"Diana", il était une fois une princesse amoureuse

Tête légèrement inclinée, sourire en coin : 16 ans après sa disparition tragique, Diana, princesse de coeur des Britanniques et l'une des femmes les plus célèbres au monde, revit sur grand écran sous les traits de Naomi Watts. Le "biopic" signé de l'Allemand Oliver Hirschbiegel, dans les salles mercredi, a été fraîchement reçu par les critiques britanniques. Dans cette biographie tronquée, Oliver Hirschbiegel s'est concentré sur les deux dernières années de Lady Di, et plus précisément sur sa supposée histoire d'amour secrète ...

Lire la suite dans Ciné Club