archives are comprised of a hundred or so designs. The inventory covers a wide range – from small canoes and skiffs up to the Hallberg-Rassy boats HR 35 »Rasmus», HR 352, 38 and 382, the ketch HR 41 together with the HR 42, 45 and 49.

In the register, spanning these designs, is a whole row of what may well be his most loved designs. Among these, of course, belong the «OE-boats» (OE 32, OE 36 and others) but also the motorsailers Monsun and Najad, as well as the sailing boats Misil, Mistral, HR 26, HR 312, Nord 80, Shipman 28, Mistress 32 and several others. Many of these boats are still sailing today.
One of those boats still sailing today and attending Brest is Dione. Dione was built over two years, between the autumn of 1957 and the spring of 1959, for the then Commodore of the Royal Swedish Yacht Club, Ola Wettergren. The lead designer was Olle Enderlein with significant input from Rod and Olin Stephens who were good friends of Ola Wettergren. It is no coincidence that Dione has striking similarities to Anitra, designed by Sparkman & Stephens and the only Swedish yacht ever to win the Fastnet Race. She was built in the Gronsta yard at Lidingo, just outside Stockholm and only ¾ mile from Ola Wettergren's house. Supervised by Mr Schold, the work was carried out by three, sixth generation Estonian shipwrights and two Swiss cabinetmakers. Her hull planking is glued, all cut from a single Honduras mahogany tree, and fixed to laminated oak frames. The deck is teak on a plywood sub-deck. The original spruce spars were replaced with aluminium in the late seventies. The turtle-back coach-house and hatches are teak and much of the fine interior is in walnut.
 
Quote François Cuillandre, Mayor of Brest and President of Brest Métropole Océane
«Les Tonnerres de Brest is an extraordinary festival which has represented a huge amount of work and nearly four years of preparation. It capitalises on the previous editions, but it is important to introduce some innovations too and today we have all the ingredients for an excellent festival. Since 1992, the concept of the festival has evolved. We were keen to gradually expand things so as to truly present all Brest's savoir-faire.»
 
Programme 14 July Bastille Day
The onshore activities for the Bastille Day celebrations inevitably include a special programme in the Moroccan Village, with musical entertainment on the village podium and a large concert on the 20 YOH stage, sea shanties, pipe bands, the Norway Royal Navy Brass Band, Celtic pop, Brazilian dance music and some so called Breton kitsch.

 
On the water
Hitting the inner and outer harbour from 1030 to 1130 hours will be a host of flotillas and, together with the boats open for charter to the public, they will do a tour of the harbour, complete with running commentaries and onboard music. Essentially, they'll do a tour of the inner harbour, from the 5th basin to the East to Guesdon Bridge (or the entrance to the Penfeld for the largest boats) to the West, before filtering through into the Grande Rade or outer harbour.


Between 11:30 AM and 01:00 PM there will be a wealth of entertainment in front of the Moroccan village including manoeuvres by a selection of small Moroccan craft, some small lateen-rig craft from the Mediterranean, some small open boats from Brittany's shores and small fishing fleets from other villages crossing tacks...


From 02:00-03:30 PM, Tack-about No.2 "by the French Navy and other professionals of the sea" will cast off, all of which, in their various shapes and sizes, provide their own unique service.
The star of the show will be the Moroccan Royal Navy patrol vessel (OPV70) – see article as XXX, built just down the coast of Brittany in Lorient. There will also be music from the crews of the fleet, including Breton band Bagad de Lann Bihoué, with ten or so chartered boats, which will take part in a downwind sail-past.

 

08:00 PM will see the prize-giving for the Krys Ocean Race
10:00 PM Presentation of the Krys Ocean Race crews to the public.
 
Special French Navy programme for Bastille Day
0930 hours: Installation of the troops in Cours Dajot
10:00 AM -1130 AM: 14th July ceremony, military procession, fly past by a number of aerial elements
12:00 NOON : Canon salute from the frigate to the Commercial port
02:00 PM - 03:00 PM : Demonstration of minesweeping with a towed sonar in Penfeld
03:00 PM - 04:00 PM : Helicopter winching demonstration off the sea wall at La Pérouse and a drop by the Falcon 50 surveillance aircraft
04:00 PM - 05:00 PM : Demonstration of submarine work by the mine-clearing experts in Penfeld (post 2) relayed to the giant screen in the French Navy Village on Penfeld's right hand bank
05:00 PM -06:00 PM : Aerobatics demonstration by Cap 10 planes
06:00 PM -07:00 PM : Gathering of the boats to pay homage to the LibertyShip: between 10 and 15 Navy ships, Maritime Affairs and the Coastguard, will leave the Penfeld and group together in the 5th basin to participate in the ceremony... The staggeringly impressive «BEM Monge», the French Navy's Measure and Test Ship, will be lit up with its light radar in operation from sunset to 0200 hours in the morning.
06:00 PM -07:00 PM : Ceremony to commemorate the exploding of the "Ocean Liberty" Liberty Ship on 28 July 1947, and pay homage to the 32 victims. In memory of this event, the street on the western corner of the bottom of the 5th basin has been baptised Rue François Quéré (after the sailor who died alongside Yves Bignon, director of the Cie des Abeilles, as he made one last-ditch attempt to sink the burning cargo of nitrate. The Abeille Bourbon, the tugs and all the service launches from the
commercial and military port will group around the 5th basin for the ceremony and after the speeches, all the ships will sound their horns.


From 09:30 PM : "Fest-Noz cuivré" Fanfare evening (Breton singing and dancing) in the Terre & Mer Village.


11:00 PM hours: Special Bastille Day Fireworks Display


Throughout the day visitors will also have the chance to visit the group of Navy training yachts. To go out on the water there will be: -L'Etoile and La Belle Poule, twin schooners from 1932 (37 and 50m)


-Le Mutin, a Dundee from 1926 (33m)
-La Grande Hermine, a 1932 yawl (18m)


As well as:
L'Eridan - a minesweeper, the De Grasse - a frigate, Le Buffle - a tug, Le Telenn Mor - a port barge and the Beautemps-Beaupré.
On shore there will be four themed marquees exhibiting "Army professions", "Marine Schools";"Naval Aviation professions" and "Ropework demonstrations".

FETES MARITIMES DES TONNERRES DE BREST / Programme du 13 Juillet

Les Tonnerres de Brest 2012, grande fête maritime internationale qui rassemble tous les 4 ans des milliers de bateaux et de marins venus des quatre coins du Monde, fête ses 20 ans cette année, du 13 au 19 juillet.

 

Le coup d'envoi de la fête est donné !


Ce vendredi 13 juillet, les Tonnerres de Brest 2012 ont démarré sur les chapeaux de roue. Ce matin, la délégation de l'inauguration officielle a emprunté le nouveau tramway jusqu'à la station Recouvrance avant de franchir les murs de la Penfeld, enceinte militaire mais coeur historique de Brest tandis que les sirènes de l'Arsenal et les cornes des navires ont célébré à l'unisson cette entrée marquant le début des festivités. Au milieu de l'agitation créée par le retour des jeunes loups de mers et des vieux gréements, le vire-vire des 20 ans a lancé la fête sur l'eau dans l'après-midi. Les bateaux emblématiques de Brest 92, les bateaux traditionnels du concours des Côtes de France, les yoles de Bantry, les coquilliers de la Rade ou encore les MOD 70, tous étaient conviés sur l'eau. Ainsi donc, la fête est lancée !

Une matinée inaugurale au gré de l'eau

Embarqués à bord du Nyami 54, les membres de la délégation officielle, rejoints par Laury Thilleman, Miss France 2011 brestoise d'origine et fière de l'être, ont sillonné les eaux de la Penfeld et du Port de Commerce afin de saluer les différentes flottilles et les villages installés sur le site. Sur les coups de 11h, tandis que la Fée de l'Aulne s'envolait dans les airs, suspendue aux puissantes grues des lamaneurs du port de Brest, les officiels montaient à bord du Suzanne, un petit remorqueur vapeur, pour ensuite prendre pied sur la Recouvrance. Dans le même temps, la foule amassée sur le quai Malbert, à l'endroit même où les charpentiers du Chantier du Guip expriment tout leur savoir-faire, attendait avec impatience que la Fée de l'Aulne soit remise à l'eau. Chose faite à 11h45. Sous les applaudissements des spectateurs et aux sons du Bagad de Ploudalmézeau, la gabare sablier, symbole vivant du Brest de l'après-guerre, retrouve son élément naturel. Et qui mieux que Monsieur le Maire de Brest pour ouvrir les festivités « Que la fête commence ! ».


A TERRE


La fête des 20 ans


Les fêtes nautiques de Brest ont 20 ans cette année. Pour célébrer ce bel anniversaire, les Tonnerres de Brest ont mis en place un «village des 20 ans». Le but : permettre au public de se replonger dans les cinq éditions précédentes. Dix délégations qui ont marqué l'histoire du rassemblement ont été invitées à revenir en 2012 avec, dans leurs cartons, expositions, animations et quelques-uns de leurs plus beaux bateaux, rassemblés dans un petit port spécial 20 ans. Tour d'horizons, parfois lointains... La Croatie, pays invité d'honneur en 2008, est revenue avec une exposition photos consacrée à son patrimoine maritime et nautique. La Galice présente une exposition sur le thème de la sardine ainsi qu'un atelier sur la fabrication et la teinture de filets traditionnels. Madagascar a reconstitué un Tsekanely (petit marché malgache de quartier) et installé un atelier de fabrication de pirogues. L'Irlande expose ses curraghs, les bateaux légers de la côte ouest ainsi qu'une cuisine irlandaise du 19ème siècle. Le Brésil rend hommage à Julio Trindade, le charismatique leader de Brésil-Brest 2004 récemment disparu.

 

L'espace «Pirata» fait la part belle aux ateliers d'artisanat. L'Ethiopie remet la «Reine de Saba» au goût du jour avec une exposition sur les traditions nautiques éthiopiennes et le Nil Bleu. La Suisse est représentée par un stand du canton de Vaud et des milices vaudoises. Avec les Pays-Bas, il est question de l'un des plus beaux patrimoines maritimes européens. Enfin la Norvège, décidément partout, vient compléter le plateau d'anniversaire avec un stand de la grande fédération maritime Kysten. Tous les pays participants ont été célébrés dans la soirée, lors de la cérémonie « Hommage aux acteurs des 20 ans ». Reste désormais aux visiteurs des Tonnerres de Brest 2012 de venir les découvrir !


 La Fée-de-l'Aulne et le Saint Guénolé mis à l'eau


Au premier jour des Tonnerres de Brest, deux coquilliers d'exception qui ont marqué de leur empreinte la rade de Brest et les îles de la mer d'Iroise, ont retrouvé leur élément, quai Malbert, devant le chantier du Guip. La Fée-de-l'Aulne d'abord. Construit en 1957, le navire a activement participé à la reconstruction de la ville de Brest avant d'officier pendant 25 ans pour la Compagnie Maritime Pen Ar Bed. Suite à son désarmement en 2000, il fut sauvé de la démolition par l'association « Fée de l'Aulne, Fée des Îles » et en janvier 2012, Brest métropole habitat, l'office public de l'habitat brestois, en collaboration avec l'association et le Chantier du Guip, lançait un projet de restauration de la gabare sablier, avec notamment, une rénovation totale de la mâture et des préceintes que chacun a pu apprécier aujourd'hui.  Un peu plus tard, le coquillier Saint Guénolé, un plan Belbeoc'h de 1948 géré par le Centre Nautique Armorique (CNA) de Plougastel a également retrouvé son élément après neuf mois de travaux durant lesquels il a entièrement été refait à neuf. Les charpentiers du chantier du Guip n'ont, en effet, conservé que quelques éléments symboliques du bateau mais sont parvenus à garder intact son esprit d'origine. Le pont a toutefois été revu tandis et que les parties ayant souffert de l'humidité ont été protégées. Dans la foulée, le bateau, l'un des derniers sloops coquilliers ayant pratiqué à la voile la pêche à la coquille Saint-Jacques en rade de Brest a été mâté. Il est désormais prêt à tirer ses premiers bords.


EN MER

 

Yann Guichard, vainqueur de la Krys Ocean Race à Brest


Yann Guichard et ses hommes ont franchi en vainqueurs la ligne d'arrivée de la Krys Ocean Race, cinq jours après leur départ de New York le 7 juillet. Ils ont accosté cet après-midi en plein coeur des Tonnerres de Brest 2012 sous les applaudissements de la foule admirative. Premiers mots de Yann Guichard, heureux skipper du MOD 70 Spindrift Racing : « C'est allé vite, très vite juste après le départ. Ca n'a pas été simple, le rythme était effréné sur tous les bateaux je pense. On n'a rien lâché ! On est contents d'être arrivés à Brest. »


Groupama 4 dans la rade

Arrivé en vainqueur à Galway (Irlande) la semaine dernière, Groupama 4, grand vainqueur de la Volvo Ocean Race, est venu saluer les Brestois toutes voiles dehors en plein coeur du village des Tonnerres de Brest. Brest était aujourd'hui le premier port français à accueillir Franck Cammas et son équipage depuis leur consécration.

 

Remerciements à Géraldine BONNEAU & François QUIVIGER (Rivacom)

 

13-19 july 2102 - The Tonnerres de Brest Maritime Festival, Brest - France

On the eve of the inauguration of the Tonnerres de Brest 2012, the majority of the 1,000 boats, including no less than 17 boats over 40m, have now made it into port in North-West Brittany for the start of what promises to be an extremely rich celebration of maritime history, past and present, with boats and crews from around the world, reinforcing their link to modern-day seafaring.

Over the past twenty years the Tonnerres de Brest has become synonymous with an extraordinarily wide profusion of visiting boats, and with them a rich tapestry of seafaring tradition and maritime practices from around the world, that date back to times gone by as well as incorporating the very latest modern thoroughbreds and the ultimate in leading edge technology. It is this diversity, which makes it so attractive to old and young, specialists and newcomers keen to learn more.

The opening day of the Tonnerres de Brest tomorrow, Friday, is dedicated to the 20th anniversary of the festival. The special "Village des 20 ans" serves as a reminder to visitors of the highlights of previous editions and thanks those who were involved. As such former guest countries and their delegations have been invited to come back (Brazil, Galicia, Ethiopia, Ireland, Madagascar, Holland etc.) this year, with an exhibition or entertainment, as well as a small "sample fleet" of their most emblematic boats.

To celebrate Brest's European twin ports from the past 20 years, namely Plymouth, Cadiz, Constanta and Kiel, they will be gathering together around thirty young amateur artists from 18 to 25 years of age in an artistic exchange along the theme of  20 years of age in a European port'.

Onshore the town of Brest will echo to the sounds of the inauguration ceremony from 10:00 AM till 01:30 PM, with musical accompaniment from the fantastic "Bagadou" pipe bands, which are guaranteed to create a Breton-style maritime atmosphere. Out on the water, festivities will come to life from 10:30 AM in a riot of colour as the event's rich maritime heritage is expressed in its various and varied flotillas tacking about the port.

On the water

And so, from 10:30 AM till 11:30 PM, alongside the many flotillas, the boats open for charter to the public will do a tour of the harbour, complete with running commentaries and onboard music. Essentially, they'll tour the inner harbour with all manner of other craft, from the 5th basin to the East to Guesdon Bridge (or the entrance to the Penfeld for the largest boats) to the West, before filtering through into the Grande Rade or outer harbour.

From 11:30 AM till 13:00 PM, there will be the inauguration of the festival on Quai Malbert (in front of the La Recouvrance, a 42m 2-masted square topsail schooner), which will see the flotillas from the guest of honour countries gather around her in the 1st basin of the inner harbour.

From 02:00 till 03:30 PM, Tack-about No.1 "for the 20th anniversary" will cast off, with the crews enjoying a jolly around the commercial port. Those boats involved will include: La Recouvrance, Notre Dame de Rumengol, La Cancalaise, La Granvillaise, Le Renard, Grand Léjon, Sainte Jeanne, Reder-Mor, Corentin and Dahl Mad. The Harbour's scallop boats – The gaff rig cutters – The Bantry skiffs and the combined row and sail boats + ten or so chartered boats who'll perform a downwind sail-by.

 Between 03:30 PM and 04:30 PM, it'll be time for the grand launch of the scallop boat St-Guénolé (restored by the nearby district of Plougastel), at Quai Malbert, opposite the Guip yard, which will involve the mast-stepping process. Also out on the water will be the harbour's other shellfish boats (la Bergère, le Général Leclerc, la Belle Germaine, etc.), as well as La Recouvrance, Notre Dame de Rumengol, Marie Lizig, Marie Claudine, the Bantry skiffs and the combined row and sail boats.

From 6:00 PM till 07:00 PM, there will be a special "Homage to the 20th anniversary ceremony" at the end of Quai Malbert, which will take the form of a speech by the Mayor of Brest, accompanied by the leaders of the delegations present in the Village.

9:00 PM will pulsate to the sound of the «Fanfare of the Balkans" evening at the Heliport cabaret, Ethiopian groove, rock, Celtic ballads and Brazilian dance music, with a general "20th anniversary" boat parade from 10:30 PM-12:00 PM and training at the opening to the Penfeld and a monumental projection at the castle.

One sight certainly not to be missed among these many delights on Friday 13th July is the newly arrived VO-70 Groupama 4 fresh from her outstanding win in the Volvo Ocean Race 2011-12, the first French win in the race since Lionel Péan and his crew way back in 1985-86. Skipper Franck Cammas sums up the importance of this boat and this win for the Groupama team, for France and for the global recognition of French yacht racing.

But that's not all at Brest 2012 this Thursday! Indeed an exciting new transatlantic race, the Krys Ocean Race, saw five identical one-design MOD70 multihulls set off from New York at 1100 hours local time on Saturday 7 July bound for Brest and its maritime festival. Unbelievably, the race winner Spindrift Racing (Yann Guichard) made the finish line in under 5 days at 12h 08 '37 UTC this Thursday 12 July, making an average of 25.3 knots. Edmond de Rothschild Group (Sebastien Josse) finished at
13h19m49s UTC and Foncia (Michel Desjoyeaux) at 13h 47' 57 UTC. The next MOD70 Musandam-Oman Sail of Sidney Gavignet and his crew is expected to cross the line off the Petit Minou lighthouse at around midnight local time.

At first glance the arrival of these 70-foot thoroughbreds in the very thick of the maritime festival may appear somewhat incongruous amongst the traditional, classic lines of the myriad boats slipping around the harbour. In reality though the scene couldn't be a more fitting manifestation of a town that is the centre stage for all things maritime, be they offshore races, round-the-cans races, record attempts, major oceanic challenges, Navy manoeuvres, fishing or yachting. Brest is the European capital of the sea and as such, traditional and modern craft all have their place here, a point, which will no doubt be evident by the end of this nautical extravaganza.

 

La Marine nationale et l'Ecole Navale au rendez-vous de Brest

Lors des grandes fêtes maritimes des Tonnerres de Brest, la Marine nationale est, bien évidemment, au rendez-vous pour faire découvrir ses métiers, bateaux, aéronefs et hélicoptères mais aussi pour favoriser la rencontre entre le grand public et les marins à bord des navires présents.

Un stand consacré à la formation et aux écoles, animé par des élèves de la Marine nationale, permettra de faire découvrir les enseignements et métiers.

D’autre part, l’Ecole navale accueillera, lundi 16 juillet, les 6 MOD70 qui concourent pour la Krys Ocean Race. En démonstration dans l’anse du Poulmic, ces magnifiques voiliers, de retour de New York, offriront aux cadres et élèves de l’Ecole navale un superbe spectacle durant la journée.

L’Ecole navale accueillera également le lundi 16 juillet les cadets étrangers présents sur les voiliers étrangers lors d’un grand après-midi d’échange avec les élèves de l’Ecole navale.

Les goëlettes, Belle-Poule et Etoile, de retour d’Amérique, seront proposées à la visite du public.

 

6 juillet 2012 : Première mise à flot de l'Hermione à Rochefort !

L'Hermione attend derrière le bateau porte ... qu'on lui ouvre les vannes...©EKaufmann
L'Hermione attend derrière le bateau porte ... qu'on lui ouvre les vannes...©EKaufmann

Aujourd'hui, saluons la mise à flot de l'Hermione sur la Charente   !

 

MISE A FLOT DE L'HERMIONE, c'est le grand jour ! Ce vendredi 6 juillet en début de soirée, la coque de l'Hermione, la frégate de La Fayette, quittera, après 15 ans de chantier, la cale de construction qui l'a vue naître, au coeur de l'arsenal de Rochefort en Charente Maritime, et sortira sur la Charente.

 

Le lancement de l'Hermione marque une étape majeure dans une aventure qui, depuis 1997, a  été le défi quotidien d'hommes et de femmes qui lui ont apporté leur talent, leur engagement et leur savoir-faire. Avec le soutien des 7 000 adhérents de l'association Hermione-La Fayette, des 3,5 millions de visiteurs du chantier, de la ville de Rochefort, du département de Charente Maritime et de la région Poitou-Charentes, ils ont réalisé ensemble la plus grande réplique d'un navire ancien jamais reconstruit en France.

Pour saluer cet événement et rendre hommage à l'ensemble des équipes qui ont participé au projet de l'Hermione, la ville de Rochefort et l'Association Hermione-La Fayette se sont associées pour faire de la mise à flot de l'Hermione en Charente un moment d'exception dans une aventure de longue haleine. Le traditionnel festival des Arts de la rue « Ville en fête » est également programmé à cette occasion pour un « Rochefort fête l'Hermione ».

 

Le Programme de la Fête du 6 Juillet

 

A partir de 16h – Grande parade déguisée des enfants de Rochefort

 

En préambule à la mise à flot, accompagnés de leurs parents, de leurs professeurs, de plusieurs compagnies de spectacles de rue et du Bagad de Lann Bihoué, les enfants défileront en direction des bords de la Charente.

 

17h00-18h30 – Défilé sur la Charente des navires de tradition

 

Une soixantaine de bateaux viendront saluer l'Hermione avant son lancement.

Navires en bois de travail ou de patrimoine du pays charentais, Yoles de Bantry du XVIIIème siècle, gabares,  le navire école « Le Mutin » de la Marine Nationale, chaloupe et canots de l'Hermione.

 

A partir de 18h – Manœuvre des bateaux portes pour la 1ère fois depuis la seconde guerre mondiale

 

 Les bateaux portes –qui permettaient jusqu'à la seconde guerre mondiale l'accès aux  formes de radoub de l'arsenal de Rochefort- ont été entièrement détruits fin 1944 par les troupes d'occupation.  Grâce à la ville de Rochefort qui en a lancé la construction en 2011, deux nouveaux bateaux-portes ont été installés au mois de mai 2012 et seront manœuvrés pour la 1ère fois pour l'occasion.


A partir de 18h30 : Mise à flot de l'Hermione sur la Charente

 

            Une scénographie conçue par Eric Le Collen.

 

Grande parade de l'Hermione : Déambulation nautique de l'Hermione, mise en sons, en lumières, musiques et danses.

                                                                                                          

21h30 – Manœuvre d'amarrage de l'Hermione en Charente.

Saluée par leBagad de Lann Bihoué

 

A partir de 21h30 -  Animations devant la Corderie Royale, en ville, autour des bassins du port de plaisance, sur le quai Libération … Continuez la fête avec de nombreuses compagnies et groupes de musique.

 

23h30 : Projection en plein air de Master & Commander

Un chef d'œuvre du cinéma qui restitue avec réalisme et authenticité la vie des marins à bord des navires de guerre à l'époque de l'Hermione.

 

La fête continue à Rochefort le samedi 7 et le dimanche 8 juillet. (voir le programne complet sur www.hermione.com)

 

Infos pratiques

Afin d'accueillir les visiteurs sur les bords de la Charente dans les meilleures conditions possibles, un titre d'accès permettra l'entrée dans les zones de mise à flot. Pour les personnes résidant à l'extérieur de Rochefort, une participation aux frais de 5 € par personne sera demandée.


L'inscription est gratuite pour les adhérents à l'association Hermione-La Fayette et pour les Rochefortais (sur présentation d'un justificatif).


Renseignements et inscription auprès de l'Office du Tourisme de Rochefort Océan :

 

·         Par téléphone au 05 46 99 08 60     

 

·         Par mail à l'adresse suivante : hermione2012@rochefort-ocean.com

 

·         Par internet en cliquant sur le lien suivant :


 http://www.hermione2012.fr/#!vstc0=festivites

 

Le Chantier du Guip en pleine effervescence avant les Tonnerres de Brest

Le Guip de Brest au cœur des fêtes maritimes de juillet 2012

Situé quai Malbert, en plein coeur de la fête, le Guip jouera un rôle actif durant les Tonnerres de Brest 2012 qui se dérouleront du 13 au 19 juillet.

 

 Le site internet du Guip désormais en anglais

Avec ses activités en plein développement, le chantier du Guip rayonne en Bretagne et France mais aussi à l'étranger où il compte de nombreux clients. Désormais, le site internet du Guip est bilingue. Rendez-vous en page d'ouverture du site où toutes les informations et actualités se déclinent en anglais, la langue universelle des gens de mer. Il suffit d'un clic sur le drapeau britannique. 
www.chantierduguip.com


Le Guip de Brest au cœur des fêtes maritimes de juillet 2012
Situé quai Malbert, en plein cœur de la fête, le Guip jouera un rôle actif durant les Tonnerres de Brest 2012 qui se dérouleront du 13 au 19 juillet. 

- Trois voiliers emblématiques de la rade de Brest, restaurés par le chantier du Guip, seront présents lors des fêtes.  
La Fée-de-l'Aulne, une gabare sablier de 200 tonnes et de 22,70 m de long, construite en 1957 au chantier Kéraudren de Camaret, est aujourd'hui l'un des plus grands voiliers de travail en bois encore naviguant. C'est le Guip qui a été choisi pour changer les préceintes et reboulonner l'ensemble du navire. Un nouveau calfatage et une peinture blanche lui redonneront tout son lustre pour sa remise à l'eau, prévue quelques jours avant les fêtes. La rénovation de la Fée-de-l'Aulne a été financée par les collectivités, l'Etat, la Région, le département et Brest Métropole Habitat qui en aura la gestion. 
Le jour de l'inauguration des Tonnerres de Brest, le Saint-Guénoléclassé monument historique et propriété de la ville de Plougastel-Daoulas, retrouvera son élément. Ce sloop coquillier de 11,40 m a été construit en 1948. Les charpentiers du Guip lui ont offert une seconde jeunesse dans le cadre de son programme de restauration globale : reprise de la structure axiale, bordage de la coque, réfection des aménagements du pont et du compartiment moteur. 
Enfin, la chaloupe Marie-Claudine, basée au Tinduff, vient d'être remise à l'eau et sera aussi de la fête. Pour cette reproduction du 18ème siècle, les charpentiers du Guip ont mis tout leur savoir-faire au service de l'histoire maritime de la rade de Brest. Les chaloupes, nombreuses à l'époque, étaient basées dans la presqu'île de Plougastel et ravitaillaient Brest en fraises. Les jours de marché, elles transportaient aussi les paysans. 
- Les trois Sandeg, magnifiques bateaux indonésiens dotés d'une coque en bois de 13 m, d'une bôme de 16 m et d'un double balancier en bambou formeront l'une des plus belles attractions des Tonnerres de Brest 2012. Ces voiliers sont traditionnellement utilisés pour la pêche aux poissons volants. Gerd Löhmann, charpentier du Guip, est allé en pays Mandar, superviser leur démontage et leur mise en container. Les Sandeg sont arrivés à Brest et on s'attend à une ambiance de tonnerre, lorsque les charpentiers indonésiens et bretons procéderont à leur remontage. 
- La Recouvrance fêtera ses 20 ans aux Tonnerres de Brest 2012 et cet anniversaire coïncide avec celui de l'installation du Guip, à Brest. Le chantier avait été choisi pour construire cette réplique d'une goélette aviso de 41,20 m. Il disposait de moins d'un an, avant la mise à l'eau prévue pour les premières fêtes maritimes de 1992. Pari réussi. « On a posé la quille en septembre et la coque flottait en juillet », se souvient Yann Mauffret, le patron du Guip.

 

Le Guip de Lorient termine la restauration de Biche
Biche, dont la mise à l'eau est annoncée pour le 22 juin, est le dernier thonier dundée de l'île de Groix. Lui aussi pointera son étrave aux fêtes maritimes de Brest. En chantier à Lorient depuis 2009, Biche  a été l'objet d'un travail de restauration exemplaire où chaque pièce a été reconstituée après de minutieuses recherches historiques. Les charpentiers du Guip l'ont ainsi entièrement refait de la quille au pont. 

Le Guip de l'île aux Moines livre son 56ème Guépard
Le Guépard, conçu par l'ébéniste Etienne Riguidel, est un dériveur traditionnel qui navigue depuis 40 ans dans le golfe du Morbihan. D'une longueur de 5,50 m et portant 20 m2 de toiles, les Guépard ont à nouveau rencontré un joli succès lors de la dernière Semaine du Golfe. Le chantier du Guip en a construit 8 cette année, ce qui porte à 56 le nombre d'unités produites par le chantier.

 

Flash Info 

Runa IV,
 un yawl aurique restauré par le chantier en 2011, a dominé les régates de Porquerolles, organisées du 8 au 10 juin par le Classic Yacht Club. Elle s'est classée première devant Moonbeam IV. A la barre, Bruno Troublé, et aux réglages, Louis Mauffret et Yann Le Mest, appartenant tous deux au Guip.